Hardeknut

roi de Danemark et d'Angleterre

Hardeknut
Illustration.
Penny d'argent frappé en Angleterre sous le règne de Hardeknut.
Titre
Roi d'Angleterre
Couronnement en la cathédrale de Canterbury
Prédécesseur Harold Pied-de-Lièvre
Successeur Édouard le Confesseur
Roi de Danemark

(6 ans, 6 mois et 27 jours)
Prédécesseur Knut le Grand
Successeur Magnus le Bon
Biographie
Dynastie Maison de Jelling
Date de naissance vers 1018
Date de décès
Lieu de décès Lambeth (Angleterre)
Sépulture Old Minster (Winchester)
Père Knut le Grand
Mère Emma de Normandie
Religion christianisme
Liste des rois d'Angleterre
Liste des rois de Danemark

Hardeknut, Hardeknud ou Harthaknut, né en 1018 ou 1019 et mort le , est roi de Danemark de 1035 à sa mort (Knut III) et roi d'Angleterre de 1040 à sa mort (Knut II). Il est le seul fils issu du mariage de Knut le Grand et d'Emma de Normandie.

Son nom signifie littéralement « nœud solide[1] ».

BiographieModifier

Roi de DanemarkModifier

Il succède à son père comme roi du Danemark en 1035, mais un conflit avec Magnus Ier de Norvège l'empêche de faire voile pour l'Angleterre pour y assurer sa position. En conséquence, Harold, fils de Knud Ier par un précédent mariage non reconnu par l'Église, est nommé régent d'Angleterre.

En 1037, prétextant de la trop longue absence de son demi-frère au Danemark, Harold s'auto-proclame roi d'Angleterre. Après avoir trouvé en 1038 un accord avec Magnus le Bon lors d'une rencontre aux Brennǿer à l'embouchure du Göta älv, stipulant en particulier que si l'un d'entre eux devait mourir sans héritier masculin, l'autre lui succéderait mais que cette double royauté devrait cesser après la mort du survivant, Knud III se prépare à envahir l'Angleterre pour récupérer son trône.

Il arrive à Bruges en 1039, où il retrouve sa mère, exilée par Harold, mais ce dernier meurt en mars 1040, avant même l'invasion. Selon la Chronique anglo-saxonne, Knud débarque en juin à Sandwich, dans le Kent, avec une flotte de 62 navires de guerre. Par vengeance, il fait exhumer le corps d'Harold et le fait jeter dans un marais. Il est couronné le dans la cathédrale de Canterbury.

PerceptionModifier

Knud le Hardi est un souverain autoritaire et impopulaire. Il augmente les taxes pour entretenir sa flotte, et l'un des événements les plus notables de son règne sur l'Angleterre est une révolte à Worcester en 1041, qu'il écrase en détruisant pratiquement la ville. La légende de Lady Godiva provient peut-être de cet épisode.

Double successionModifier

Knud invite son demi-frère utérin Édouard, fils d'Emma de Normandie et d'Æthelred, à revenir de son exil en Normandie pour devenir son corégent et son successeur. La Chronique situe cet événement en 1041. Knud n'est pas marié et n'a pas d'enfants. Il meurt brusquement à Lambeth, au sud-ouest de Londres, en 1042 lors des noces de Tovi le Fier (en) et de Gytha, la fille d'Osgod Clapa (en). Il est inhumé à Winchester, le trône revient par Édouard à la lignée saxonne d’Angleterre[2]. Au Danemark, conformément à l'accord de 1038, Magnus le Bon devient roi.

Notes et référencesModifier

  1. Lawson 2004.
  2. (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472) p. 152.

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :