Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile du Japon 2008

course automobile

Grand Prix du Japon 2008
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 67
Longueur du circuit 4,563 km
Distance de course 305,721 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau : Espagne Fernando Alonso,
Renault F1 Team,
h 30 min 21 s 892
(vitesse moyenne : 202,789 km/h)
Pole position Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
min 18 s 404
(vitesse moyenne : 209,515 km/h)
Record du tour en course Drapeau : Brésil Felipe Massa,
Ferrari,
min 18 s 426
(vitesse moyenne : 209,456 km/h)

Le Grand Prix du Japon 2008, disputé sur le circuit de Fuji le 12 octobre 2008, est la 801e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la seizième manche du championnat 2008.

Sommaire

Déroulement de la courseModifier

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Les pneus Bridgestone avec les rainures vertes de la campagne "Make Cars Green" de la FIA.
Pos Pilote Écurie Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 18 s 910
2   Felipe Massa Ferrari 1 min 19 s 063 0 s 153
3   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 19 s 279 0 s 369
4   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 19 s 399 0 s 489
5   Fernando Alonso Renault 1 min 19 s 473 0 s 563
6   Nelsinho Piquet Renault 1 min 19 s 743 0 s 833

Vendredi après-midiModifier

Pos Pilote Écurie Chrono Écart
1   Timo Glock Toyota 1 min 18 s 383
2   Fernando Alonso Renault 1 min 18 s 426 0 s 043
3   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 18 s 463 0 s 080
4   Felipe Massa Ferrari 1 min 18 s 481 0 s 108
5   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 18 s 725 0 s 342
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 18 s 734 0 s 351

Samedi matinModifier

Pos Pilote Écurie Chrono Écart
1   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 25 s 087
2   Timo Glock Toyota 1 min 25 s 171 0 s 084
3   Nelsinho Piquet Renault 1 min 25 s 415 0 s 328
4   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 25 s 474 0 s 387
5   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 25 s 563 0 s 476
6   David Coulthard Red Bull-Renault 1 min 25 s 614 0 s 527

Grille de départModifier

 
Kimi Räikkönen et Nelsinho Piquet se qualifient en deuxième et douzième place du Grand Prix.
Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 18 s 071 1 min 17 s 462 1 min 18 s 404
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 18 s 160 1 min 17 s 733 1 min 18 s 644
3   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 18 s 220 1 min 17 s 360 1 min 18 s 821
4   Fernando Alonso Renault 1 min 18 s 290 1 min 17 s 871 1 min 18 s 852
5   Felipe Massa Ferrari 1 min 18 s 110 1 min 17 s 287 1 min 18 s 874
6   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 18 s 684 1 min 17 s 931 1 min 18 s 979
7   Jarno Trulli Toyota 1 min 18 s 501 1 min 17 s 541 1 min 19 s 026
8   Timo Glock Toyota 1 min 17 s 945 1 min 17 s 670 1 min 19 s 118
9   Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 1 min 18 s 559 1 min 17 s 714 1 min 19 s 638
10   Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1 min 18 s 593 1 min 18 s 102 1 min 20 s 167
11   David Coulthard Red Bull-Renault 1 min 18 s 303 1 min 18 s 187
12   Nelsinho Piquet Renault 1 min 18 s 300 1 min 18 s 274
13   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 18 s 372 1 min 18 s 354
14   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 18 s 640 1 min 18 s 594
15   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 18 s 740 1 min 18 s 672
16   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 18 s 835
17   Rubens Barrichello Honda 1 min 18 s 882
18   Jenson Button Honda 1 min 19 s 100
19   Adrian Sutil Force India-Ferrari 1 min 19 s 163
20   Giancarlo Fisichella Force India-Ferrari 1 min 19 s 910
 
La grille de départ du Grand Prix

Classement de la courseModifier

 
Fernando Alonso lors de son tour d'honneur après avoir remporté son second GP consécutif.
 
Sébastien Bourdais, 6e sous le drapeau à damier écope de 25 secondes de pénalité et est finalement classé 10e.
Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Fernando Alonso Renault 67 1 h 30 min 21 s 892 (202,789 km/h) 4 10
2 4   Robert Kubica BMW Sauber 67 + 5 s 283 6 8
3 1   Kimi Räikkönen Ferrari 67 + 6 s 400 2 6
4 6   Nelsinho Piquet Renault 67 + 20 s 570 12 5
5 11   Jarno Trulli Toyota 67 + 23 s 767 7 4
6 15   Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 67 + 39 s 207 9 3
7 2   Felipe Massa Ferrari 67 + 46 s 158 5 2
8 10   Mark Webber Red Bull-Renault 67 + 50 s 811 13 1
9 3   Nick Heidfeld BMW Sauber 67 + 54 s 120 16
10 14   Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 67 + 59 s 085 10
11 7   Nico Rosberg Williams-Toyota 67 + 1 min 02 s 096 15
12 22   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 67 + 1 min 18 s 900 1
13 17   Rubens Barrichello Honda 66 + 1 tour 17
14 16   Jenson Button Honda 66 + 1 tour 18
15 8   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 66 + 1 tour 14
Abd. 21   Giancarlo Fisichella Force India-Ferrari 21 Boîte de vitesses 20
Abd. 23   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 16 Moteur 3
Abd. 20   Adrian Sutil Force India-Ferrari 8 Crevaison 19
Abd. 12   Timo Glock Toyota 6 Siège baquet détaché 8
Abd. 9   David Coulthard Red Bull-Renault 0 Accident 11
  • Jugé responsable d'un accrochage avec Felipe Massa, Sébastien Bourdais a été pénalisé de 25 secondes après la course, et donc rétrogradé de la sixième à la dixième place[1].

Dès le départ, Lewis Hamilton perd l'avantage conféré par sa pole position et, en tentant de reprendre son bien ravi par Felipe Massa, bloque ses roues, tire droit et manque d'entraîner Kimi Räikkönen avec lui. Plus loin dans le peloton, David Coulthard tape le rail à la suite d'un contact avec Nakajima.

Hamilton, second derrière Massa, le passe dès le deuxième passage sur la ligne mais le Brésilien l'accroche : les deux pilotes écopent alors chacun d'un drive-through pour cette passe d'armes litigieuse. Robert Kubica et Fernando Alonso en profitent pour prendre le large en tête, l'Espagnol doublant le Polonais à l'issue des ravitaillements. Alonso ne sera dès lors plus jamais à la merci de ses adversaires et remporte sa seconde victoire consécutive de la saison.

Kubica doit alors faire face au retour de Räikkönen et les deux hommes manquent de s'accrocher, la BMW conservant toutefois son avantage. Si Nelsinho Piquet complète la bonne prestation des Renault en se classant quatrième, devant Jarno Trulli, Sébastien Bourdais se voit retirer ses points de la sixième position sur tapis vert, les commissaires estimant qu'il avait gêné Massa lors de sa sortie des stands. Cette sanction permet à son coéquipier Sebastian Vettel de récupérer trois points et à Massa de se classer septième devant Mark Webber.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

 
Sebastien Buemi conduit la voiture médicale
  • 12e pole position de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 21e victoire de sa carrière pour Fernando Alonso.
  • 35e victoire pour Renault en tant que constructeur. Renault rejoint ainsi l'ancienne écurie Brabham au cinquième rang de la hiérarchie des victoires en Formule 1.
  • 115e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • Mark Webber inscrit son 100e point en championnat du monde de Formule 1.
  • 26e arrivée consécutive parmi les pilotes classés pour Nick Heidfeld qui établit un nouveau record.
  • Sébastien Bourdais effectue ses premiers kilomètres en tête d'un Grand Prix (3 tours, soit 14 km).
  • Pour ce Grand Prix, en signe de soutien à la campagne Make Cars Green de la FIA, le manufacturier de pneumatiques Bridgestone a développé de nouvelles enveloppes dont les quatre rainures sont colorées en vert. Afin de différencier les gommes tendres des dures, les pneus tendres conservent une bande de couleur blanche[2].
  • Le docteur français Jacques Tropenat, encore indisponible à la suite d'une infection de l'oreille lui provoquant des vertiges, est remplacé au volant de la voiture médicale par Sebastien Buemi, le troisième pilote de l'écurie Red Bull Racing. Alexander Wurz avait assumé cet intérim lors de la course précédente à Singapour.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier