Ouvrir le menu principal
Barthélemy Pocquet du Haut-Jussé
Monseigneur Louis Duchesne et des élèves en avril 1917.jpg
Barthélemy Pocquet du Haut-Jussé en 1917.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
Nom de naissance
Barthélemy Amédée Marie Joseph Pocquet du Haut-JusséVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père

Barthélemy Pocquet du Haut-Jussé, né le à Rennes et mort le également à Rennes, est un bibliothécaire et historien français.

Il est spécialiste de l'histoire de la Bretagne.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de l'historien Barthélemy Pocquet, Barthélemy Amédée Marie Joseph Pocquet du Haut-Jussé est élève de l'École nationale des chartes (1910-1914) où il obtient le diplôme d'archiviste paléographe avec une thèse sur « Les relations de la Bretagne avec l'Angleterre sous le règne de François II 1458-1488 ». Licencié en droit en 1912. Élève diplômé de l'École pratique des hautes études, IVe section. Membre de l'École française de Rome il y fait deux séjours (1915-1917, 1919) entrecoupés par sa mobilisation lors de la Guerre de 1914-1918, au cours de laquelle il est en 1917-1918 archiviste du service de santé de la région Nord à Boulogne-sur-Mer.

Après avoir été conservateur à la Bibliothèque nationale de 1920 à 1928, il devient en 1929 docteur ès lettres (Sorbonne) et enseigne à l'Université de Dijon comme maître de conférences d'histoire de l'Antiquité et du Moyen Âge à partir de 1930. Il est le premier titulaire de la chaire d'histoire de la Bretagne créée à l'Université de Rennes en 1941, chaire qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1963.

 
Louis Duchesne et des élèves à l'École française de Rome, en 1919-1920. Barthélemy Pocquet du Haut-Jussé est à droite.

PublicationsModifier

  • Les Papes et les ducs de Bretagne, Essai sur les rapports du Saint-Siège avec un État, Paris, De Boccard, 1928, 2 vol. (réédit. Coop. Breizh, 2000, 1 vol.).
  • « Malestroit en Italie et l'autonomie fiscale du clergé breton », in Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, tome VII, 1926, p. 61-90, disponible sur Gallica.

RéférencesModifier


AnnexesModifier