Thomas Vinçotte

sculpteur et graveur belge (1850-1925)

Le baron Thomas Vinçotte est un sculpteur belge, né à Borgerhout (Anvers) en 1850 et décédé à Schaerbeek (Bruxelles) en 1925.

Thomas Vinçotte
Image dans Infobox.
Quadrige du Brabant
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
SchaerbeekVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Œuvres principales
Avenue Louise à Bruxelles, Le Dompteur de chevaux, sculpture par Thomas Vinçotte, 1885

HistoriqueModifier

Dès 1866, Vinçotte fréquente les cours de Joseph Jaquet et Eugène Simonis à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, il poursuit sa formation à l'École des beaux-arts de Paris. Rapidement renommé, il remporte plusieurs prix dont en 1872, le second au Prix de Rome. et entame une brillante carrière au cours de laquelle il réalise de nombreux monuments publics.

Il séjourne à Florence de 1877 à 1879 et fut influencé de sculpture de l’art de Florence. Ses sources d’inspiration étaient le corps humain, les chevaux et la combinaison des deux.

Il devient professeur de sculpture à l'Institut supérieur national des Beaux-Arts d'Anvers où il enseigne de 1886 à 1921. Il était l'ami de Henri Charles Würden, autre médailleur belge.

Son œuvre se compose essentiellement de bustes de personnalités et de monuments où les statues équestres tiennent une place privilégiée.

Il réalise plusieurs commandes pour le compte du roi Léopold II dont différents portraits, des pièces de monnaies, différentes œuvres pour le Palais royal de Bruxelles et pour le Parc du Cinquantenaire, dont le monument aux pionniers belges au Congo, lequel pose actuellement problème au sein du débat public.

Vinçotte eut entre autres pour élève Jules Baetes[1].

HommageModifier

Schaerbeek a dénommé l'une de ses artères rue Thomas Vinçotte.

Quelques réalisations publiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

NotesModifier