Ira Gershwin

parolier américain

Ira Gershwin, né Israël Gershowitz le et mort le , est un parolier américain qui, avec son frère cadet, le compositeur George Gershwin, a créé des chansons, dont certaines sont devenues de grands standards de jazz.

Ira Gershwin
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Beverly HillsVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Israel GershowitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Arthur Francis, Ira GershwinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
George Gershwin
Arthur Gershwin (en)
Frances Gershwin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Leonore Gershwin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
George & Ira Gershwin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Partenaire professionnel
Genre artistique
Site web
Distinctions
Archives conservées par
Division Musique de la Bibliothèque du Congrès (d)[1],[2],[3]Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il commence sa carrière de parolier en 1917, souvent sous le pseudonyme « Arthur Francis » [4].

Dans les années 1920 et 1930, il écrit plus d'une douzaine de comédies musicales à Broadway avec son frère, incluant des chansons comme I Got Rhythm, Embraceable You (toutes deux dans Girl Crazy, 1930), The Man I Love et Someone to Watch Over Me (dans Oh, Kay !, 1926), et l'opéra Porgy and Bess (avec DuBose Heyward), comprenant donc des airs comme Summertime ou It Ain't Necessarily So[4]. En 1926, il épouse Leonore Strunsky[5].

Le succès des œuvres des deux frères éclipse souvent le rôle créatif d'Ira. Cependant, il poursuit son art de parolier après la mort prématurée de George, en 1937. Ira Gershwin écrit plusieurs chansons avec les compositeurs Jerome Kern (Long Ago (and Far Away)), Kurt Weill et Harold Arlen. Il finit aussi la dernière chanson idée par son frère, Our Love Is Here to Stay[6].

Son livre Lyrics on Several Occasions, en 1959, mélange d'autobiographie et d'anthologie annotée, est une source importante pour étudier l'art des paroliers à l'âge d'or de la chanson populaire américaine. Ira Gershwin prendra la retraite une année après sa publication. Il meurt en 1983[4].

Notes et référencesModifier

  1. « https://lccn.loc.gov/2010561028 »
  2. « https://lccn.loc.gov/2010561020 »
  3. « http://hdl.loc.gov/loc.music/eadmus.mu021030 »
  4. a b et c « Ira Gershwin », sur www.pbs.org (consulté le )
  5. Howard Pollack, George Gershwin: His Life and Work, University of California Press, , 906 p. (ISBN 9780520933149, lire en ligne)
  6. John J. O'Connor, « TV: Tribute to Gershwin, on PBS », sur www.nytimes.com, (consulté le )

Voir aussiModifier

Autres articlesModifier

Liens externesModifier