Frédéric Jannin

auteur de bande dessinée et musicien

Frédéric Jannin, ou Fred Jannin, né le à Uccle (Bruxelles), est un dessinateur de bande dessinée, humoriste, musicien et homme de télévision belge.

Frédéric Jannin
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
UccleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Genre artistique
Influencé par
Site web
Distinctions
Œuvres principales
signature de Frédéric Jannin
Signature

Biographie

modifier

Frédéric Jannin naît le à Uccle, une commune bruxelloise[1] (Belgique). Parrainé par Franquin[2] et Yvan Delporte, il s'est tout d'abord fait connaître en tant que dessinateur dans Le Journal de Spirou[3] à travers son supplément : Le Trombone illustré, puis dans Le Journal de Spirou lui même, avec les séries Germain et nous...[4], Les Démêlés d'Arnest Ringard et d'Augraphie ou encore Didi[2].

Parallèlement, il dessine la série humoristique Rockman[5] sur un scénario de Jean-Claude De la Royère prépubliée dans More, journal de la scène musicale belge, et publiée en album par Distri BD d'André Leborgne en 1979. Les éditions de ce dernier créent en 1980 l'éphémère magazine de bandes dessinées Aïe ![6] auquel il contribue.

En 1985, avec Serge Honorez il conçoit Nougat le Rat pour le magazine scientifique jeunesse L'Argonaute[7]. Le nom du personnage est l'anagramme de « L'Argonaute ».

Il publie également deux tomes de Jimmy Laventure avec Jean-Claude De la Royère : Les Dents de la bouche (Dargaud, 1986) et Signé Maroilles (MC Productions, 1988). La série s'arrête prématurément à cause de problèmes d'éditeur.

Il monte plus tard plusieurs projets musicaux dont le groupe The Bowling Balls[2] (nom de groupe imaginaire qu'il inventa pour sa série Germain et nous... et auquel il finit par donner réellement vie) et Zinno, groupe dans lequel il partageait la vedette avec son ami Jean-Pierre Hautier[8].

De 1989 à 1993, il fait partie des Snuls, groupe d'humoristes. Trente ans plus tard, ce groupe est selon la RTBF « toujours cultissime »[9].

Plus tard, sous le nom de « Jannin et Liberski » avec l'ex-Snul Stefan Liberski, il continue de produire des séries télévisées, dont J'aime autant de t'ouvrir les yeux[8], Froud et Stouf[10] et Twin fliks, ainsi que des disques et spots publicitaires (notamment pour Devos Lemmens).

Musicien, il est le compositeur du dernier générique connu de l'émission radiophonique Belge Le jeu des dictionnaires, dont il était membre régulier, avant la disparition de celle-ci en 2011. Il apparaît également en tant que participant à diverses émissions de divertissement radiodiffusées et télévisuelles pour la RTBF ; il est collaborateur de Fluide glacial[11] depuis 1978 où il publie notamment Malaise Vagal sur un scénario de Gilles Dal. L'album Tout pour se faire remarquer ! compile ces courts récits humoristiques aux éditions Audie en 2008.

En 1998, il publie des dessins de presse sur des idées de Stefan Liberski dans Le Matin, un quotidien belge né la même année mais qui disparaîtra un an plus tard.

Après s’être consacré l’édition sous forme d’intégrale de Germain et Nous..., Frédéric Jannin commence une nouvelle série : Que du Bonheur ! aux éditions du Lombard, de 2004 à 2008 (4 albums), dans laquelle il dépeint la vie actuelle de ceux qui étaient adolescents dans les années 1980. Il est assisté au scénario par sa compagne Catheline Langendries pour les troisième et quatrième tomes.

De 2010 à 2017, en tant que restaurateur et coloriste, Jannin remastérise la série des Gaston Lagaffe de Franquin[12]. Comme commissaire d'exposition, il monte avec Isabelle Franquin, l'exposition M'enfin Franquin tenue au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris[13]. Il défend cette œuvre à laquelle il est particulièrement attaché[14].

Avec l'humoriste Gilles Dal, il entame une longue et fructueuse collaboration : Malaise Vagal (Fluide glacial, 2008), 300 millions d'amis (Dupuis, 2009), Problèmes de connexion (Fluide glacial, 2009), Toi+Moi.org (Dupuis, 2010), Comment devenir Belge (Éditions Jungle, 2015), Comment redevenir Belge (Éditions Jungle, 2017), Rompre sans peine (Tchosss, 2018), Belgian brol (Éditions Jungle, 2021) et Avec les compliments du chef (Anspach, 2022).

Le , dans une interview accordée à Myriam Leroy dans Coupé au montage sur la RTBF, Jannin évoque sa rencontre, à l'école primaire, avec le fils de Peyo (Thierry Culliford, avec qui il a collaboré pour Germain et nous…). Il évoque également Zinno et le tube What's Your Name et plus particulièrement son absence d'enthousiasme, malgré le succès, devant les heures d'attente « pour effectuer un playback de trois minutes en Allemagne ou en France ».

Pour les Éditions Lamiroy, Fred Jannin illustre nombre d'opuscules de cette maison d'édition[15].

Sur le style graphique de Jannin, Nicolas Anspach (éditeur et ex-rédacteur en chef adjoint d'ActuaBD) dit : « Le trait nerveux et spontané de Jannin est reconnaissable entre mille », ce que complète Patrick Gaumer[16] : « Illustrateur efficace et rapide, Jannin conçoit une œuvre pertinente et pleine de malice. ».

Œuvres

modifier

Publications

modifier

Albums de bande dessinée

modifier
  • 3. La Revanche de Rockman, Distri BD, coll. « BéDéBile », Bruxelles, 1979
    Scénario : Jean-Claude De la Royère - Dessin : Frédéric Jannin - Couleurs : noir et blanc

Collectifs

modifier

Illustrations

modifier

Expositions

modifier

Filmographie partielle

modifier

Discographie partielle

modifier

Réception

modifier
 
Fresque murale de Frédéric Jannin au coin du boulevard Lemonnier et de la rue Philippe de Champagne à Bruxelles.

Distinctions

modifier

Prix et récompenses

modifier

Postérité

modifier

En , une fresque murale Froud et Stouf faisant partie du parcours BD de Bruxelles est inaugurée. Elle est située au 32 Boulevard Maurice Lemonnier, elle couvre une superficie de 63 m2 et sa réalisation est due à Farmprod[44].

Notes et références

modifier
  1. « Jannin, Frédéric - biographie - bibliographie - Photo », sur BD Gest' (consulté le ).
  2. a b et c Dictionnaire de la bande dessinée, p. 635.
  3. Bernard Coulange, « Jannin Frédéric dans Spirou », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  4. Dictionnaire de la bande dessinée, p. 221.
  5. Daniel Couvreur, « Mouvements d'humour Paroles historiques de Jannin et Liberski Allô, c'est toi ? Allô, c'est moi ? Ce qui nous fait rire, d'après Paris », Le Soir via Wikiwix,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  6. Bernard Coulange, « Jannin Frédéric dans Aïe », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  7. (en) Bas Schuddeboom, « Frédéric Jannin (b. 4 December 1956, Belgium) », sur Lambiek, (consulté le ).
  8. a et b « Jannin, Frédéric - biographie - bibliographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  9. « [REVOIR] Les Snuls : 30 ans et toujours cultissimes », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Olivier Van Vaerenbergh, « « Le Vif/L’Express lâche les chiens » : Froud et Stouf, un numéro d’humour mordant », Le Vif/L'Express,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  11. Bernard Coulange, « Jannin Frédéric dans Fluide Glacial », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  12. Charles Van Dievort, « 60 ans de Gaston Lagaffe: Fred Jannin restaure Gaston depuis 7 ans », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Denis Marc, « Franquin à Paris », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. Alain Lechien avec François Heureux, « Il ne faut pas publier un nouveau Gaston, par "respect de l’auteur, tout simplement", estime Frédéric Jannin », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Fiche auteur : Fred Jannin », sur NooSFere (consulté le ).
  16. Dictionnaire mondial de la bande dessinée 2010, p. 444.
  17. Thierry Groensteen, « Critique de l'album Vous trouvez ça bon ? », (À suivre), Casterman, no 59,‎ .
  18. Nicolas Finet, « Critique de l'album Ça nous mène où ? », (À suivre), Casterman, no 127,‎ .
  19. Benoit Cassel, « Benoît Brisefer T13 John-John », Planète BD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. D. Ollivier, « Les chroniques BD Gest' Benoît Brisefer T13 John-John », BD Gest',‎ (lire en ligne).
  21. Nicolas Anspach, « Que Du Bonheur - T1 : « Tensions Alimentaires » - Par Frédéric Jannin - Le Lombard », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. Laurent Cirade, « Les chroniques BD Gest' Tome -2- A moi la garde! », BD Gest',‎ (lire en ligne).
  23. Nicolas Anspach, « Que du Bonheur – T3 : « Parentillages » – Par Jannin et Catheline – Le Lombard », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. Michaël Degré, « «Avec les compliments du chef» - Dal et Jannin ne servent pas la soupe », L'Avenir,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  25. « Il était une fois... Les Belges », sur BD Gest' (consulté le ).
  26. « Le trombone Illustré », sur BD Gest' (consulté le ).
  27. « Baston 5 La ballade des baffes », sur BD Gest' (consulté le ).
  28. « Catalogue imaginaire », sur BD Gest' (consulté le ).
  29. « Rocky Luke - Banlieue West », sur BD Gest' (consulté le ).
  30. « Pétition », sur BD Gest (consulté le )
  31. « L'Oiseau de la paix », sur BD Gest' (consulté le ).
  32. « Bill a disparu ! », sur BD Gest' (consulté le ).
  33. « Rire c'est rire », sur BD Gest' (consulté le ).
  34. (en) « Film belge - Téléfilm - 1992 - 55min », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  35. (en) « Film 1 - 1999 - 1h 41min », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  36. « Twin Fliks - Série télévisée - 2004 », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  37. « Panique au village », sur AlloCiné (consulté le ).
  38. (en) « La bûche de Noël - 2013 - 26min », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  39. « La dernière tentation des Belges - 2021 - 1h 16min », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  40. « Récompenses attribuées par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2005 », sur Fédération Wallonie-Bruxelles (consulté le ).
  41. Frédéric Seront, « Jacques Mercier décoré », La DH Les Sports+,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. (en) « Frédéric Jannin (b. 1956) - Awards », sur Grand Comics Database (consulté le ).
  43. Nicolas Anspach et Didier Pasamonik, « Gotlib lauréat du Grand prix Saint-Michel 2007 », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  44. « Froud et Stouf », sur Parcours BD de Bruxelles (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Bibliographie

modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Périodiques

modifier
  • Frédéric Jannin (interviewé) et Frédéric Bosser, « Jannin, le mouvement perpétuel », dBD, no 16,‎ , p. 56-59.
  • Jean-Pierre Fuéri, « La Galerie des illustres », Spirou, Dupuis, no 3655,‎ .
  • Olivier Van Vaerenbergh, « Fred Jannin: portrait de famille du fils spirituel le plus zinneke des Monty Python. », Focus Vif,‎ (lire en ligne  , consulté le ).

Articles

modifier
  • Jean-Claude De la Royère, « Jannin et nous, trop de tout : de la bande dessinée au multimédia », Centre belge de la bande dessinée,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  • Christian Missia Dio, « Interviews : Frédéric Jannin : "Franquin était un petit peu étonné de voir que je me disperse dans autant d’activités" », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  • Frédéric Jannin (interviewé par Jean-Pierre Vanderlinden), « Ces Belges dont nous sommes fiers ! #4 : rencontre-interview avec Frédéric Jannin, dessinateur de bande dessinée, coloriste, musicien, humoriste et homme de télévision », Branchés Culture,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Podcasts

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :