Frank H. Wilson

acteur américain
Frank H. Wilson
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Francis Henry Wilson
Naissance
New York (Harlem)
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 70 ans)
New York (Queens)
État de New York, États-Unis
Profession Acteur et chanteur
Dramaturge et metteur en scène
Scénariste
Films notables Along Came Auntie
Les Verts Pâturages
Quand le jour viendra
Séries notables Studio One

Francis Henry Wilson, né le à New York (Manhattan, Harlem, État de New York), ville où il est mort (dans le Queens) le , est un acteur, chanteur, dramaturge, metteur en scène et scénariste américain, connu comme Frank H. Wilson (parfois crédité Frank L. Wilson ou Frank Wilson).

BiographieModifier

Frank H. Wilson débute vers 1900 dans le répertoire du vaudeville et par la suite, joue notamment au théâtre à Broadway (New York), où il débute dans trois pièces d'Eugene O'Neill, dont Tous les enfants du Bon Dieu ont des ailes (1924) et The Emperor Jones (1925), les deux aux côtés de Paul Robeson.

Ultérieurement, citons Porgy de Dorothy et DuBose Heyward[1] (1927-1928, avec Evelyn Ellis interprétant Bess, lui-même tenant le rôle-titre), Les Verts Pâturages de Marc Connelly (1935, avec Edna Mae Harris et Oscar Polk), Watch on the Rhine de Lillian Hellman (1941-1942, avec Mady Christians et Paul Lukas), ou encore Le Grand Couteau de Clifford Odets[2] (1949, avec John Garfield et Nancy Kelly). Sa dernière pièce sur les planches new-yorkaises est Take a Giant Step de Louis S. Peterson[3] (1953).

Toujours à Broadway, il joue aussi dans deux comédies musicales, Singin' the Blues (1931, avec Mantan Moreland et Fredi Washington) et Memphis Bound! (1945, avec Avon Long). De plus, deux pièces dont il est l'auteur y sont représentées, Meek Mose (1928) et Walk Together Chillun (1936) ; il est en outre metteur en scène de cette dernière.

Au cinéma, il apparaît pour la première fois dans deux courts métrages muets britanniques de Lewin Fitzhamon, A Seaside Girl (1907) et The Artful Lovers (1908)[4]. Suivent quelques autres courts métrages, muets puis parlants, dont Along Came Auntie de Fred Guiol et Richard Wallace (1926, avec Glenn Tryon et Vivien Oakland).

Trois de ses longs métrages américains sont les adaptations de pièces précitées, The Emperor Jones de Dudley Murphy (1933, où il retrouve Paul Robeson), Les Verts Pâturages de Marc Connelly et William Keighley (1936, avec Rex Ingram et Oscar Polk, où il reprend son rôle de Moïse), et enfin Quand le jour viendra d'Herman Shumlin (d'après Watch on the Rhine, 1943, avec Bette Davis et Paul Lukas, lui-même reprenant son rôle de Joseph).

Son dernier film est Beware! de Bud Pollard (1946, avec Louis Jordan).

Après son retrait du grand écran, Frank H. Wilson contribue encore pour la télévision américaine à trois séries comme acteur, la première étant Studio One (un épisode, 1951) ; les deux autres sont diffusées en 1954. Enfin, il est scénariste de l'épisode pilote (diffusé en 1949) de Martin Kane, Private Eye.

Membre dans les années 1930 du mouvement Renaissance de Harlem, il meurt en 1956, à 70 ans.

FilmographieModifier

(acteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Cinéma (sélection)Modifier

 
Poster promotionnel pour Beware! (1946),
avec Frank H. Wilson en bas à gauche

(films américains, sauf mention contraire)

Télévision (intégrale)Modifier

(séries)

Théâtre à Broadway (intégrale)Modifier

 
Au centre, à Broadway en 1927,
dans Porgy (rôle-titre), avec Evelyn Ellis (Bess)

(pièces, comme acteur, sauf mention contraire)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cette pièce est la base de l'opéra Porgy and Bess de George et Ira Gershwin, créé en 1935.
  2. Cette pièce est adaptée au cinéma en 1955, sous le même titre.
  3. Cette pièce est adaptée au cinéma en 1959, sous le même titre.
  4. D'après sa fiche précitée de l'AFI (lien externe).
  5. Rôle repris par Oskar Homolka dans l'adaptation au cinéma de 1949, sous le même titre.