Ouvrir le menu principal

Greg Lake

bassiste, guitariste et chanteur de rock progressif
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le auteur-compositeur-interprète. Pour l'album, voir Greg Lake (album).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lake.
Greg Lake
LL-Greg4-2.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Parkstone (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Nom de naissance
Gregory Stuart LakeVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Greg LakeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Tessiture
Instruments
Guitare électrique, guitare basse acoustique (en), guitare acoustique, guitare basse électrique (d), harmonicaVoir et modifier les données sur Wikidata
Labels
Genres artistiques
Site web

Gregory Stuart Lake, dit Greg Lake, était un musicien britannique, né le à Poole dans le Dorset et décédé le à Londres. Guitariste, bassiste, chanteur, auteur-compositeur-interprète et producteur de disques. Il a connu le succès en tant que chanteur et bassiste du groupe rock progressif King Crimson en 1969 avant de rejoindre le supergroupe Emerson, Lake and Palmer l'année suivante avec lequel il jouera aussi la guitare. Il a aussi remplacé le bassiste chanteur John Wetton au sein du groupe Asia pour une courte période. Il a également publié deux albums studio ainsi que des singles en solo.

Sommaire

BiographieModifier

Les débutsModifier

Gregory Stuart Lake est né le à Poole, dans le Dorset. Il apprend à jouer de la guitare à l'âge de 12 ans.

En 1963, il commence à chanter et jouer de la guitare au sein des Unit Four, un groupe qui comprend John Dickenson aux claviers, Dave Jennes à la basse et Kenny Beveridge à la batterie. Ils n'enregistrent pas et la formation dure un an. Lake et Jennes rejoignent un autre groupe, les Time Checks, avec Bev Strike à la basse (Jennes étant passé à la guitare) et Tony Batey à la batterie. Une autre année passe et Lake rejoint The Shame, avec John Dickenson aux claviers, Billy Nims à la batterie et Malcolm Braiser à la basse. Ils enregistrent un 45 tours en 1967 pour le label MGM Records, Too Old to Go 'Way Little Girl / Dreams Don't Bother Me.

En 1968, Lake est le guitariste de Shy Limbs avec John Dickenson aux claviers, Alan Bowry à la basse et au chant et Andy McCulloch à la batterie. Ils enregistrent deux singles pour CBS, Reputation / Love et Lady in Black / Trick or Two. Lake rejoint ensuite brièvement The Gods, composé de futurs membres de Uriah Heep, mais n'enregistre rien avec eux.

King CrimsonModifier

Fin 1968, Greg Lake est contacté par un ami d'enfance, Robert Fripp, qui cherche un bassiste chanteur pour son groupe King Crimson. Bien qu'il n'ait jamais joué de la basse, Lake accepte et participe à l'enregistrement du premier album du groupe, In the Court of the Crimson King, qui sort en octobre 1969 et rencontre un grand succès.

Durant la tournée américaine qui s'ensuit, King Crimson donne quelques concerts aux côtés d'un autre groupe britannique, The Nice, mené par le claviériste Keith Emerson. Lake et Emerson ont ainsi l'occasion d'improviser ensemble et décident de fonder un nouveau groupe. Pour tenir la batterie, ils pensent d'abord à Mitch Mitchell, de The Jimi Hendrix Experience, mais leur choix s'arrête finalement sur Carl Palmer, ex-Atomic Rooster.

Lake accepte néanmoins, à la demande de Robert Fripp, d'assurer le chant sur le deuxième album de King Crimson, In the Wake of Poseidon, qui sort en mai 1970.

Emerson, Lake & PalmerModifier

 
Greg Lake en 1978.

Le trio Emerson, Lake & Palmer donne l'un de ses premiers concerts au festival de l'île de Wight 1970 et signe chez Atlantic Records la même année. Il publie quatre albums studio entre 1970 et 1974 : Emerson, Lake and Palmer, Tarkus, Trilogy et Brain Salad Surgery, tous produits par Lake. Puis il joue et chante sur l'album solo de Peter Sinfield, Still en 1973, aux côtés de John Wetton, Boz Burrell et Mel Collins entre autres. Greg découvre le groupe Premiata Forneria Marconi alors qu'il est en tournée avec ELP en Italie en 1973, ce groupe se voit offrir l'occasion de signer un contrat avec le label Manticore qui publiera leurs deux premiers albums en anglais, Photos of Ghosts en 1973 et The World became the World en 1974, tous deux produits par Peter Sinfield qui écrira aussi les textes des chansons.[réf. nécessaire]

1974 marque le début d'une pause de trois ans pour le groupe. Durant cette période, Lake produit 3 chansons de l'album Brighter Day de Keith Christmas (en). Et Greg connaît un succès inattendu au hit-parade britannique avec sa chanson de Noël I Believe in Father Christmas écrite avec Sinfield, qui se classe no 2 des ventes à la fin de l'année 1975.

Emerson, Lake et Palmer se retrouvent en 1976 pour l'album Works Volume I et partent en tournée l'année suivante avec un orchestre symphonique, mais ce projet trop ambitieux se révèle un gouffre financier. Après la tournée, désirant prendre un peu de repos, ils doivent encore un album à leur maison de disque selon leur contrat, ils gravent alors l'album Love Beach sans enthousiasme et après le trio se sépare.

Carrière solo et réunionsModifier

 
Greg Lake en 1992.

Après la séparation d'Emerson, Lake & Palmer, Greg Lake publie deux albums en solo, Greg Lake (1981) et Manœuvres (1983). Le guitariste de Thin Lizzy Gary Moore participe à leur enregistrement. Ils proposent une musique plus simple et accessible que le rock progressif d'Emerson, Lake & Palmer.

Le , Lake remplace John Wetton au sein du groupe Asia pour leur concert « Asia in Asia » au Nippon Budokan de Tokyo. Ce concert est le premier à être retransmis par satellite sur MTV. Lake quitte Asia quelques mois plus tard[1].

En 1986, Lake retrouve Keith Emerson au sein d'un nouveau trio, Emerson, Lake and Powell, dans lequel Carl Palmer occupé avec Asia, est remplacé par Cozy Powell. Ils n'enregistrent qu'un seul album avant de se séparer. Emerson, Lake & Palmer se réunissent en 1991 et enregistrent deux albums au début des années 1990, Black Moon (1992) et In the Hot Seat (1994). Ils donnent de nombreux concerts avant une nouvelle séparation en 1998.

En 2001, Lake participe à la tournée de Ringo Starr & His All-Starr Band, avec aussi Roger Hodgson, Howard Jones et Sheila E.. Puis en 2010, il effectue une tournée en duo avec Keith Emerson, qui donne lieu à l'album Live from Manticore Hall en 2014[2]. C'est également en 2010 que prend place le dernier concert d'Emerson, Lake & Palmer : les trois musiciens se retrouvent pour célébrer le quarantième anniversaire du groupe en donnant un concert unique au High Voltage Festival (it) le 25 juillet.

En 2012, Greg entreprend une tournée en solo, Songs of a Lifetime Tour seul avec ses guitares et sa voix, accompagné seulement par des bandes préenregistrées de ses chansons sur de nouveaux arrangements. Ainsi de 21st Century Schizoid Man à Karn Evil 9: First Impression, Part 2, on a eu droit à plusieurs classiques de Lake tels Lend Your Love To Me Tonight, From the Beginning, Still...You Turn Me On et bien sûr C'est La Vie et Lucky Man, le tout est sorti sur l'album live de la tournée Songs of a Lifetime en 2014 sur le label Esoteric Antenna.

DécèsModifier

Greg Lake est décédé des suites d'un cancer le à Londres[3].

Son décès survient neuf mois seulement après celui de Keith Emerson qui a mis fin à ses jours le suite à une profonde dépression, occasionnée par le fait qu'il ne pouvait plus jouer des claviers. L'une des raisons pour laquelle le trio n'avait pas tourné depuis 2010 [4]. La dernière apparition du groupe remonte au Dimanche 25 Juillet 2010, dans le cadre du High Voltage Festival au Victoria Park de Londres.

Discographie soloModifier

AlbumsModifier

Studio 
En concert 

SinglesModifier

  • 1975 : I Believe in Father Christmas / Humbug
  • 1977 : C'est la Vie / Jeremy Bender
  • 1977 : Watching Over You / Hallowed Be Thy Name
  • 1981 : It Hurts / Retribution Drive
  • 1981 : Let Me Love You Once / Retribution Drive
  • 1981 : Love You Too Much / Someone

Discographie en tant que membre d'un groupeModifier

Avec The ShameModifier

Single 
  • 1967 : Too Old to Go 'Way Little Girl / Dreams Don't Bother Me.

Avec Shy LimbsModifier

Singles 
  • 1969 : Shy Limbs – Reputation / Love
  • 1969 : Shy Limbs – Lady in Black / Trick or Two

Avec King CrimsonModifier

Albums studio 
Albums live 
  • 1997 : Epitaph (enregistré en 1969)
  • 1998 : Live at the Marquee Club 1969 (enregistré en 1969)

Avec ELPModifier

Emerson, Lake & Palmer
Emerson, Lake and Powell

Avec Keith EmersonModifier

  • 2014 : Keith Emerson & Greg Lake – Live at the Manticore Hall

Avec Geoff DownesModifier

  • 2015 : Greg Lake & Geoff Downes – Ride the Tiger

ParticipationsModifier

ProductionModifier

  • 1972 : Spontaneous Combustion de Spontaneous Combustion.
  • 1973 : Stray Dog de Stray Dog - Greg a produit trois pièces pour le premier album de ce groupe américain.
  • 1973 : Still de Peter Sinfield - Producteur associé, mixing, chant, guitare.
  • 1974 : Brighter Day de Keith Christmas - Greg produit 3 pièces de cet album, Peter Sinfield produit le reste.
  • 1978 : Strawberry Fields Forever de King's Singers - Single.
  • 2016 : Moonchild de Annie Barbazza & Max Repetti - Greg a produit l'album avec Max Marchini, qui est un hommage à sa musique, autant avec King Crimson que durant sa carrière avec ELP et en solo.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier