12 Heures de Casablanca

Les 12 Heures de Casablanca étaient une course automobile de type endurance, organisée à Ain Diab le long du littoral à l'ouest de Casablanca par l'Automobile-Club Marocain[1] sur un circuit routier long de 4,2 kilomètres en 1952, puis de 3.26 en 1953[2].

Le circuit Ain Diab en 1957.

Historique

modifier

Cette compétition était destinée à des voitures de sport de type Grand Tourisme, mais également à des voitures de tourisme.

La première année, 14 des 24 partants franchirent la ligne d'arrivée. Le circuit d'Ain-Diab venait d'accueillir sa première course.

La seconde, ils furent 17 à terminer l'épreuve sur les 30 partants, les voitures de la Scuderia Ferrari s'adjugeant les deux premières places.

Entre 1954 et 1956, aucune course automobile ne fut organisé sur ce dangereux tracé plus particulièrement destiné à des courses de vélo (proche du quartier d'Anfa, dans les faubourgs de la classe moyenne de Casablanca), mais en 1957 il fut rapidement réaménagé et porté à 7,618 kilomètres grâce au Royal Automobile Club du Maroc, pour accueillir le premier officiel Grand Prix du Maroc 1957 (gagné par Jean Behra sur Maserati).

Palmarès

modifier
 
Une Talbot Lago T26 Grand Sport.
 
Une Ferrari 375 MM Spyder.
Palmarès de la course
Année Date Vainqueur Voiture Distance (en kilomètres)
1952 26 mai   Charles Pozzi
  Lucien Vincent[3],[4]
Talbot T26GS 1 216.7[5]
1953 20 décembre   Giuseppe Farina
  Piero Scotti
Ferrari 375 MM spyder 1 410.415[6]

Notes et références

modifier
  1. (avec l'aide des journaux L'Équipe et L'Action automobile)
  2. (le circuit d'Ain-Diab étant reconstruit en 1957 pour accueillir les voitures de Formule 1)
  3. (vainqueur un mois plus tôt de la Coupe de Printemps à Montlhéry, avec la voiture, puis cinquième des 24 Heures du Mans 1952 quinze jours plus tard)
  4. (à un tour Jean Lucas et Jacques Péron, sur Ferrari 225 S)
  5. (soit 264 tours de circuit, à une vitesse moyenne de 101.25 km/h; vainqueurs de la classe 1.1 Sport les italiens Bruno Martignoni et Gino Rabezzana sur Fiat)
  6. (à 117.534 km/h de vitesse moyenne horaire; vainqueurs de catégorie 2L. et deuxièmes au général Luigi Villoresi et Alberto Ascari sur Ferrari 500 Mondial, de catégorie 3.5L. "Mike Sparken" et Roy Salvadori sur Aston Martin DB3, et de catégorie 750cm3 Pierre et Robert Chancel, sur Dyna Panhard)

Liens externes

modifier