Gabriel Marie de Riccé

homme politique français

Gabriel Marie de Riccé
Naissance
Bâgé-la-Ville (Bresse)
Décès (à 74 ans)
Buzançais (Indre)
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Cavalerie
Grade Maréchal de camp
Années de service 17741804
Conflits Guerre d'indépendance des États-Unis
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Préfet
Député du Loiret

Liste des personnalités françaises ayant combattu lors de la guerre d'Indépendance des États-Unis

Gabriel Marie, vicomte de Riccé, né à Bâgé-la-Ville (Bresse, auj. dans l'Ain) le , mort à Buzançais (Indre) le , est un général et homme politique français de la Révolution et de l’Empire.

BiographieModifier

Après une carrière militaire qui le mène des champs de bataille de la guerre d'indépendance des États-Unis à l'inspection des remontes sous le Premier Empire, le général de Riccé entre dans l'administration, et est nommé préfet de l'Orne le 21 avril 1814, par le comte d'Artois, lieutenant général du Royaume[1].

Destitué aux Cent-Jours, il est réintégré le 14 juillet 1815, puis appelé à la préfecture de la Meuse le 6 août 1817, et le 24 février 1819 à celle du Loiret.

Admis à la retraite, comme préfet, le 22 mai 1830, il se présente à la députation le 19 juillet suivant, et est élu, par le grand collège du département qu'il a administré, avec 162 voix (310 votants).

Il adhère au gouvernement de Louis-Philippe Ier qui le réintègre dans l'administration comme préfet du Loiret le 6 août 1830, est remplacé, comme député le 28 octobre 1830, par M. de la Rochefoucauld, et meurt à Buzançais en 1832, officier de la Légion d'honneur.

RécapitulatifModifier

État de service[2]Modifier

  • 20 mai 1784 : Mestre de camp ;
  • 17 mars 1788 : colonel
  •  : Adjudant-général ;
  • 13 janvier 1792 : Maréchal de camp ;
  • au 16 août 1792 : Affecté à l'armée du Centre (déserte avec La Fayette)
  • 26 août 1804 : réintégré dans son garde et en réforme.
  • 13 octobre 1804 : Admis en retraite.
  • 9 mai 1811 au 3 juin 1812 : Inspecteur des remontes dans les 1re, 14e, 15e, 21e et 22e divisions militaires.

DécorationsModifier

   

Notes et référencesModifier

  1. Bulletin des lois du Royaume de France, contenant les lois rendues pendant le second trimestre de l'année 1814 : 5e série, t. Ier, Imprimerie royale, 380 p. (lire en ligne), p. 62
  2. a et b S.H.A.T. 4 Yd 3 835.
  3. Robert & Cougny 1889.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.