Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile du Maroc

compétition sportive
Grand Prix du Maroc
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 7,618 km
Distance de course 403,754 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 1958 Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss,
Vanwall,
h 9 min 15 s 1
(vitesse moyenne : 187,427 km/h)
Pole position 1958 Drapeau : Royaume-Uni Mike Hawthorn,
Ferrari,
min 23 s 1
(vitesse moyenne : 191,648 km/h)
Record du tour en course 1958 Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss,
Vanwall,
min 22 s 5
(vitesse moyenne : 192,455 km/h)

Edouard Meyer, vainqueur du Grand Prix du Maroc 1928, sur Bugatti.
Le départ du Grand Prix de Casablance (Anfa) en 1931 (4 de Maleplane, 6 Lehoux).
Victoire du comte Stanislaw Czaykowski au GP de Casablanca 1931.

Résultats du Grand Prix du Maroc de Formule 1 1958 qui a eu lieu sur le circuit urbain Ain-Diab à Casablanca le 19 octobre 1958.

Le Grand Prix automobile du Maroc était une épreuve de sport automobile, qui a figuré au championnat du monde de Formule 1 en 1958.

Disputé à l'origine après guerre sur le circuit d'Agadir et officiellement baptisé Grand Prix d'Agadir, le Grand Prix du Maroc mettait aux prises des voitures de la catégorie Sport. Pour la saison 1957, les autorités marocaines construisent le Circuit d'Ain-Diab, à l'ouest de Casablanca, destiné à accueillir les Formule 1 ainsi que les 12 heures de Casablanca.

Après un premier GP disputé hors-championnat en 1957 (et remporté par le Français Jean Behra devant le Britannique Stuart Lewis-Evans), Aïn-Diab accueille en octobre 1958 l'ultime manche du championnat du monde, décisive pour l'attribution du titre mondial que se disputent les Britanniques Mike Hawthorn (Ferrari) et Stirling Moss (Vanwall). Malgré la victoire de Moss, le titre mondial revient à Mike Hawthorn, deuxième du GP. Mais la course est également marquée par le tragique accident de Stuart Lewis-Evans, qui décèdera quelques jours plus tard de ses blessures.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Sport automobile au Maroc », sur Les24Heures.fr
  2. Dénommé "Grand Prix international d'Anfa".
  3. Également troisième de l'épreuve en 1926 et 1927, qu'il dispute à quatre reprises consécutives
  4. (en) « de Vaugelas », sur RacingSportsCars.com
  5. (en) « E. Meyer », sur RacingSportsCars.com
  6. Pilote également deuxième en 1925 sur Peugeot.
  7. (en) « 1927 Moroccan GP », sur RacingSportsCars.com
  8. « Palmarès d'Edouard Meyer », sur CARADISIAC
  9. (vainqueur Lieucourt dans la catégorie Sport, sur Renault Nervastella)
  10. La course spécifique Sport est remportée par Max Fourny, sur Chenard et Walker - L'Écho d'Alger, 23 avril 1930, p.9.

Liens externesModifier