Ouvrir le menu principal

Gare de Lérouville

gare ferroviaire française

Lérouville
Image illustrative de l’article Gare de Lérouville
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Lérouville
Coordonnées géographiques 48° 47′ 49″ nord, 5° 32′ 18″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Grand Est
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville
Lérouville à Metz-Ville
Lérouville à Pont-Maugis
Voies 8 + voies de service
Quais 5
Altitude 231 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lérouville

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Lérouville

La gare de Lérouville est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Lérouville, dans le département de la Meuse en région Grand Est.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 288,718[1] de la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville et de la ligne de Lérouville à Metz-Ville. Elle est aussi l'origine au PK 0,000 de la ligne de Lérouville à Pont-Maugis partiellement exploitée en trafic fret. Son altitude est de 231 m.

Le raccordement de Lérouville permet aux trains en provenance de la direction de Strasbourg et en direction de celle de Metz et vice-versa d'éviter un rebroussement en gare de Lérouville.

HistoireModifier

Cette gare a été mise en service le [2] lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Bar-le-Duc à Commercy. La ligne de Lérouville à Metz-Ville n'a été ouverte que le 11 mai 1931[3].

La gare de Lérouville n'accueillait plus de trains de voyageurs ; depuis le 9 décembre 2012, elle est de nouveau accessible aux TER Bar-le-Duc - Metz. Les travaux de réouverture de la gare auront coûté 996 000 euros, « bien loin des premières estimations avancées par la SNCF. »[4].

Le bâtiment voyageursModifier

Le bâtiment voyageurs de style néoclassique, date de 1851. Il est typique des gares de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg ; il correspond au type 5 dans la classification des Chemins de fer de l'Est[5].

La Compagnie du Paris - Strasbourg, faute de moyens, a réalisé des gares intermédiaires en bois sur la section de Paris à Vitry-le-François de sa ligne vers Strasbourg[réf. nécessaire] ; les bâtiments provisoires ont été remplacés peu après par les Chemins de fer de l'Est. Au-delà de Vitry-le-François, les gares ouvertes en même temps que la ligne sont des bâtiments définitifs ; le type 5 y est représenté en abondance.

Les bâtiments de type 5 se caractérisent par une façade recouverte d'enduit, des bandeaux et des pilastres d'angle en pierre de taille ainsi que des percements à linteau droit surmontés d'entablements. Le corps central, surmonté d'une toiture à deux croupes, comporte trois Travées et celles du rez-de-chaussée sont surmontées d'arcs en plein cintre ; les ailes, coiffées d'un toit à deux pans, comportaient généralement une ou deux travées à l'origine et étaient symétriques. Les murs latéraux avaient initialement un œil-de-bœuf, pour les ailes basses, ou une petite fenêtre en demi-lune, pour le corps central[6].

Malgré des dégats dus aux combats, le bâtiment de la gare de Lérouville a survécu à la Première Guerre mondiale[6] et a été agrandi durant l'entre-deux-guerres. La disposition d'origine comportait deux ailes de deux travées de part et d'autre du corps central[6] ; les travaux d'agrandissement portèrent une aile à sept travées et virent le remplacement du toit en croupe du corps central par une toiture mansardée.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

DesserteModifier

Lérouville est desservie par les trains TER Grand Est, sur la relation de Bar-le-Duc à Metz ; certaines missions sont amorcées ou prolongées à Épernay.

Depuis 2016, avec la mise en place du cadencement, des TER de la liaison Bar-le-Duc – Nancy desservent cette gare ; certaines missions sont prolongées ou amorcées à Lunéville.

IntermodalitéModifier

Service des marchandisesModifier

Cette gare est ouverte au service du fret[7] (train massif seulement).

Notes et référencesModifier

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 51.
  2. Livre : Le rail en France, les 80 premières lignes, par François et Maguy Palau (auteurs - éditeurs, juin 1995), page 208.
  3. Annales de Géographie, article de L. Gallois, Année 1931, Volume 40, n° 227, p.573
  4. « Pays de Commercy : le TER s'arrête maintenant en gare de Lérouville », L'est républicain du 10 décembre 2012
  5. « Forums LR PRESSE • Voir le sujet - Comment reconnaître des bâtiments selon leur région ? », sur forums.e-train.fr (consulté le 12 janvier 2019).
  6. a b et c « Lérouville : 55 - Meuse - Cartes postales anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 14 janvier 2019)
  7. Site Fret SNCF : la gare de Lérouville.

Voir aussiModifier