Gunhild de Danemark

Gunhild de Danemark
Illustration.
Illustration extraite d'un manuscrit mediéval (XIIIe siècle).
Titre
Reine de Germanie

(2 ans et 19 jours)
Prédécesseur Gisèle de Souabe
Successeur Agnès de Poitiers
Biographie
Dynastie Maison de Jelling
Date de naissance Vers 1020
Date de décès
Lieu de décès Royaume d'Italie
Sépulture Abbaye de Limburg (près de Dürkheim)
Père Knut le Grand
Mère Emma de Normandie
Fratrie Édouard le Confesseur
Alfred Ætheling
Sven Knutsson
Hardeknut
Harold Pied-de-Lièvre
Godjifu
Conjoint Henri III du Saint-Empire
Enfants Béatrice de Gandersheim

Gunhild, également Cunégonde, née vers 1020 et morte le en Italie, est une princesse danoise de la maison de Jelling. Elle fut reine de Germanie de 1036 jusqu'à sa mort en vertu de son mariage avec Henri III, roi des Romains et futur empereur.

BiographieModifier

Gunhild ou Gunnhildr est la fille de Knut le Grand († 1035), roi de Danemark, et de sa seconde épouse la princesse Emma († 1052), fille du roi Richard Ier de Normandie. Son père avait réussi à conquérir le royaume d'Angleterre en 1016 ; sa femme Emma était la veuve du roi Æthelred le Malavisé. De ce fait, Gunhild est la demi-sœur d'Édouard le Confesseur et d'Alfred Ætheling.

En 1025 déjà, son père la fiance au jeune Henri dans le cadre de ses négociations avec Conrad II le Salique, roi de Francie orientale (la « Germanie »), visant à la délimitation définitive de la frontière danoise le long du fleuve Eider. Le , Knut était présent au couronnement impérial de Conrad à Rome. Peu après, Henri III a été élevé au rang de coseigneur en tant que roi des Romains. Dans l'intervalle, l'empereur désirait une fille de l'empereur byzantin pour sa belle-fille, mais ces plans échouèrent.

Finalement, les fiançailles de Gunhild et Henri sont célébrées le jour de la Pentecôte de l'an 1035 à la diète de Bamberg en Franconie, et leur mariage l'année suivante à Nimègue en Basse-Lotharingie. Gunhild est sacrée reine le par l'archevêque Pilgrim de Cologne. Elle adopte à cette occasion le nom allemand de Kunigunde (Cunégonde). Elle célébra la fête de Noël à Ratisbonne en Bavière avec son mari et sa belle-mère Gisèle de Souabe.

La reine Gunhild meurt en 1038, victime d'une épidémie (probablement le paludisme) ayant frappé l'armée impériale de retour d'Italie. Sa dépouille mortelle fut transférée à travers les Alpes et est inhumée à l'abbaye bénédictine de Limburg dans la forêt palatine. Son mariage avec Henri n'a donné naissance qu'à un seul enfant, Béatrice († 1061), qui devient abbesse de Gandersheim et de Quedlinbourg en Saxe[1].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472) « Gunnhildr d. after 1038 » p. 147.