Joachim III Frédéric de Brandebourg

électeur de Brandebourg

Joachim III Frédéric de Brandebourg
Illustration.
Titre
Électeur de Brandebourg

(10 ans, 6 mois et 20 jours)
Prédécesseur Jean II Georges de Brandebourg
Successeur Jean III Sigismond de Brandebourg
Biographie
Dynastie Maison de Hohenzollern
Nom de naissance Joachim Friedrich von Brandenburg
Date de naissance
Lieu de naissance Cölln, DEU Mark Brandenburg COA.svg Marche de Brandebourg
Date de décès ou (à 62 ans)
Lieu de décès Köpenick, DEU Mark Brandenburg COA.svg Marche de Brandebourg
Sépulture Berliner Dom
Père Jean-Georges
Mère Sophie de Legnica
Conjoint Catherine de Brandebourg-Küstrin (de 1570 à 1602)
Éléonore de Prusse (de 1603 à 1607)
Enfants (1)
Jean III Sigismond Red crown.png
Anne-Catherine de Brandebourg
Jean Georges de Brandebourg
Auguste de Brandebourg
Albert-Frédéric
Joachim
Ernest
Barbara-Sophie de Brandebourg
Christian-Guillaume de Brandebourg
(2)
Marie-Éléonore
Entourage Jean Ier de Brandebourg-Küstrin (grand-oncle et beau-père)
Catherine de Brandebourg-Küstrin
(tante)
Marie-Éléonore de Clèves (belle-mère)
Profession Administrateur apostolique
Prêtre catholique
Religion Luthéranisme

Joachim III Frédéric de Brandebourg
Margraves de Brandebourg

Joachim III Frédéric (en allemand : Joachim Friedrich), né le à Cölln et décédé le à Köpenick, est un prince de la maison de Hohenzollern, fils de l'électeur Jean II Georges de Brandebourg et de Sophie de Legnica. Administrateur luthérien de l'archevêché de Magdebourg durant le règne de son père, il fut électeur de Brandebourg de 1598 jusqu'à sa mort. À partir de 1603, il a égelement été régent du duché de Prusse.

FamilleModifier

Il est le fils ainé de Jean II Georges (1525-1598), électeur de Brandebourg à partir de 1571, et de sa première épouse Sophie (1525-1546), fille du duc Frédéric II de Legnica. Sa mère mourut peu de jours après sa naissance.

BiographieModifier

En 1566, il devint administrateur luthérien de l'archevêché de Magdebourg. C'est en tant que tel qu'il a signé la Formule de Concorde, la charte des Églises évangéliques luthériennes rédigée en 1577 à l'instigation de l'électeur Auguste de Saxe, ainsi que le Livre de Concorde en 1580. Néanmoins il n'a reçu aucune reconnaissance de la part du pape, ni une concession en tant que fief impérial. De plus, les princes catholiques lui ont refusé le droit de siéger à la diète d'Empire.

Joachim Frédéric succède ainsi à son père à l'âge de 52 ans. Il a fondé la première verrerie du Brandebourg à Joachimsthal, où des artisans de Bohême vinrent travailler. Il fit reconstruire le château de Driesen dans la Nouvelle-Marche pour le transformer en forteresse. En 1603, il fit percer le canal de Finow reliant l'Oder et la Havel. Adoptant les plans des écoles de Saxe, Joachim III Frédéric fit construire le lycée de Joachimsthal (de).

Après la mort de Georges-Frédéric Ier de Brandebourg-Ansbach, le , il héritait du duché de Krnov (Jägerndorf) en Silésie ; en 1606, il le léguait à son fils Jean-Georges. Son cousin Albert-Frédéric de Prusse étant atteint d'une aliénation mentale, Joachim III Frédéric de Brandebourg devint régent du duché de Prusse en 1603.

Joachim-Frédéric décéda d'une embolie cérébrale sur la route de Storkow à Berlin.

Le grand monument érigé à sa mémoire dans l'allée de la Victoire à Berlin fut détruit lors de la Seconde Guerre mondiale. Un nouveau monument fut construit sur la place Joachim III Frédéric de Brandebourg (Joachimsplatz), le .

Mariage et descendanceModifier

En 1570, il épousa Catherine de Brandebourg-Küstrin (1549 – 1602), fille de Jean Ier de Brandebourg-Küstrin et Catherine de Brunswick-Wolfenbüttel.

Onze enfants sont nés de cette union :

Veuf, Joachim III Frédéric de Brandebourg épousa Éléonore de Prusse (1583 –1607), fille du duc Albert-Frédéric de Prusse. C'est la sœur cadette de Anne de Prusse, qui a épousé son fils Jean III Sigismond de Brandebourg.

Un enfant est né de cette union :

GénéalogieModifier

 
Monument dédié à Joachim-Frédéric à Berlin, allée de la Victoire, détruit en 1945.

Joachim III Frédéric de Brandebourg appartient à la première branche de la maison de Hohenzollern. Cette lignée donna des électeurs au Brandebourg, des rois et des empereurs à la Prusse et l'Allemagne. Il est l'ascendant de l'actuel chef de la maison impériale d'Allemagne, le prince Georges-Frédéric de Prusse.

Article connexeModifier

Liens externesModifier