Franck Delmas

armateur et résistant français

Franck Delmas, né le 12 janvier 1900 à La Rochelle et exécuté le 1er septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, est un armateur et résistant français.

BiographieModifier

Franck Delmas est le fils de l'armateur Camille Maurice Delmas et de Lucie Élisabeth de Visme[1].

Il s'engage lors de la Grande Guerre et à la fin de celle-ci, il rejoint son oncle Léonce Vieljeux à la direction de la compagnie Delmas-Vieljeux. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans la résistance et rejoint le réseau Alliance, sous le commandant Christian de La Motte Rouge[1].

Dénoncé, Franck Delmas est arrêté le 14 mars 1944 par la Gestapo, en même temps que son oncle, Léonce Vieljeux, Jean Chapron et Joseph Camaret, ingénieur en chef des chantiers Delmas-Vieljeux. Ils sont déportés aussitôt sous la classification « NN » (« Nacht und Nebel ») à destination du camp de Schirmeck, puis au camp de Natzweiler-Struthof. Ils sont exécutés dans la nuit du au [1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Jean Louis Ponnavoy, Michel Thébault, « Delmas Franck André », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr, Le Maitron.

Liens externesModifier