Fredrik Ljungberg

footballeur et entraineur suédois

Fredrik Ljungberg
Image illustrative de l’article Fredrik Ljungberg
Ljungberg lors d'un match caritatif en 2014.
Biographie
Nom Karl Fredrik Ljungberg
Nationalité Drapeau : Suède Suédois
Naissance (43 ans)
Lieu Vittsjö (Suède)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1994 - 2014
Poste Ailier
Milieu offensif
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1982-1994 Drapeau : Suède Halmstads BK
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1994-1998 Drapeau : Suède Halmstads BK 092 (11)
1998-2007 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 318 (72)
2007-2008 Drapeau : Angleterre West Ham United 028 0(2)
2009-2010 Drapeau : États-Unis Seattle Sounders 040 0(2)
2010-2011 Drapeau : États-Unis Chicago Fire 015 0(2)
2011 Drapeau : Écosse Celtic FC 008 0(0)
2011-2012 Drapeau : Japon Shimizu S-Pulse 011 0(0)
2014 Drapeau : Inde Mumbai City 004 0(0)
Total 516 (89)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1998-2008 Drapeau : Suède Suède 075 (14)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2019Drapeau : Angleterre Arsenal FC (intérimaire) 1v 2n 2d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Fredrik Ljungberg, né le à Vittsjö en Suède, est un footballeur international suédois qui évolue au poste d'ailier ou de milieu offensif. Il est principalement connu pour avoir joué à l'Arsenal FC et pour avoir été un joueur majeur de l'équipe nationale de Suède de 1998 à 2008.

BiographieModifier

Enfance, formation et débuts professionnels en Suède (1977-1994)Modifier

Fredrik Ljungberg est né le 16 avril 1977 à Vittsjö, de Roy Alve Erling Ljungberg, ingénieur civil, et de Elisabeth Bodil Ljungberg[1]. Il a également un petit frère, Karl Oskar Filip, né en 1984. En 1982 la famille Ljungberg déménage à Halmstad, âgé de cinq ans à l'époque, le petit Fredrik ne voulait dans un premier temps pas quitter sa ville natale[2]. Il rejoint ensuite le club de la ville, l'Halmstads BK où il effectue toute sa formation.

Sous la direction de Olle Eriksson, Ljungberg découvre avec sa catégorie les joies du ballon rond. De ses 5 ans jusqu’à ses 14 ans, il est entraîné par Eriksson. L’éducateur remarque vite les prédispositions de son nouveau disciple. Déjà très talentueux pour son âge et altruiste, Fredrik n’hésite pas à passer le ballon à ses coéquipiers pour les laisser marquer le but victorieux.

Doué pour d’autres sports comme le hockey sur glace ou le handball, il est d’ailleurs sélectionné avec l’équipe nationale U15 mais ne donne pas suite préférant se consacrer au football, Ljungberg est également impliqué dans son cursus scolaire. A 18 ans, il décide d’intégrer l’université pour étudier les technologies de l’information et l’économie. Mais malgré un certain équilibre pour concilier les études et le football, il finit par quitter les études pour se consacrer exclusivement à sa carrière.

Débuts professionnels avec Halmstads (1994-1998)Modifier

Fredrik abandonne les études pour une bonne raison. Son club formateur lui propose un contrat pro. Surclassé dans les catégories supérieures depuis ses 12 ans, il débute avec les seniors en Allsvenskan (première division suédoise) le 23 octobre 1994 à l’âge de 17 ans.

En 1994, il fait ses débuts dans l'équipe première. Il remporte la Coupe de Suède lors de sa première saison

La saison suivante, son temps de jeu s’étoffe avec seize apparitions et son premier but en pro. Mais cette même année, Ljungberg étoffe également son palmarès avec cette victoire en coupe contre l’AIK (3-1). C’est le premier succès de l’équipe dans cette compétition. Il remporte le championnat deux ans plus tard avant de quitter la Suède pour rejoindre Londres et le club d'Arsenal.

Des titres avec Arsenal (1998-2007)Modifier

Titularisation progressive (1998-2002)Modifier

En 1998, repéré par les recruteurs londoniens, Ljungberg achève de convaincre Arsène Wenger lors d’un match avec sa sélection face à l’Angleterre. Le manager d'Arsenal FC recrute le Suédois pour trois millions de livres sterling (4,5 M€)[3].

Ljungberg fait ses débuts contre Manchester United et porte le numéro 8, celui du légendaire attaquant du club Ian Wright.

Sur le banc des remplaçants, le suédois entre en cours de jeu et inscrit son premier but anglais quelques minutes plus tard d’un subtil petit lob contre le grand rival de l’époque : Manchester United (3-0) et Peter Schmeichel. Des débuts tonitruants. Mais dans un premier temps, le suédois doit se faire sa place dans cet effectif très concurrentiel composé de joueurs de renom tels que Anelka, Bergkamp, Overmars ou Parlour.

A partir de la saison 2000/01, suite aux départs conjugués de Marc Overmars et de Emmanuel Petit, Freddie devient un titulaire à part entière. Même si le suédois préfère jouer sur un côté du milieu de terrain, il évolue dans une position plus axiale ou comme second attaquant dans le schéma tactique 4-5-1 composé par Wenger.

En 2001, il est le premier joueur à marquer en finale de la Coupe d'Angleterre hors du pays. En effet il marque contre Liverpool au Millennium Stadium de Cardiff et perdue contre Liverpool (1-2)..

Cependant, l’apogée de sa carrière londonienne intervient lors de la saison 2001/02. Profitant de la grave blessure de Robert Pirès au genou, Ljungberg se montre décisif à de multiples reprises. Avec 12 buts, son meilleur total en carrière, il marque dans des moments importants de la saison. Comme cette égalisation contre United dans un match où finalement Arsenal s’impose 3-1. Après avoir conquis le titre de Premier League, les Gunners réalise le doublé coupe-championnat en remportant la FA Cup contre Chelsea (2-0), contre Chelsea (2-0). Sacré homme du match, Ljungberg devient le premier joueur en 40 ans à marquer lors de deux finales consécutives.

Des titres ternis par des blessures (2002-2007)Modifier

 
Ljunberg est titulaire lors de la finale de la Ligue des champions 2006.

Le 11 mai 2003, Fredrik Ljungberg signe son seul et unique triplé en Championnat d'Angleterre lors de la large victoire (4-0) d'Arsenal à Sunderland[4].

Le suédois remporte le championnat d'Angleterre en 2004 où les Gunners sont tout simplement « Invincibles ».

En finale de la Coupe d'Angleterre 2004-2005 contre Manchester United, Fredrik Ljunberg fait partie du sans-faute des Londoniens lors de la séance de tirs-au-but. Avant cela, le Suédois sauve son équipe en déviant une tête de Ruud van Nistelrooy sur la transversale[5]. Arsenal empoche la dixième Cup de son histoire, la troisième pour Ljunberg[6].

Lors de la saison 2005-2006, Ljungberg connaît sa plus grande déception : la défaite en finale de la Ligue des champions face au FC Barcelone, qu'il joue diminué par une blessure à une cheville[7].

 
Ljungberg avec Arsenal en septembre 2006.

Lors de la saison 2006-2007, Fredrik Ljungberg rate les premiers matchs de la saison en raison d'une blessure à une cheville[8]. En janvier 2007, les tabloïds anglais rapportent que les dirigeants d'Arsenal auraient demandé à l'international suédois de quitter le club à cause de ses blessures à répétition. On l'annonce alors une première fois du côté de West Ham avant qu'Arsène Wenger démente tout départ[9] et déclare attendre son retour de blessures pour compenser les autres absences dans l'équipe[10]. Le français ajoute même que Fredrik honorerait son contrat qui le liait au club jusqu'en 2009. Un mois plus tard, Ljungberg rentre lors de la première période de la prolongation en seizième de finale de la Coupe d'Angleterre à Bolton et remet Arsenal sur la voie du succès en inscrivant le second but de son équipe (3-1 ap)[11].

En juillet 2007, d'après son agent Claes Elefalk. Ljungberg est proche de s'engager avec la Fiorentina bien qu'Arsenal souhaite le conserver. Le joueur a alors disputé plus de 300 matches avec les « Gunners » et inscrit plus de 70 buts[12]. Le Suédois participe néanmoins à un match amical le 19 juillet avec Arsenal[13] puis s'engage finalement avec West Ham United quelques jours plus tard[14].

Une saison à West Ham avant les États-Unis (2007-2011)Modifier

Après neuf saisons à Arsenal, Ljungberg signe en faveur de West Ham United un contrat de quatre ans pour 4.5 millions d'euros[15]. Ses apparitions sont honorables avant qu'un adversaire ne lui casse une côte en avril 2008. Ljungberg se remet mais les dirigeants des « Hammers » souhaitent se séparer de son gros salaire[7]. Début août, le joueur trouve un accord avec le club pour mettre un terme au contrat avec effet immédiat et se retrouve ainsi libre. Ljungberg n'inscrit que deux buts en 28 rencontres, toutes compétitions confondues. « J'ai tout donné pour West Ham et j'ai apprécié mon passage ici mais cette décision était la meilleure pour tout le monde. Maintenant, je vais prendre mon temps pour réfléchir à mon avenir » confie-t-il sur le site internet du club[16].

 
Ljungberg avec les Seattle Sounders en 2010.

Sans club depuis la fin de la saison, Freddie Ljungberg signe le 28 octobre 2008 en faveur du club américain de Seattle Sounders FC[17]. Le contrat de deux ans assure au suédois un salaire de 2,5 millions de dollars mais en vertu de la « clause Beckham », seuls 400 000 sont pris en compte[18]. En décembre, le Suédois est opéré d'une hanche et doit être absent entre dix et douze semaines mais il peut figurer dans les rangs des Sounders au coup d'envoi de la saison 2009 du Championnat MLS, qui commence le 19 mars[19]. L'ancien international suédois, 31 ans, doit se faire opérer après le réveil d'une blessure aux ischio-jambiers qui le gêne depuis deux ans et gâche sa saison 2007-2008 avec West Ham[20].

En avril 2009, le promu Seattle Sounders est l'une des deux équipes avoir réussi un sans-faute après les trois premières journées. Lors de cette dernière, les Sounders s'imposent 2-0 dans le froid hivernal de Toronto, grâce notamment à une réalisation dans la première demi-heure de jeu de Ljungberg[21]. En octobre, le milieu de terrain suédois est élu joueur du mois en Championnat nord-américain. Le club de Seattle, dont c'est la première année d'existence en MLS, s'est alors qualifié pour le premier tour des play-offs. Arrivé à Seattle en début de saison 2009, l'ancienne vedette d'Arsenal a alors inscrit deux buts et réalisé neuf passes décisives, dont quatre lors des trois derniers matches[22]. Un mois plus tard, Ljungberg fait partie de l'équipe-type de la saison dont il tient l'entre-jeu avec Landon Donovan[23].

Début août 2010, le Chicago Fire débauche le vétéran suédois de Seattle[24]. Il joue son premier match le 9 août contre les Red Bulls de New York en Conférence Est[25].

Des piges pour terminer (2011-2014)Modifier

En décembre 2010, après dix-huit mois en Major League Soccer, Ljungberg s'entraîne avec le Celtic Glasgow alors qu'il est à la recherche d'un club. « Ce n'est pas vraiment une mise à l'essai mais c'est pour que nous puissions le voir et que lui voie le club et l'équipe. (...) C'est un grand nom mais ce qui m'intéresse surtout, c'est la qualité qu'il peut nous apporter », confie Neil Lennon l'entraîneur du Celtic[26],[27]. Quelques jours plus tard, le Suédois signe pour le Celtic. Selon la presse écossaise, le joueur signe jusqu'à la fin de la saison avec la possibilité de prolonger en cas de succès et pourrait faire ses débuts dans le derby contre les Rangers. Ljungberg est appelé à pallier l'absence des Sud-Coréens Cha Du-ri et Ki Sung-yueng, partis rejoindre leur sélection pour la Coupe d'Asie des nations en janvier[28].

En août 2011, à 34 ans, Fredrik Ljungberg poursuit sa carrière dans le club japonais de Shimizu S-Pulse avec qui il s'engage deux saisons[29]. En février 2012, Freddie Ljungberg et le club japonais décide de cesser leur collaboration par consentement mutuel. « Malgré mes sentiments pour le Japon et mon grand respect pour mes coéquipiers et le staff du club, je pense que ce n'est pas le bon projet pour moi », déclare l'ancien milieu offensif. À 34 ans, il cherche alors un club capable de lui offrir un dernier beau challenge[30]. En août 2012, Ljungberg annonce prendre sa retraire sportive[31].

En juillet 2014, deux ans après sa retraite sportive, Ljungberg décide de revenir sur sa décision et de rejoindre la Indian Super League en septembre pour trois mois, afin de contribuer à la promotion du football là-bas. « Malgré ma décision d’arrêter, l’opportunité de jouer en Inde est vraiment excitante. J’ai envie de partager mon expérience et ma connaissance de la Premier League »[32]. Tout comme son coéquipier Nicolas Anelka, Ljunberg ne participe pas au match d'ouverture (défaite 3-0)[33] mais entre en jeu lors de la seconde journée (victoire 5-0)[34].

En équipe nationale (1998-2008)Modifier

Dans les radars fédéraux depuis son plus jeune âge, Ljungberg étrenne dès 1993 la tunique Blågult avec les U16 suédois. Par la suite, il joue également pour les U18 et U21 avant de connaître le haut niveau international avec les A en 1998. Le 24 janvier 1998, il fait ses débuts avec l'équipe de Suède de football à Orlando contre l'équipe des États-Unis (défaite 1-0)[35].

Il marque son premier but contre le Danemark. Pas qualifiée pour la Coupe du Monde 1998, la Suède participe à l’édition 2000 de l’Euro. Une campagne désastreuse, terminée prématurément en phase de groupe avec seulement un point au compteur.

La Suède parvient à sortir de son groupe, souvent brillamment comme en Corée et au Japon lors de la coupe du monde 2002. Mais chutent ensuite dans les matchs à élimination directe. Pourtant, les Scandinaves sont dans le « groupe de la mort » avec l’Angleterre, l’Argentine et le Nigéria.

 
Fredrik Ljungberg lors de la Coupe du monde 2006.

Un incident (très médiatisé) avec son coéquipier Olof Mellberg, suite à un tacle à retardement du défenseur axial, provoque une bagarre lors d’une séance d’entraînement ouverte avant le départ en Asie. Le courant ne passe pas non plus avec la future star suédoise : Zlatan Ibrahimović. Handicapé par sa hanche, Fredrik joue peu et assiste impuissant à l’élimination des siens contre la surprise sénégalaise (1-2 ap) en huitième de finale.

Lors du Championnat d'Europe 2004, la suède tombe face à un groupe serré avec le Danemark, l'Italie et la Bulgarie. Ljungberg marque lors du premier tour et finissent en téte du classement. Qualifié pour le quarts de finale contre les Pays-Bas, les suédois sont défaits au tirs au but (0-0, 4-5 tab).

Lors de la coupe du monde 2006, Ljungberg marque le premier but de la compétition pour son équipe. Le Gunner délivre son peuple en marquant à la 89′ minute l’unique but contre le Paraguay (1-0) Mais là encore, la Suède doit s’interrompre dès les quarts de finale (0-0, 4-5 tab). Mais face à l'Allemagne en huitième de finale, la Suède s’incline 2-0 et quitte le mondial. Après cette élimination, Fredrik devient le capitaine de la sélection.

Ljungberg est convoqué pour le Championnat d'Europe des nations 2008[36]. Bien que touché à une jambe et n'ayant joué qu'une partie du dernier match de préparation de son équipe face à l'Ukraine (défaite 1-0), il s'affirme prêt pour le début de l'Euro[37]. Pour le capitaine scandinave, la compétition constitue l'occasion de retrouver les feux des projecteurs, après un an d'anonymat consécutif à son départ d'Arsenal pour West Ham[7]. Malheureusement, la Suède déçoit dans un groupe à sa portée composée de l’Espagne, la Grèce et la Russie. Éliminé dès le premier tour, Ljungberg reçoit les honneurs en étant désigné par plusieurs médias comme le meilleur joueur suédois de la compétition. Le 27 juin 2008, après dix ans en sélection et déçu par la sortie précoce de son équipe, il prend sa retraite internationale.

Fredrik Ljungberg annonce sa retraite internationale après la compétition, dans une lettre à ses fans reprise par l'agence suédoise TT. « J'ai décidé de me concentrer sur mon jeu [en] club (...), cela sera désormais ma priorité », écrit le milieu de terrain de 31 ans. Le joueur explique qu'il lui est devenu trop difficile physiquement de jouer à la fois pour son club londonien et pour l'équipe nationale. Après avoir fait ses débuts dans la sélection suédoise en 1998, Ljungberg participe à trois Championnats d'Europe des nations et deux Coupes du monde avec l'équipe bleue et jaune.[38].

Reconversion (depuis 2013)Modifier

Arsenal FCModifier

De 2013 à 2016, il endosse donc le costume d’ambassadeur du club pour accroître la notoriété internationale des Gunners. A partir de janvier 2016, il devient entraineur dans le centre de formation du club.

VfL WolfsburgModifier

Le 27 février 2017, il devient le nouvel entraîneur du club allemand du VfL Wolfsburg. Il en est limogé le 18 septembre 2017.

Retour à Arsenal FCModifier

A partir du 1er juillet 2018, Ljunberg prend la tête des U23 de Arsenal. Un an plus tard, il remplace Steve Bould au sein du staff de l’équipe première dans le cadre d’une restructuration majeure du personnel. L’ancien joueur du club et adjoint de Wenger depuis 2012 fait le chemin inverse et s’occupe désormais des jeunes de l’Academy.

Le 1er juillet 2019, il devient le nouvel entraîneur-adjoint de l'équipe première et assistera donc Unai Emery. Le 29 novembre 2019, Ljungberg devient coach par intérim du club de Premier League, Arsenal, suite au limogeage d'Unai Emery[39].

Style de jeuModifier

Fredrik Ljungberg joue aussi bien sur une aile, au milieu de terrain ou en retrait des attaquants et y accumule buts et passes décisives[3].

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous illustre les statistiques de Fredrik Ljungberg durant sa carrière professionnelle[35],[40],[41].

Statistiques de Fredrik Ljungberg au 22 mai 2016
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Autres   Suède Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B
1994   Halmstads BK D1 1 - - - - - - - - - - - - 1 0
1995   Halmstads BK D1 16 1 - - - - C2 4 - - - - - 20 1
1996   Halmstads BK D1 20 2 - - - - C3 3 - - - - - 23 2
1997   Halmstads BK D1 24 5 - - - - C3 4 1 - - 3 1 31 7
1998   Halmstads BK D1 18 2 - - - - C3 2 - - - 1 - 21 2
Sous-total 79 10 - - - - - 13 1 - - 4 1 96 12
1998-1999   Arsenal FC PL 16 1 2 - - - C1 2 - - - 6 1 26 2
1999-2000   Arsenal FC PL 26 6 - - 1 - C1+C3 6+8 1+1 - - 7 - 48 8
2000-2001   Arsenal FC PL 30 6 1 1 - - C1 13 2 - - 9 - 53 9
2001-2002   Arsenal FC PL 25 12 5 2 - - C1 9 3 - - 8 - 47 17
2002-2003   Arsenal FC PL 20 6 4 1 - - C1 8 2 - - 4 1 36 10
2003-2004   Arsenal FC PL 30 4 4 4 1 - C1 9 2 - - 6 1 50 11
2004-2005   Arsenal FC PL 26 10 6 2 - - C1 6 2 - - 8 7 46 21
2005-2006   Arsenal FC PL 25 1 2 - 1 - C1 9 1 - - 9 2 46 4
2006-2007   Arsenal FC PL 18 - 3 1 - - C1 5 1 - - 6 - 32 2
Sous-total 216 46 27 11 3 0 - 75 15 0 0 63 12 384 84
2007-2008   West Ham United PL 25 2 3 - - - - - - - - 8 1 36 3
2009   Seattle Sounders FC MLS 22 2 1 - - - - - - 2 - - - 25 2
2010   Seattle Sounders FC MLS 15 - - - - - - - - - - - - 15 0
Sous-total 37 2 1 0 0 0 - 0 0 2 0 0 0 40 2
2010   Chicago Fire MLS 15 2 - - - - - - - - - - - 15 2
2010-2011   Celtic FC SPL 7 - 1 - - - - - - - - - - 8 0
2011   Shimizu S-Pulse D1 8 - 3 - - - - - - - - - - 11 0
2014   Mumbai City FC ISL 4 - - - - - - - - - - - - 4 0
Total sur la carrière 391 62 35 11 2 0 - 88 16 2 0 75 14 593 103

PalmarèsModifier

 
Fredrik Ljungberg recevant le titre de Joueur suédois de l'année 2006.

En clubModifier

  Halmstads BK
  Arsenal FC
  Seattle Sounders FC

Distinctions individuellesModifier

Vie privéeModifier

 
Photo de mode de Ljungberg.

Arrivé à Londres en 1998 à 21 ans, Ljungberg s'installe à Hampstead, quartier à l'ambiance plus bohème fortunée que footballeur nouveau riche. Lors de son passage à Arsenal, Fredrik Ljungberg est visible à bon nombre d'endroits : au vernissage des expositions d'art moderne et de design, au théâtre juste avant un crochet par une boîte de nuit « branchée », au pied des podiums de haute couture quand il ne défile pas dessus, et même quasiment nu sur les bus à étages, dans d'immenses publicités pour des sous-vêtements. Habitué du classement des hommes les mieux habillés du monde établi par le prestigieux magazine Esquire, il devient une icône des homosexuels britanniques, peuple les pages « people » où il ravit le Londres branché en expliquant qu'il « perd ses sensations dans les pieds après l'amour » ou en promettant qu'il n'est « pas homosexuel, mais que s'(il) l'était, cela ne lui poserait pas de problème de le dire »[7].

En 2007, alors qu'il change de club londonien et rejoint West Ham United, Ljungberg rencontre Natalie Foster, fille de Daryl Foster qui a fait fortune grâce à sa compagnie de taxis londoniens. Le couple se dit oui le 7 juin 2014 au Museum d'histoire naturelle de Londres[42].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « I'll beat Poles for the Mirror; Swedish star Freddie Ljungberg's promise to fans. », sur www.thefreelibrary.com,
  2. (sv) « Så formades den svenska modellen », sur www.aftonbladet.se,
  3. a et b « F.Ljungberg pour 4.5M€ (Halmstads) en 99, revendu 4.5M€ à West Ham en 2007 », sur rmcsport.bfmtv.com (consulté le 5 octobre 2015)
  4. « Ljungberg treble sinks Sunderland », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2009)
  5. « Le Top 5 des matches Manchester United - Arsenal en FA Cup », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  6. « Les 5 plus beaux trophées de Wenger », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  7. a b c et d « Ljungberg vient retrouver la lumière », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  8. « Ljungberg blessé à une cheville », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  9. « Aliadière « veut jouer » », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  10. « Pas de transferts en vue », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  11. « Bolton - Arsenal : 1-3 a.p. », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  12. « Ljungberg à la Fiorentina ? », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  13. « Arsenal - Genclerbirligi : 3-0 », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  14. « Ljungberg arrive à West Ham », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  15. Le Suédois Fredrik Ljungberg signe pour quatre ans avec West Ham
  16. « Ljungberg laissé libre par West Ham », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  17. Le Suédois Freddie Ljungberg signe à Seattle
  18. La trouvaille des Sounders? Freddie Ljungberg
  19. « Ljungberg a été opéré », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  20. « Freddie Ljungberg opéré d'une hanche », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  21. « Les luttes s'intensifient », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  22. « Ljungberg flambe à Seattle », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  23. a et b « Beckham absent de l'équipe-type », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  24. « Le temps presse et le marché s’agite », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  25. « L'Argentine et l'Australie entrent en piste », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  26. « Ljungberg bientôt au Celtic », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  27. « Ljungberg vers le Celtic », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  28. « Ljungberg signe au Celtic », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  29. « Ljungberg signe au Japon », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  30. « Ljungberg quitte le Japon », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  31. « Ljungberg prend sa retraite », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  32. « Ljungberg va reprendre le foot ! », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  33. « L'Atletico de Kolkata dans l'histoire », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  34. « Le FC Pune de Trezeguet puni », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  35. a et b « Fiche de Fredrik Ljungberg », sur L'Équipe.fr
  36. « Henrik Larsson dans les 23 ! », sur lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  37. « Suède: le retour de Larsson est une bonne chose selon Ljungberg », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  38. « Fredrik Ljungberg annonce sa retraite internationale », sur fifa.com, (consulté le 30 septembre 2015)
  39. « Unai Emery limogé par Arsenal - Info Football 24 », Info Football 24,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2019)
  40. « Fiche de Fredrik Ljungberg », sur footballdatabase.eu
  41. (en) « Fredrik Ljungberg - Matches in European Cups », sur rsssf.com, (consulté le 28 septembre 2015)
  42. « Freddie Ljungberg : L'ex-Gunner d'Arsenal marié à la belle Natalie », sur purepeople.com, (consulté le 5 octobre 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :