Ouvrir le menu principal

Guy de Roye

évêque de Verdun

BiographieModifier

FamilleModifier

Guy de Roye était issu de la Maison de Roye grande famille noble de Picardie. Il était le fils de Matthieu de Roye, grand maître des arbalétriers de France et de Jeanne, dame de Chérizy. Ses frères Jean de Roye, Mathieu de Roye et Dreux de Roye furent conseillers et chambellans du roi Charles VI. Son frère Raoul de Roye fut abbé de l'abbaye Saint-Pierre de Corbie.

Carrière ecclésiastiqueModifier

Légiste du roi de France, il s'attacha aux antipapes Clément VII et Benoît XIII.

Il était évêque de Dol le lorsqu'il fut nommé évêque de Verdun[1]. Il occupe ensuite les évéchés, Castres, puis l'archevêché de Tours (1382-1383) et celui de Sens (1385-1390), puis enfin archevêque-duc de Reims en 1390.

Il se rendait au concile de Pise, en 1409, lorsqu'il fut tué d'un coup d'arbalète à Voltri, près de Gênes, dans une émeute suscitée contre ses gens.

Il avait fondé à Paris le collège de Reims en face du collège Sainte-Barbe.

Notes et référencesModifier

  1. Barthélémy-Amédée Pocquet du Haut-Jussé Les Papes et les Ducs de Bretagne COOP Breizh Spézet (2000) (ISBN 284346 0778) p. 307 & note n°6

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier