Ouvrir le menu principal

Folketing
Folketinget

Description de l'image 2018 Seal of the Folketing of Denmark.svg.
Type
Type Parlement monocaméral
Présidence
Président Pia Kjærsgaard (Parti populaire danois)
Élection
Structure
Membres 179
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
Élection
Système électoral Liste ouverte à la représentation proportionnelle avec seuil électoral à 2 %.
Dernière élection Élections législatives danoises de 2015 ()

Christiansborg, Copenhague

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web http://www.ft.dk/
Entrée du Folketing au Palais de Christiansborg.

Le Folketing, ou Folketinget, est le nom du parlement national du Danemark. Cela veut dire à peu près « l'assemblée du peuple » (Folk renvoyant à « peuple », tandis que Ting renvoie à une « assemblée »).

Sommaire

HistoireModifier

De 1849 à 1953, le Folketing était l'une des deux chambres du parlement bicaméral, le Rigsdag (parlement royal). L'autre chambre était le Landsting. Les deux chambres avaient les mêmes prérogatives, aussi on ne peut pas parler de chambre haute et chambre basse. Elles représentaient des parties différentes de la population : le Folketing représentait plutôt des fermiers indépendants, des commerçants ou les classes éduquées, le Landsting représentant plutôt la vieille aristocratie et les conservateurs.

En 1953, une nouvelle constitution fut adoptée. Le Landsting fut supprimé et un parlement unicaméral, le Folketing, instauré.

Depuis 1849, le Folketing siège dans le palais de Christiansborg, au cœur de Copenhague.

Système électoralModifier

Les 179 sièges du Folketing sont pourvus pour quatre ans au scrutin proportionnel plurinominal dans le cadre d'un système mixte associant des circonscriptions régionales et une répartition par compensation au niveau national avec seuil électoral de 2 %.

135 sièges sont ainsi répartis dans 10 circonscription régionales pour y être pourvus à la proportionnelle avec listes ouvertes selon une version modifiée de la méthode de Sainte-Laguë et à l'aide du quota de Hare. Les électeurs ont la possibilité de voter pour un parti, ou d'effectuer un vote préférentiel directement pour un candidat figurant dans la liste d'un parti. Auquel cas le vote pour le candidat compte pour un vote pour la liste du parti, et lui permet également de faire monter sa place dans celle çi. Après décompte des suffrages, les sièges sont répartis dans chaque circonscription aux candidats des différents partis dans l'ordre de leur position dans la liste, en prenant compte des votes préférentiels[1]. Les partis peuvent néanmoins forcer une répartition selon l'ordre prédéterminé de leurs listes, en le déclarant au préalable. En 2019, seul la Liste de l'unité procède ainsi[2].

À ces 135 sièges s'ajoutent 40 autres destinés à lisser un éventuel décalage entre la part des voix des partis et leurs part de sièges, afin d'atteindre une meilleure représentativité de l'électorat. Les sièges sont ainsi répartis en priorité aux listes ayant recueillit plus de 2 % des suffrages exprimés et dont la part des sièges est inférieure à celle des voix[1].

Enfin, aux 175 sièges élus dans le Danemark proprement dit s'ajoutent deux sièges pour les Îles Féroé et deux autres pour le Groenland[1].

Pour pouvoir participer au scrutin, un nouveau parti doit recueillir le soutien d'un nombre d'électeurs au moins égal à 1/175 ème du total des votes valides exprimés lors des précédentes élections. En 2019, ce chiffre équivaut ainsi à 20 109 déclaration de soutien[3].

Dernières élections et composition actuelleModifier

Président du FolketingModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier