Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spencer.
Frederick Burdette Spencer
1985 Laguna Seca 200 - Freddie Spencer (cropped).jpg
Spencer sur le circuit de Laguna Seca en 1985
Biographie
Naissance
Pseudonyme
Fast FreddieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Pilote de motoVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Frederick Burdette Spencer Junior ou Freddie Spencer, né le 20 décembre 1961, surnommé « Fast Freddy », est un pilote de Grand Prix motocycliste américain, trois fois champion du monde.

Il a été le dernier à gagner la course dans les catégories 250 cm³ et 500 cm³ dans la même journée et à être champion du monde dans ces deux catégories dans la même saison.

Sommaire

HistoireModifier

  • Naissance en 1961, à Shreveport, Louisiane.
  • Débuts à moto à 4 ans.
  • Débuts en compétition à 5 ans.
  • 11 victoires en Short Track (en) et Dirt Track (en) à 11 ans.
  • 1977 : 12 victoires en national.
  • 1978 : victoire dans toutes les courses de l'AMA 250, catégorie Novices.
  • 1979 : champion catégorie Expert, en gagnant toutes les courses, sauf une deuxième place.
  • 1980 : début en Superbike en AMA, et débute en Europe, où il gagne deux manches du match Anglo-Américain, devant Kenny Roberts et Barry Sheene.
  • 1981 : l'usine Honda, absent des championnats du monde de vitesse moto depuis 1967, fait son retour à la compétition avec Freddy Spencer[1].
  • 1982 : il participe à l'intégralité des manches du championnat du monde et termine troisième au classement général final. À 20 ans et 196 jours, il devient le plus jeune vainqueur d'un GP 500, le 4 juillet, en Belgique[1].
  • 1983 : à 21 ans et 258 jours, il devient le plus jeune champion du Monde en 500 cm³ sur la Honda NS 3 cylindres, à l'issue d'un duel très serré avec son compatriote Kenny Roberts, pilotant chez Yamaha, devancé de seulement deux points[1]. Ce record de précocité tient jusqu'en 2013 lorsque Marc Márquez remporte le titre à l'âge de 20 ans et 266 jours.
  • 1984 : 4 victoires en 5 courses disputées sur la toute nouvelle Honda NSR - 4e au mondial.
  • 1985 : il signe un exploit en se parant des couronnes de champion du monde 250 cm³ (10 courses, 6 pole position, 7 victoires) et 500 cm³ (11 courses, 9 poles, 7 victoires), la même année.
  • 1986 : usé par sa saison précédente, il est absent du championnat 500 cm³.
  • 1987 : il tente un retour mais termine 20e du championnat 500 cm³.
  • 1988 : suspension de sa carrière pour raisons physiques.
  • 1989 : nouvelle tentative de retour, il signe chez Yamaha dans le team Agostini.
  • 1990-1992 : interruption de sa carrière.
  • 1993 : dernière tentative, il signe chez Yamaha Motor France pour ce qui sera son ultime saison.

PalmarèsModifier

 
La Honda 500 cm³ de Freddy Spencer de 1983.
  • 3e du championnat 500 cm³ en 1982
  • Champion du Monde 500 cm³ en 1983
  • 4e du championnat 500 cm³ en 1984
  • Champion du Monde 250 cm³ et 500 cm³ en 1985, vainqueur en Superbike AMA

Victoires en Grand Prix : 27 (7 en 250 et 20 en 500 cm3)Modifier

S. Date Lieu du Grand Prix Cat. Circuit Ville
1 1982 4 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
2 1982 5 septembre Grand Prix moto de Saint-Marin 500 Circuit du Mugello Mugello
3 1983 19 mars Grand Prix moto d'Afrique du Sud 500 Circuit de Kyalami Johannesburg
4 1983 3 avril Grand Prix moto de France 500 Circuit Bugatti Le Mans
5 1983 24 avril Grand Prix moto des Nations 500 Autodromo Nazionale di Monza Monza
6 1983 22 mai Grand Prix moto d'Espagne 500 Circuit Permanent du Jarama Madrid
7 1983 12 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 500 Automotodrom Grobnik Rijeka
8 1983 6 août Grand Prix moto de Suède 500 Circuit de Scandinavie Anderstorp
9 1984 15 avril Grand Prix moto des Nations 500 Circuit Santa Monica Misano Adriatico
10 1984 27 mai Grand Prix moto d'Allemagne 500 Nürburgring Eifel
11 1984 10 juin Grand Prix moto de France 500 Circuit Paul-Ricard Le Castellet
12 1984 14 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 500 Automotodrom Grobnik Rijeka
13 1984 8 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
14 1985 23 mars Grand Prix moto d'Afrique du Sud 250 Circuit de Kyalami Johannesburg
15 1985 5 mai Grand Prix moto d'Espagne 500 Circuit Permanent du Jarama Madrid
16 1985 26 mai Grand prix moto des Nations 250 Circuit du Mugello Mugello
17 1985 26 mai Grand Prix moto des Nations 500 Circuit du Mugello Mugello
18 1985 2 juin Grand Prix moto d'Autriche 250 Salzburgring Salzbourg
19 1985 2 juin Grand Prix moto d'Autriche 500 Salzburgring Salzbourg
20 1985 16 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 250 Automotodrom Grobnik Rijeka
21 1985 29 juin Grand Prix moto des Pays-Bas 250 TT Circuit Assen Assen
22 1985 7 juillet Grand Prix moto de Belgique 250 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
23 1985 7 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
24 1985 21 juillet Grand Prix moto de France 250 Circuit Bugatti Le Mans
25 1985 21 juillet Grand Prix moto de France 500 Circuit Bugatti Le Mans
26 1985 4 août Grand Prix moto de Grande-Bretagne 500 Circuit de Silverstone Silverstone
27 1985 11 août Grand Prix moto de Suède 500 Circuit de Scandinavie Anderstorp

HéritageModifier

Le jeu vidéo Hang-On sorti en est un hommage à Freddie Spencer. Yu Suzuki, concepteur rentré chez Sega en 1983, peut explorer l'une de ses passions, dès son deuxième projet, alors qu'il devient chef de sa division au bout de seulement un an d'ancienneté. Sega veut créer une nouvelle borne, quelque chose d'inédit, qui permettrait d'épater les clients des salles d'arcade. Un projet de jeu de moto lui est proposé. Suzuki roule beaucoup à moto[2]. « J'adore les motos. Principalement les motos tout-terrain, comme le moto-cross, l'enduro, le Paris-Dakar », précise-t-il[3]. L'équipe lance des recherches sur l'univers de la moto et s'aperçoit cependant que la moto de course est plus populaire que le hors-piste[4],[5]. Elle approfondie ses recherches sur les motos de sport et les courses de vitesse, notamment dans le but de comprendre « pourquoi elles sont si populaires »[3]. À cette époque, la compétition reine est le GP500 (Grand Prix moto de 500 cm3)[4] et l'univers de la moto de vitesse est dominé par Freddie Spencer, qui gagne en 1983 à l'âge de 21 ans son premier titre de champion du monde moto[3],[5],[1],[6],[7]. Suzuki est ébahit par « Fast Freddy ». « Son style de conduite était tellement bon » rajoute Suzuki[3]. Il précise que Hang-On est en réalité une sorte d'hommage à Spencer[3]. En plus d'apprécier particulièrement son pilotage, au moment du développement du jeu, Spencer pilote au guidon d'une moto de marque japonaise, une Honda, et c'est pour toutes ces raisons que Suzuki veut lui faire ressembler le jeu[3]. Pendant tout le processus, l'équipe garde à l'esprit Freddie Spencer[4]. Dans le jeu, Suzuki veut reproduire la conduite de Spencer. Pour la borne, il veut donc en toute logique reproduire sa moto[3]. La version « deluxe » de la borne est atypique et inédite à cette époque. C'est la reproduction en plastique d'une véritable moto de 500 cm3, sur laquelle le joueur monte, et peut faire bouger pour déplacer son avatar[3]. Le joueur doit utiliser son poids pour faire incliner la moto sur la droite ou la gauche afin de faire déplacer de la même manière la moto à l'écran[8]. Le jeu Hang-On est apprécié dès sa sortie par les joueurs à cause de sa borne en forme de moto, et c'est cet aspect inhabituel que les joueurs ont le plus retenus[5]. Après Hang-On, Sega crée d'autres bornes que le joueur doit piloter et faire plus qu'utiliser un joystick et des boutons. Cette série de bornes est appelée taikan et reçoit les succès comme Out Run ou After Burner[2].

RéférencesModifier

  1. a b c et d « On l'appelait "E.T." », article de Michel Turco, publié dans le quotidien L'Équipe du jeudi 15 août 2013.
  2. a et b (en) James Mielke, « The Disappearance of Yu Suzuki: Part 1 », sur 1UP.com, , p. 2-3.
  3. a b c d e f g et h (en) Martin Robinson, « Out Ran: Meeting Yu Suzuki, Sega's original outsider », sur Eurogamer, .
  4. a b et c (ja) SKIPCITY Channel, « Yu Suzuki Interview - Childhood - SEGA - Arcade Games - Game Creation » [vidéo], sur YouTube, .
  5. a b et c (en) Ken Horowitz, The Sega Arcade Revolution : A History in 62 Games, McFarland, , 310 p. (ISBN 9781476631967, lire en ligne), « Hang-On (U.S.-October 1985) », p. 92-97.
  6. (en) Henry Ray Abrams, « Fastest Freddie  », American Motorcyclist, vol. 37, no 11,‎ , p. 16-19 (lire en ligne).
  7. O.P., « Marquez dans l'histoire », sur L'Équipe, .
  8. Benjamin Berget, Yu Suzuki, le maître de Sega : De l'arcade à la révolution Shenmue, Geeks-Line, , 496 p. (ISBN 9791093752068), « 4. Hang-On (1985) », p. 72-77.

Liens externesModifier