Festival de Cannes 1973

La vingt-sixième édition du Festival de Cannes a lieu du 10 au 25 mai 1973.

PalmarèsModifier

Composition des jurysModifier

Jury longs métragesModifier

Jury courts métragesModifier

Sélection officielleModifier

Film Réalisateur Pays
A Promessa (Le Vœu) Antonio de Macedo   Portugal
Ana y los lobos (Anna et les Loups) Carlos Saura   Espagne
Belle André Delvaux   Belgique
Bisturi, la mafia bianca (Les Grands Patrons) Luigi Zampa   Italie
Electra Glide in Blue James William Guercio   États-Unis
Film d'amore e d'anarchia (Film d'amour et d'anarchie) Lina Wertmüller   Italie
Godspell David Greene   États-Unis
Jeremy Arthur Barron   États-Unis
L'Invitation Claude Goretta   Suisse
La Grande Bouffe Marco Ferreri   France
La Maman et la Putain Jean Eustache   France
La Mort d'un bûcheron Gilles Carle   Canada
La Otra Imagen (L'Autre Image) Antonio Ribas   Espagne
La Planète sauvage René Laloux   France
Le Far West Jacques Brel   Belgique
O Lucky Man! (Le Meilleur des mondes possibles) Lindsay Anderson   Royaume-Uni
Petofi 73 Ferenc Kardos   Hongrie
Sanatorium Pod Klepsydra (La Clepsydre) Wojciech Has   Pologne
Scarecrow (L'Épouvantail) Jerry Schatzberg   États-Unis
The Effect Of The Gamma Rays On Man In-the-moon Marigolds
(De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites)
Paul Newman   États-Unis
The Hireling (La Méprise) Alan Bridges   Royaume-Uni
Un Amleto di meno (Un Hamlet de moins) Carmelo Bene   Italie
Un monologue Ylia Averbakh   Union soviétique
Nous voulons les colonels (Vogliamo I Colonnelli) Mario Monicelli   Italie

AnecdoteModifier

Le festival 1973 est notamment marqué par la polémique qui entoure le film La Grande Bouffe, réalisé par Marco Ferreri. Le film est violemment contesté par une partie de la critique et des spectateurs, et défendu de manière tout aussi virulente par d'autres ; il remporte finalement le Prix de la critique internationale. Le « scandale » autour de La Grande Bouffe contribue à la notoriété du film, qui remporte un succès commercial dans les salles françaises[1],[2].

RéférencesModifier

Lien externeModifier