Franciszek Morawski

poète polonais

Franciszek Morawski
Franciszek Morawski

Naissance
Pudliszki (Drapeau de la Pologne Pologne)
Décès (à 78 ans)
Lubonia (Drapeau de la Pologne Pologne)
Origine Drapeau de la Pologne Pologne
Grade général de division
Années de service 18061831
Conflits Guerres napoléoniennes, Insurrection de novembre 1830
Distinctions Ordre militaire de Virtuti Militari
Chevalier de la Légion d'honneur
Officier de la Légion d'honneur
Ordre de Saint-Stanislas
Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Sainte-Anne
Autres fonctions ministre de la guerre

Franciszek Dzierżykraj Morawski, né le à Pudliszki (Pologne) et mort le à Lubonia, est un homme de lettres et officier polonais, général de division, ministre de la guerre pendant l'insurrection de 1830-1831 du royaume de Pologne contre le tsar Nicolas Ier.

Il n'a pas de liens de parenté avec deux autres ministres de ce gouvernement, les frères Théophile et Théodore Morawski.

BiographieModifier

Origines familiales et formationModifier

Issu d'une famille de Grande-Pologne, il est le fils de Wojciech Morawski et de Zofia, née Szczaniecka.

Il reçoit sa première éducation dans la maison familiale et est encore enfant lorsque la Grande-Pologne est annexée par la Prusse lors des deuxième et troisième partages de la Pologne.

Il fait ses études secondaires dans un collège de Leszno avant de partir à l'université de Francfort où il étudie le droit. Il travaille un moment au tribunal de Francfort, puis exerce la fonction de juge assesseur à Kalisz.

Au service de la Grande Armée (1806-1814)Modifier

En novembre 1806, alors que la Grande Armée vient de vaincre la Prusse à Iéna et occupe la Grande-Pologne, il répond à l'appel lancé par Jean-Henri Dombrowski et s'engage à Poznań dans la garde d'honneur de Napoléon, puis sert en tant que sous-lieutenant au 1er régiment d'infanterie. Au début de 1807, il prend part à la bataille de Tczew contre la Russie et est promu lieutenant, puis participe au siège de Dantzig où il devient capitaine. Après le siège de Kolberg il est décoré de la croix de chevalier de Virtuti Militari.

Lors des traités de Tilsit (juillet 1807), Napoléon recrée un État polonais, le duché de Varsovie, dont fait partie la Grande-Pologne.

Durant la guerre de la Cinquième Coalition contre l'Autriche, en 1809, il est aide de camp du général Stanisław Fiszer. Au cours de la bataille de Raszyn (14 avril), il est promu lieutenant-colonel[1]. Le 4 mai, il est nommé chef de bataillon au 12e régiment d'infanterie et se bat à Sandomierz.

Dans les années 1811-1812, il est en garnison à la forteresse de Modlin.

Pendant la campagne de Russie, il commande la 16e division d'infanterie. À la suite de la bataille de Smolensk, il devient chef d'état-major de la 18e division d'infanterie. Il est promu colonel le et s'illustre lors de la bataille de Winkowo, ce qui lui vaut la croix de chevalier de la Légion d'honneur, puis il prend part à la bataille de la Bérézina.

Après la retraite de Russie, il est affecté à l'état-major du prince Józef Antoni Poniatowski, commandant en chef de l'armée du duché de Varsovie. Lors de la campagne d'Allemagne de 1813, il devient chef d'état-major de la première division de cavalerie et prend part à la bataille de Leipzig. Dans les années 1813-1814 il est chef d'état-major de l'armée polonaise.

Après la campagne de France et l'abdication de Napoléon (avril 1814), il est envoyé au Danemark pour chercher les prisonniers de guerre polonais.

Au service du royaume de Pologne (1815-1830)Modifier

À partir du , il sert dans l'armée du royaume de Pologne, que le congrès de Vienne crée à partir du duché de Varsovie et attribue au tsar Alexandre Ier. Il suit l'exemple d'un grand nombre des officiers polonais de la Grande Armée, notamment le général Jozef Zayaczek, nommé vice-roi à la fin de 1815.

En 1819, Morawski est promu général de brigade. De 1820 à 1826, il commande la 3e brigade de la 2e division d'infanterie à Zamość. En 1826, il est mis à la tête de la 1re brigade à Lublin. Il est décoré de l'ordre de Saint-Stanislas par le tsar Nicolas Ier de Russie[2], successeur d'Alexandre.

L'insurrection (29 novembre 1830-26 septembre 1831)Modifier

Il est à Lublin lorsque l'insurrection commence, le 29 novembre 1830.

Le , après la destitution de Nicolas Ier du trône de Pologne (25 janvier) et la formation du gouvernement national, présidé par le prince Adam Czartoryski (29 janvier), il est nommé intendant général de l'armée polonaise, quelques jours avant que l'armée russe du maréchal Diebitsch lance l'offensive contre le royaume insurgé (4 février).

Le 8 mars, il entre dans le gouvernement comme ministre de la Guerre du Gouvernement national, sous la direction du chef du département de la Guerre, Stanislas Barzykowski.

Après la prise de Varsovie par l'armée russe d'Ivan Paskevitch (7 septembre), il démissionne le , mais suit la Diète et le gouvernement, dirigés par le général Maciej Rybiński, dans la région de Plock et Modlin. Il participe aux négociations avec le général Berg[3], envoyé de Paskiewicz, rend comte des négociations à la Diète et vote pour l'acceptation lors du Conseil de guerre. Il se retire après l'incident survenu entre Rybinski et Uminski, prélude au passage du gouvernement et de la Diète en Prusse le 26 septembre.

Resté en Pologne, Morawski fait allégeance au tsar Nicolas Ier, mais est néanmoins envoyé en exil en Russie, à Vologda.

Dernières années (septembre 1831-1861)Modifier

En 1833, il s'installe à Lubonia et se consacre à la littérature jusqu'à sa mort en 1861.

Mariage et descendanceModifier

Dans les années 1820, il épouse Aniela Wierzchowska avec laquelle il a deux enfants, Tadeusz (1821-1888) et Anna Maria (1822-1891)[4],[5].

Principales œuvresModifier

  • Oda na powrót wojska, 1812 (Ode au retour de l'armée)
  • Sen poety. Scena liryczna, Varsovie 1818 (Rêve du poète. Scène lyrique)
  • Wisła i zima, Varsovie, avant 1834 (La Vistule et l'hiver)
  • Życie Kajetana Koźmiana, Poznań, 1856 (La vie de Kajetan Kożmian)

DécorationsModifier

BibliographieModifier

  • Bibliografia Literatury Polskiej – Nowy Korbut, tome V (Oświecenie), Varsovie, Państwowy Instytut Wydawniczy, 1967, p. 339-345.
  • Bielecki R., Słownik biograficzny oficerów powstania listopadowego, t. 2, Varsovie, 1995
  • Filipow K., « Ordery gen. Franciszka Dzierżykraj-Morawskiego w zbiorach Muzeum Narodowego w Szczecinie », dans G. Horoszko, Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, Szczecin, 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 247-253.
  • Horoszko G., « Pięćdziesięciolecie Działu Numizmatycznego w Muzeum Narodowym w Szczecinie », dans Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, Szczecin 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 15-23.
  • Kosk H.P., Generalicja Polska, tome 2 (M-Z), Pruszków, 2001

Notes et référencesModifier

  1. Vol. 5: Oświecenie. W: Bibliografia Literatury Polskiej – Nowy Korbut. Varsovie: Państwowy Instytut Wydawniczy, 1967, p. 339.
  2. Zbigniew Dunin-Wilczyński, Order Św. Stanisława, Varsovie 2006 p. 234.
  3. Cf. page anglaise Friedrich Wilhelm Rembert von Berg.
  4. Bibliografia Literatury Polskiej, p. 342. (Cf. partie Bibliographie)
  5. http://genealogia.grocholski.pl/gd/osoba.php?id=053013
  6. K. Filipow, Ordery gen. Franciszka Dzierżykraj-Morawskiego w zbiorach Muzeum Narodowego w Szczecinie, w: Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, red. G. Horoszko, Szczecin 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 248.
  7. a b et c K. Filipow, Ordery gen. Franciszka Dzierżykraj-Morawskiego w zbiorach Muzeum Narodowego w Szczecinie, w: Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, red. G. Horoszko, Szczecin 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 249.
  8. K. Filipow, Ordery gen. Franciszka Dzierżykraj-Morawskiego w zbiorach Muzeum Narodowego w Szczecinie, w: Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, red. G. Horoszko, Szczecin 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 250.
  9. a et b K. Filipow, Ordery gen. Franciszka Dzierżykraj-Morawskiego w zbiorach Muzeum Narodowego w Szczecinie, w: Najnowsze badania nad numizmatyką i sfragistyką Pomorza Zachodniego. Materiały z konferencji naukowej 50 lat Działu Numizmatycznego Muzeum Narodowego w Szczecinie 19-20 września 2002 roku, red. G. Horoszko, Szczecin 2004 (Biblioteka Naukowa Muzeum Narodowego w Szczecinie. Historia i Kultura Materialna), p. 251.