Ouvrir le menu principal

Gregor Schlierenzauer

sauteur à ski autrichien

Gregor Schlierenzauer
Gregor Schlierenzauer à Engelberg en 2014.
Gregor Schlierenzauer à Engelberg en 2014.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 2005-
Entraîneur Alexander Pointner
au Sportverein Innsbruck-Bergisel (pl)
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Naissance (29 ans)
à Innsbruck
Taille 1,81 m
Poids 62 kg
Surnom Schlieri
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 2
Championnats du monde 6 5 1
Champ. du M. de vol à ski 4 1 0
Coupe du monde (globes) 5 4 1
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
53 20 15

Gregor Schlierenzauer, né le à Innsbruck, est un sauteur à ski autrichien. Il est le neveu de l'ancien lugeur Markus Prock. Il est le sauteur le plus victorieux de l'histoire de la Coupe du monde avec plus de 50 succès.

Parcours sportifModifier

Le début de carrière internationale : saison 2006Modifier

Il devient champion du monde junior en février 2006 à 16 ans, puis débute au plus haut niveau en mars à Oslo, où il se fait déjà remarquer à la fin de la saison. On le retrouve quelques mois plus tard pour le Grand Prix d'été, où il lutte déjà avec les tous meilleurs, signant une troisième place, une seconde place puis sa première victoire, à Courchevel, avec au passage le record du tremplin (134,5m)[1]. Il prendra encore une seconde place, et deviendra double champion d'Autriche.

Saison 2006-2007Modifier

Il fait partie des sauteurs attendus dès le début de la saison 2006-2007, bien qu'il fasse l'impasse du premier concours de Kuusamo. Il saute la semaine suivante à Lillehammer, où il surclasse tous ses adversaires lors du second jour pour s'offrir sa première manche de Coupe du monde. Il remporte ensuite un concours à Engelberg. Il est le grand favori pour la Tournée des Quatre Tremplins qui arrive. Tout commence bien avec une victoire dans la première étape d'Oberstdorf, puis il limite les dégâts dans un concours chahuté par le vent à Garmisch. Il est en tête de la Tournée à mi-parcours, avant d'arriver chez lui à Innsbruck. Mais par la suite, il rate son concours tandis que son principal rival le Norvégien Anders Jacobsen remporte l'épreuve et prend une large avance au classement général. Ce dernier remportera la Tournée, mais Schlierenzauer s'offrira la dernière manche à Bischofshofen. La fin de saison est un peu plus délicate, bien qu'il remporte encore un concours à Klingenthal et participe à la victoire de l'Autriche aux Championnats du monde de Sapporo. Il finit 4e au général de la Coupe du monde.

Saison 2007-2008Modifier

L'été 2007 est dominé par Thomas Morgenstern et Adam Malysz. Mais « Schlieri » (son surnom) n'est pas loin derrière et s'adjuge deux épreuves, à Pragelato et à Klingenthal.

Dans la première partie de l'hiver 2007-2008, il est quelque peu dans l'ombre de son coéquipier Morgenstern à la tête de l'équipe d'Autriche, mais signe toutefois de nombreux podiums et deux victoires à Garmisch (durant la Tournée qu'il perdra nettement cette fois-ci, malgré une nouvelle fois une position de leader après deux étapes sur quatre) et Zakopane. En février 2008, il monte pour la première fois sur un tremplin de vol à ski, et à l'occasion des Championnats du monde d'Oberstdorf. Après une première journée d'entraînement moyenne, il se révèle le lendemain comme un candidat au titre, et lors du dernier saut, il résiste à la pression contrairement à son coéquipier Martin Koch : il est sacré champion du monde à 18 ans, le plus jeune de l'histoire[2]. Il remporte une deuxième médaille d'or avec ses compatriotes lors du concours par équipes, avec le plus long saut à 217 mètres. Dans la foulée de ce succès, il enchaîne en remportant la Tournée nordique, s'adjugeant les deux dernières étapes en Norvège. Et pour conclure cette saison, il arrive sur le tremplin de Planica avec l'étiquette de favori et confirme, allant loin sur chaque saut : il améliore par deux fois le record d'Autriche pour le porter à 233,5 mètres[3], et s'impose sur les deux concours individuels. Avec ces bonnes performances, Schlierenzauer consolide sa seconde place au classement final de la Coupe du monde derrière son compatriote Morgenstern.

2008-2009 : Numéro un mondialModifier

Durant l'été 2008, il s'adjuge le Grand Prix des 4 Nations, et le classement général du Grand Prix d'été après avoir notamment remporté les cinq dernières étapes auquel il a participé. Il est le grand favori pour l'hiver 2008-2009, surtout qu'au cours des dernières années, le vainqueur du Grand Prix d'été a remporté ensuite la Coupe du monde (Jakub Janda en 2005-2006, Adam Malysz en 2006-2007, Thomas Morgenstern en 2007-2008).

Mais en début de saison, malgré de bons sauts et deux victoires à Trondheim et Engelberg, il est souvent devancé par Simon Ammann et Wolfgang Loitzl (le vainqueur de la Tournée des Quatre Tremplins). Mais à partir de janvier 2009, il domine de nouveau, remportant les deux concours de vol à ski à Kulm (toujours invaincu dans cette discipline), termine deuxième du premier concours de Zakopane, puis enchaîne six victoires de suite, à une unité du record. Et alors que tous les éléments semblent réunis, l'étape suivante se déroulant à Oberstdorf sur le tremplin de vol à ski, celui-là même où il fut sacré champion du monde un an auparavant, et dans une catégorie où il était dominateur, il est largement battu. Lors des Championnats du monde de Liberec, il décroche la médaille d'argent sur le petit tremplin derrière son coéquipier Loitzl, et termine quatrième du concours sur le K-120, disputé sur une seule manche en raison d'un vent irrégulier. Il repart quand même avec une médaille d'or, celle du concours par équipe. Il accroît son avance sur Simon Ammann durant la fin de saison, avec notamment trois victoires en concours individuel et une victoire sur le fil avec six dixièmes de points d'avance (sur plus de 1000 marqués) sur Harri Olli dans le classement général de la Tournée nordique, ce qui permet à l'Autrichien de remporter sa première Coupe du monde. Il établit à cette occasion le record du nombre de victoires dans une saison, 13[4].

Saison 2009-2010Modifier

Il ne participe qu'à trois compétitions au cours de l'été 2009, revenant prudemment après une blessure contractée à la fin de la saison hivernale lors d'un entraînement[5]. Ses performances sont par la suite de bonne facture : 1er, 2e, 1er. Il remporte notamment la dernière épreuve du Grand Prix d'été à Klingenthal, en signant au passage sa cinquième victoire en autant de participations sur ce tremplin.

Le début de saison 2009-2010 est dominé comme un an auparavant par Schlierenzauer et Ammann. Schlierenzauer est aussi à l'origine d'une polémique concernant le trop grand élan qui lui est accordé[6], après avoir atterri indemne par miracle à 150,5 mètres à Lillehammer, quatre mètres cinquante plus loin que le record établi quelques minutes plus tôt. Durant la Tournée des Quatre Tremplins, il remporte les étapes de Garmisch et d'Innsbruck à domicile, mais ne parvient pas à remonter son retard au général lors du concours de Bischoshofen, la veille de son vingtième anniversaire. Il gagne quatre nouvelles manches de Coupe du monde le mois précédent les Jeux olympiques d'hiver, mais à Vancouver il est devancé à chaque fois par Simon Ammann et Adam Malysz sur le petit et grand tremplin, se contentant de deux médailles de bronze individuelles. Par contre, il conclut la victoire de l'Autriche lors de l'épreuve par équipe sur un saut mesuré à 145,2 m[7], pour décrocher sa première médaille d'or olympique. La dernière partie de la saison est à l'image des Jeux olympiques. Schlierenzauer ne parvient pas à devancer une seule fois Ammann au cours de la Tournée nordique et termine deuxième du classement général de la Coupe du monde. Et lors des Championnats du monde de vol à ski à Planica, il est dépossédé de son titre par le Suisse. Il décroche toutefois la médaille d'argent individuelle, et l'or par équipes.

Saison 2010-2011Modifier

 
Gregor Schlierenzauer en 2011 à Vikersund.

Il ne participe qu'à trois concours estivaux en 2010, avec pour meilleur résultat une troisième place. Il est en retrait par rapport aux tous meilleurs au début de l'hiver, ayant des difficultés à faire la transition avec le nouveau matériel. Il quitte le circuit afin de s'entraîner. Mais quelques jours plus tard, il se blesse au genou[8]. On craint le pire, mais il ne souffre finalement que d'une distension d'un ligament. Il est de retour en compétition trois semaines après chez lui à Innsbruck à l'occasion de la Tournée des quatre tremplins, mais n'obtient pas de réel résultat.

Il revient sur le devant de la scène en vol à ski à Harrachov, et un mois après à Oberstdorf, il remonte sur un podium. Dans la suite de la saison, Schlierenzauer réalise plusieurs performances significatives: il remporte le premier concours de Vikersund, à égalité de points avec le tout nouveau recordman du monde Johan Remen Evensen. Il signe au passage la seconde plus longue distance de l'histoire, 243,5 m. Le lendemain, il est seul lauréat. Quelques jours plus tard il décroche trois médailles d'or mondiales : deux collectives avec l'équipe d'Autriche, et le titre individuel sur le grand tremplin mythique d'Oslo-Holmenkollen, en devançant de quelques dixièmes son rival Thomas Morgenstern[9]. En fin de saison, il remporte un concours à Planica et s'adjuge le petit globe de cristal du vol à ski.

Saison 2011-2012Modifier

Gregor Schlierenzauer gagne pour la première fois de la saison à Harrachov. Il s'adjuge ensuite pour la première fois de sa carrière la tournée des quatre tremplins devant le tenant du titre Thomas Morgenstern[10]. Après cette tournée, il gagne à Zakopane. Le 4 février, il remporte le concours de Val di Fiemme.

2012-2013 : deuxième globe de cristalModifier

En 2013, il gagne de nouveau le globe de cristal après celui obtenu en 2009, ainsi que pour la troisième fois le classement du vol à ski. Il a battu également le record du nombre de victoires en Coupe du monde détenu jusque-là par Matti Nykänen (46 succès) en réalisant le doublé à Harrachov[11]. Aux mondiaux de Val di Fiemme, il obtient trois médailles, dont l'argent au petit tremplin derrière Anders Bardal. En fin de saison, on lui décerne la médaille Holmenkollen, distinction du ski nordique[12].

2013-2014Modifier

Aux Jeux olympiques de Sotchi, il ne décroche pas de médaille individuelle (dixième au petit tremplin, septième au grand tremplin), mais remporte l'argent dans le concours par équipes.

2014-2015Modifier

Le 6 décembre 2014, il renoue avec la victoire à Lillehammer là même où il avait gagné sa dernière manche un an plus tôt. Lors des Championnats du monde, il prend deux médailles d'argent, sur le grand tremplin en individuel derrière Severin Freund et par équipes.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Vancouver 2010   Sochi 2014
Petit tremplin   Bronze 10e
Grand tremplin   Bronze 7e
Par équipes   Or   Argent

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Sapporo 2007   Liberec 2009   Oslo 2011   Val di Fiemme 2013   Falun 2015   Lahti 2017
Petit tremplin 8e   Argent 8e   Argent 22e 24e
Grand tremplin 10e 4e   Or 8e   Argent
Par équipes Petit tremplin   Or
Grand tremplin   Or   Or   Or   Or   Argent   Bronze
Mixte   Argent

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Oberstdorf 2008   Planica 2010   Vikersund 2012   Harrachov 2014
Individuel   Or   Argent 18e 24e
Par équipes   Or   Or   Or

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition   Rovaniemi 2005   Kranj 2006
Individuel 20e   Or
Par équipes 4e   Or

Coupe du mondeModifier


Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
2005-2006 73e
2006-2007 4e
2007-2008 2e
2008-2009 1er
2009-2010 2e
2010-2011 9e
2011-2012 2e
2012-2013 1er
2013-2014 6e
2014-2015 10e
2015-2016 43e
2016-2017 34e
2017-2018 35e
2018-2019 48e

Victoires saison par saisonModifier

Année Lieu
2007 Lillehammer (Norvège), Engelberg (Suisse), Oberstdorf (Allemagne), Bischofshofen (Autriche), Klingenthal (Allemagne)
2008 Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Zakopane (Pologne), Lillehammer (Norvège), Oslo (Norvège), Planica x2 (Slovénie)
2009 Trondheim (Norvège), Engelberg (Suisse), Tauplitz x2 (Autriche), Zakopane (Pologne), Whistler x2 (Canada), Sapporo (Japon), Willingen (Allemagne), Klingenthal (Allemagne), Lahti (Finlande), Vikersund (Norvège), Planica (Slovénie)
2010 Lillehammer (Norvège), Engelberg (Suisse), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Tauplitz (Autriche), Zakopane x2 (Pologne), Willingen (Allemagne)
2011 Vikersund x2 (Norvège), Planica (Slovénie)
2012 Harrachov (République tchèque), Oberstdorf (Allemagne),Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Zakopane (Pologne), Val di Fiemme (Italie)
2013 Lillehammer (Norvège), Sotchi (Russie),Engelberg (Suisse),Innsbruck(Autriche), Planica (Slovénie), Harrachov x2 (République tchèque),

Oslo (Norvège), Vikersund (Norvège), Bischofshofen (Autriche)

2014 Kuusamo (Finlande), Lillehammer (Norvège)
2015 Lillehammer (Norvège)

Résultats détaillésModifier

Saison 2005-2006
                                            Points
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - 24 - - 7
Saison 2006-2007
                                                Points
- 4 1 1 3 1 4 11 1 - 9 4 10 8 2 1 17 38 9 19 41 - - - 914
Saison 2007-2008
                                                      Points
4 2 9 3 2 4 2 2 1 5 42 18 6 - 1 8 - - 2 2 8 2 4 1 1 1 1 1561
Saison 2008-2009
                                                      Points
3 1 3 2 4 3 1 4 4 2 4 1 1 2 1 1 1 1 1 1 8 1 10 3 1 1 5 2083
Saison 2009-2010
                                          Points
19 1 4 2 1 6 9 1 1 6 5 1 1 1 7 3 1 4 11 2 12 1368
Saison 2010-2011
                                      Points
14 16 14 20 18 23 5 13 6 9 19 5 5 3 1 1 8 1 4 761
Saison 2011-2012
                                                Points
2 6 4 1 8 11 4 1 1 2 3 30 7 18 1 1 2 18 7 6 12 16 5 4 1267
Saison 2012-2013
                                                  Points
8 1 4 1 25 3 1 1 2 1 1 - 8 1 3 1 1 3 3 15 5 16 1 1 11 1620
Saison 2013-2014
                                                Points
- 1 1 15 4 8 4 27 9 8 4 18 2 3 8 12 18 8 3 10 13 5 5 8 943
Légende
1 2 3 4-10 11-30 31-50 

- – l'athlète n'a pas participé à l'épreuve

RéférencesModifier

  1. Grand prix d'été de Courchevel, sur actumontagne.com, le 6 août 2008
  2. [1], sur nytimes.com, le 4 décembre 2008
  3. (de) Ammann fordert Schlierenzauer heraus:Landet Höchstweite im Training von Planica, sur news.at, le 19 mars 2009
  4. Mirko Horminal, Vol à Ski : La dernière pour Olli, le globe pour "Schliri" !, sur ski-nordique.net, le 22 mars 2009
  5. Le sauteur Gregor Schlierenzauer se blesse au genou, sur journal.tdg.ch, le 26 mars 2009
  6. (de) Schlierenzauer: "In der Luft kam die Angst", sur kleinezeitung.at, le 8 décembre 2009
  7. Gregor Schlierenzauer, monter encore plus haut, sur olympic.org, le 16 janvier 2014
  8. SAUT SPECIAL / MONDIAUX A OSLO Schlierenzauer, roi du monde, sur ffs.fr, le 3 mars 2011
  9. Saut : l'or pour Gregor Schlierenzauer, sur rds.ca, le 3 mars 2011
  10. Mirko Horminal, Gregor Schlierenzauer remporte la Tournée des 4 Tremplins, sur ski-nordique.net, le 6 janvier 2012
  11. http://www.ski-nordique.net/double-historique-pour-gregor-schlierenzauer.5162748.html
  12. (no) Holmenkollmedaljen til Gregor Schlierenzauer, sur holmenkollen-worldcup.no, consulté le 31 mars 2014

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier