Georges-Albert II de Brandebourg

margrave de Brandebourg
George Albert II de Brandebourg
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Georg Albrecht von BrandenburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Enfant
-Voir et modifier les données sur Wikidata
Wappen Hohenzollern.svg
Blason

Georges-Albert II de Brandebourg (, à Berlin - , à Sonnenbourg, aujourd'hui Słońsk), est margrave de Brandebourg sous le nom de Georges-Albert II.

BiographieModifier

Georges Albert est un membre de la Maison de Hohenzollern. Il est un fils de l'Électeur Jean II Georges de Brandebourg (1525-1598) de son troisième mariage avec Élisabeth d'Anhalt-Zerbst (1563-1607), fille du prince Joachim Ernest d'Anhalt.

En 1614, il est désigné grand maître (Herrenmeister) du grand bailliage de Brandebourg de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Johanniterorden), installé à Sonnenburg, que son frère aîné, Frédéric IX de Brandebourg dirige jusqu'à sa mort précoce. Après un accord avec l'électorat de Brandebourg, Georges Albert reçoit un fief du duc Philippe-Julius de Poméranie. En 1615, il confirme les privilèges de la ville de Sulęcin (allemand : Zielenzig[1].

George Albert est mort de la variole à l'âge de 24 ans, et est enterré dans l'église paroissiale de Küstrin. Sa devise est: Mein Thun und Leben ist Gott ergeben ("Mes actes et ma vie sont consacrées à Dieu")[2].

Notes de bas de pageModifier

  1. Samuel Buchholtz: Versuch einer Geschichte der Churmarck Brandebourg von der " les Erscheinung der deutschen Sennonen un bis auf jezige Zeiten, vols. 3-4, F. W. Birnstiel, 1767, p. 582
  2. Max Löbe: Walsprüche: Devisen und Sinnsprüche, BiblioBazaar, LLC, 2009, p. 29

Références et sourcesModifier

LiensModifier