Frédéric IX de Brandebourg

margrave de Brandebourg

Frédéric IX de Brandebourg ( à Cölln à Sonnenbourg, en Prusse (aujourd'hui Słońsk, Pologne) est un margrave de Brandebourg.

La vieModifier

Frédéric, un membre de la maison de Hohenzollern, était un fils de l'électeur Jean II Georges de Brandebourg (1525-1598) de son troisième mariage avec Élisabeth d'Anhalt-Zerbst (1563-1607), fille du prince Joachim Ernest d'Anhalt. Frédéric a suivi des études à Francfort et à Tübingen et a entrepris un Grand Tour à travers l'Europe.

En 1594, il est nommé coadjuteur, puis, en 1610, élu Herrenmeister (littéralement, "maître des Chevaliers", équivalent à grand maître) du grand bailliage de Brandebourg de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui était installé à Sonnenbourg. Il est décédé à l'âge de 23 ans, et fut enterré dans l'église paroissiale de Küstrin.

Sa devise était: Justus ut palma floredit (Les justes doivent s'épanouir comme un palmier)[1].

Notes de bas de pageModifier

  1. Max Löbe: Walsprüche: Devisen und Sinnsprüche, BiblioBazaar, LLC, 2009, p. 28

Sources et référencesModifier

  • F. A. W. Dünnemann: Stammbuch der brandenburgisch-preussischen Regenten, Nauck, 1831, p. 105 (Numérisé)
  • Samuel Buchholtz: Versuch einer Geschichte der Churmarck Brandebourg von der " les Erscheinung der deutschen Sennonen un bis auf jezige Zeiten, vol. 3-4, F. W. Birnstiel, 1767, p. 490