Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres gouvernements dirigés par Ch. de Gaulle, voir Gouvernement Charles de Gaulle (2) et Gouvernement Charles de Gaulle (3).

Le premier gouvernement Charles de Gaulle fait partie des gouvernements provisoires de la République française (1944-1947).

La fin de ce premier gouvernement du général de Gaulle est due à la forte progression des communistes aux élections d'octobre 1945 (26 % des voix et 160 sièges), date à partir de laquelle ils revendiquent hautement la direction du gouvernement.

ChronologieModifier

1944Modifier

  • 3 juin : début du gouvernement provisoire de la République française, présidé par le général
  • 14 juin : Charles de Gaulle arrive à Bayeux libéré
  • 26 juin : ordonnance instituant les cours départementales de justice pour juger les faits « révélant l'intention de favoriser les entreprises de l'ennemi »
  • 27 juin : ordonnance sur l'épuration administrative
  • 9 août : ordonnance rétablissant la légalité républicaine
  • 26 août : défilé triomphal de Charles de Gaulle sur les Champs-Élysées. De Gaulle prend le pouvoir à Paris
  • 26 août : ordonnance sur l'indignité nationale
  • 28 août : incorporation des Forces françaises de l'intérieur (FFI) dans l'armée régulière
  • 31 août : le GPRF s'installe à Paris
  • 2 septembre : premier conseil des ministres du GPRF à Paris ; début officiel du gouvernement provisoire du général Charles de Gaulle
  • 9 septembre : remaniement et élargissement du cabinet de Gaulle
  • 12 septembre : lors d'un discours au palais de Chaillot, de Gaulle précise sa politique
  • 14 septembre : début d'une série de voyages de Charles de Gaulle en province : Marseille, Toulouse (14-18 sept)
  • 15 septembre : création de cours spéciales de Justice dans le cadre de l'épuration
  • 23 septembre : les FFI sont « amalgamés » à l'armée régulière
  • 5 octobre : ordonnance confirmant celle du CFLN sur le droit de vote des femmes qui obtiennent le droit de vote
  • 16 octobre : ordonnance sur l'épuration économique
  • 28 octobre : dissolution des milices patriotiques
  • 7 novembre : séance inaugurale de l'Assemblée consultative provisoire installée au Palais du Luxembourg à Paris
  • 8 novembre : création de la commission Langevin-Wallon sur l'éducation (elle rendra son rapport le 19 juin 1947)
  • 18 novembre : ordonnance instituant une Haute Cour de justice, pour juger les hauts responsables du gouvernement de Vichy
  • 26 novembre : constitution du Mouvement républicain populaire (MRP)
  • 8 décembre : création du corps des Compagnies républicaines de sécurité.
  • 14 décembre : nationalisation des ressources énergétiques avec la création des « Houillères nationales du Nord et du Pas de Calais »

1945Modifier

CompositionModifier

RemaniementsModifier

Remaniement du 16 novembre 1944Modifier

Ce remaniement est dû à la mort d'Aimé Lepercq, survenu le 9 novembre 1944, suite à un accident de voiture à Lille.

  • Ministre des Finances : René Pleven (précédemment « ministre des Colonies »)
  • Ministre des Colonies : Paul Giacobbi (précédemment « ministre du Ravitaillement »)

Remaniement du 6 avril 1945Modifier

Suite à un désaccord avec René Pleven, sur l’orientation à donner à la politique économique, Pierre Mendès France démissionne du gouvernement.

  • Cessation des fonctions de Pierre Mendès France (« ministre de l’Économie nationale »)
  • Ministre de l’Économie nationale et des Finances : René Pleven (précédemment « ministre des Finances »)

Remaniement du 30 mai 1945Modifier

Nommé par le général de Gaulle comme procureur au tribunal de Nuremberg, François de Menthon démissionne du gouvernement.

  • Cessation des fonctions de François de Menthon (« garde des Sceaux »)
  • Garde des Sceaux : Pierre-Henri Teitgen (précédemment « ministre de l’Information »)

Remaniement du 27 juin 1945Modifier

Suite à une opération chirurgicale, Augustin Laurent démissionne du gouvernement.

  • Cessation des fonctions d'Augustin Laurent (« ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones »)