Ouvrir le menu principal

NooSFere

association dont le but est la promotion de la science-fiction et du fantastique de langue française

NooSFere, créée en mai 1999, est une association qui a pour but de promouvoir la science-fiction parue en langue française. Son principal vecteur de diffusion est un site web. Le terme « nooSFere », proposé par Yann Minh, est dérivé de noosphère.

HistoireModifier

L'association s'est créée en mai 1999[1] à la suite de l'arrêt de l'hébergement gratuit de plusieurs sites web consacrés à la science-fiction. Les webmestres se sont regroupés en association[2], grâce à l'aide de fans pour fournir un hébergement commun à ces sites.

L'association a ensuite été rejointe par des professionnels du domaine (écrivains, illustrateurs, traducteurs, éditeurs) afin d'aider à bâtir un site de référence sur les littératures de l'imaginaire[1].

DescriptionModifier

Cette association héberge de nombreux sites consacrés au domaine de l'imaginaire.

On y retrouve une encyclopédie sur la science-fiction, appelée Encyclopédie de l'imaginaire. Cette encyclopédie référence toutes les publications (livres ou bandes dessinées) en langue française effectuées dans les domaines de la science-fiction, la fantasy, le fantastique et l'utopie. On peut y lire des extraits de romans, des nouvelles ainsi que des textes inédits. Des critiques et des textes issus de magazines, tels que Fiction, Galaxies ou Bifrost, sont disponibles sur le site, constituant une véritable mémoire du genre[1].

La partie base de données du site[3] est accessible en plusieurs langues via le site nooSFere Babel.

Autres rubriques :

RécompensesModifier

NooSFere a reçu le prix spécial du grand prix de l'Imaginaire 2005 [8] et le prix de la réussite de l'ESFS (en) pour « Best Internet Publication, other than a fanzine » pendant l'Eurocon 2018[9],[10].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Estrella Rojas, Réseaux socionumériques et médiations humaines : Le social est-il soluble dans le web ?, (lire en ligne), p. 254
  2. Irène Langlet, La science-fiction: Lecture et poétique d'un genre littéraire, Armand Colin, , p. 169, 295
  3. Yannick Rumpala, « Entre imaginaire écotechnique et orientations utopiques. La science-fiction comme espace et modalité de reconstruction utopique du devenir planétaire », Quaderni, vol. 1, no 92,‎ , p. 97-117 (lire en ligne)
  4. https://www.noosfere.org/heberg/bordage/
  5. http://rcw.noosfere.org
  6. https://www.noosfere.org/heberg/caza/
  7. https://www.noosfere.org/mezieres/
  8. GPIPalmarès 2005, sur gpi.noosfere.org.
  9. (en) « European Science Fiction Society : Eurocon Amiens 2010-2018 ».
  10. (en) « Locusmag : 2018 ESFS Awards Winners ».

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « NooSFere », chapitre dans Le Rocambole : bulletin de l'Association des amis du roman populaire, 2001, n° 17, p. 167-169.
  • Irène Langlet, La science-fiction: Lecture et poétique d'un genre littéraire, Armand Colin, 2006, p. 295.

Liens externesModifier