Gouvernement Frederiksen II

Gouvernement Frederiksen II
Regeringen Frederiksen II

Royaume de Danemark

Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de famille du gouvernement devant Amalienborg.
Monarque Margrethe II
Frederik X
Première ministre Mette Frederiksen
Élection 1er novembre 2022
Législature 70e
Formation
Durée 1 an, 4 mois et 1 jour
Composition initiale
Parti politique SD, V, M
Ministres 23
Femmes 8
Hommes 15
Représentation
Folketing
89  /  179
Drapeau du Danemark

Le gouvernement Frederiksen II (en danois : Regeringen Mette Frederiksen II) est le gouvernement du royaume de Danemark depuis le , durant la 70e législature du Folketing.

Il est dirigé par la sociale-démocrate Mette Frederiksen, vainqueure à la majorité relative des élections législatives anticipées. Il repose sur une coalition de trois partis. Il succède au gouvernement Frederiksen I.

Coalition et historique modifier

Ce gouvernement est dirigé par la Première ministre sortante sociale-démocrate, Mette Frederiksen. Il est constitué d'une coalition centriste entre la Social-démocratie (SD), le Parti libéral (V) et les Modérés (M). Ensemble, ils disposent de 89 députés sur 179, soit 49,7 % des sièges du Folketing. Il bénéficie du soutien sans participation des deux députés des îles Féroé et d'un député du Groenland.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 1er novembre 2022.

Il succède donc au gouvernement Frederiksen I, constitué de la seule Social-démocratie et bénéficiant de l'appui extérieur du Parti social-libéral (RV), du Parti populaire socialiste (SF) et de la Liste de l'unité (EL).

Formation modifier

Comme elle l'avait annoncée lors de sa campagne électorale, Mette Frederiksen cherche, à l'issue du scrutin, à constituer une coalition plus large que le « bloc rouge » qui la soutenait sous la précédente législature et qui bénéficie d'une majorité d'un siège au Folketing[1],[2],[3].

Les négociations réunissent initialement l'ensemble des partis ayant obtenu des sièges, avant les départs successifs de plusieurs d'entre eux : les Démocrates danois et La Nouvelle Droite à la mi-novembre, Liste de l'unité et L'Alternative le 23 novembre, puis le Parti populaire conservateur le 3 décembre, et enfin le Parti social-libéral le 13 décembre[4],[5],[6].

Ce même 13 décembre, Mette Frederiksen annonce un accord de coalition réunissant la Social-démocratie, le Parti libéral et les Modérés, qu'elle présente à la reine Margrethe II le jour même. C'est la première fois, depuis 1978, qu'un gouvernement réunit Social-démocratie et le Parti libéral. Mette Frederiksen est ensuite reconduite au poste de Première ministre, tandis que Jakob Ellemann-Jensen devient ministre de la Défense, avec le titre honorifique et non-officiel de vice-Premier ministre, et Lars Løkke Rasmussen, ministre des Affaires étrangères[7],[8].

Composition modifier

  • Par rapport au gouvernement Frederiksen I, les nouveaux conseillers sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions le sont en italique.
Fonction Titulaire Parti
Première ministre Mette Frederiksen SD
Ministre de la Défense Jakob Ellemann-Jensen (jusqu'au 22/08/2023)
Troels Lund Poulsen
V
Ministre des Affaires étrangères Lars Løkke Rasmussen M
Ministre des Finances Nicolai Wammen SD
Ministre des Affaires économiques Troels Lund Poulsen (jusqu'au 09/03/2023)
Stephanie Lose (jusqu'au 31/07/2023)
Troels Lund Poulsen (jusqu'au 22/08/2023)
Jakob Ellemann-Jensen (jusqu'au 23/10/2023)
Troels Lund Poulsen (jusqu'au 23/11/2023)
Stephanie Lose
V
Ministre de l'Intérieur et de la Santé Sophie Løhde V
Ministre de la Justice Peter Hummelgaard Thomsen SD
Ministre de la Culture Jakob Engel-Schmidt M
Ministre de l'Industrie, des Entreprises et des Affaires financières Morten Bødskov SD
Ministre de la Coopération pour le développement
Ministre de la Politique climatique globale
Dan Jørgensen SD
Ministre de l'Environnement Magnus Heunicke SD
Ministre des Affaires sociales et du Logement Pernille Rosenkrantz-Theil SD
Ministre de l'Emploi Ane Halsboe-Jørgensen SD
Ministre de l'Enfance et de l'Éducation Mattias Tesfaye SD
Ministre de l'Immigration et de l'Intégration Kaare Dybvad SD
Ministre de la Fiscalité Jeppe Bruus Christensen SD
Ministre de l'Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche Jacob Jensen V
Ministre des Affaires ecclésiastiques
Ministre de la Ruralité
Ministre de la Coopération nordique
Louise Schack Elholm (jusqu'au 23/11/2023)
Morten Dahlin
V
Ministre des Transports Thomas Danielsen V
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Science Christina Egelund M
Ministre de la Numérisation
Ministre de l'Égalité
Marie Bjerre (jusqu'au 23/11/2023)
Mia Wagner (jusqu'au 07/12/2023)
Marie Bjerre
V
Ministre des Personnes âgées Mette Kierkgaard M
Ministre du Climat, de l'Énergie et de l'Approvisionnement Lars Aagaard M

Notes et références modifier

  1. Mette Frederiksen udnævnt som kongelig undersøger – indkalder til forhandlinger.
  2. « Européen de la semaine - Mette Frederiksen, la ligne dure de la gauche danoise », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  3. « Danemark: début des négociations pour former un gouvernement », sur Le Figaro.fr, Le Figaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  4. (no) « Mette Frederiksen tror nu på, at bred regering er mulig: Fortsætter forhandlinger med syv partier », sur DR, (consulté le ).
  5. (da) « De Konservative forlader regeringsforhandlingerne », sur DR, (consulté le ).
  6. (no) « Radikale er ude af regeringsforhandlinger: 'Jeg tror, vi kan gøre en større forskel ved at stå udenfor' », sur DR, (consulté le ).
  7. « Le Danemark tente l'expérience d'un gouvernement centre gauche-centre droit », sur LEFIGARO, (consulté le ).
  8. (no) « Ellemann bliver forsvarsminister og Løkke bliver udenrigsminister: Se hele listen her », sur DR, (consulté le ).

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier