Gérard Guérin

acteur français

Gérard Guérin est un acteur, producteur, réalisateur et scénariste français né le à Paris.

Gérard Guérin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Gérard Guérin commence sa carrière dans le cinéma en 1959 comme ingénieur du son. Il travaille ensuite comme assistant-réalisateur avant de tourner son premier long métrage (Lo Païs) en 1972[1]. Il est également producteur.

Deux sélections au Festival de CannesModifier

Lo Païs, film de fiction pour lequel il cumule les fonctions de réalisateur, producteur et co-scénariste (en collaboration avec Gérard Mordillat et Jean-Pierre Bastid)[2], est présenté en sélection officielle, hors compétition, au Festival de Cannes 1973[3]. Neuf ans plus tard, au Festival de Cannes 1982, Douce enquête sur la violence, sa deuxième incursion dans le cinéma de fiction, fait cette fois l'objet d'une sélection officielle en compétition[4], y représentant la France en compagnie des films À toute allure de Robert Kramer et Invitation au voyage de Peter Del Monte. Cette sélection française de 1982 est, à l'époque, l'une des plus controversée[5] de l'histoire du Festival de Cannes[6] en raison de la nature expérimentale et avant-gardiste des trois films sélectionnés[7].

Dans Douce enquête sur la violence, comme il l'a fait auparavant sur le tournage de Lo Païs, Gérard Guérin met en pratique une théorie qui est à l'œuvre dans toute sa production cinématographique : abolir les frontières entre matière documentaire et fiction narrative pour obtenir « une partition musicale accordant le fond et la forme[1] ». Le journaliste du quotidien Le Monde, Louis Marcorelles, résume ainsi cette façon de faire du cinéaste : « [selon Guérin], documentaire et fiction ne sont que l'envers et l'endroit d'un même art, le cinéma, aussi inséparables que l'eau et le vin, le sel et le poivre. »[8]

FilmographieModifier

Réalisateur, Auteur, ProducteurModifier

ActeurModifier

Assistant-réalisateurModifier

Producteur exécutif au MidemModifier

ProducteurModifier

ScénaristeModifier

ScénographieModifier

Directeur de scèneModifier

PublicationsModifier

LivresModifier

  • 1979 : Paysannes : Paroles des femmes du Larzac, Éditions Albatros (Collection Photosynthèse), Paris, 192 pages, co-auteur avec Martine Vantses
  • 1997 : L'épicerie de ma grand-mère : Naguère en Languedoc, Éditions Lacour-Ollé (Collection Colporteur), Nîmes, 256 pages

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gilles Colpart, « Critique : Douce enquête sur la violence de Gérard Guérin et Entretien avec le réalisateur », La Revue du Cinéma,‎ n° 377, novembre 1982, p. 42-44 (ISSN 0019-2635)
  2. (en) « Lo Pais », sur imdb.com (consulté le 15 février 2020)
  3. a et b « LO PAIS », sur Festival de Cannes (consulté le 15 février 2020)
  4. a et b « Douce enquête sur la violence », sur Festival de Cannes (consulté le 15 février 2020)
  5. a et b « Gérard GUERIN », sur cinephilazr.pagesperso-orange.fr (consulté le 15 février 2020)
  6. « Rétrospective Festival de Cannes : scandales et controverses - La Cinémathèque française », sur www.cinematheque.fr (consulté le 15 février 2020)
  7. Jacques Chevallier, « Cannes 1982 : Français en lice », La Revue du Cinéma,‎ n° 374, juillet/août 1982, p. 43-45 (ISSN 0019-2635)
  8. a et b « « Douce enquête sur la violence », de Gérard Guérin L'horreur au singulier », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2020)
  9. (en) « Paysanes (TV mini-series) », sur imdb.com (consulté le 14 février 2020)
  10. « Gérard Guérin », sur L'Humanité, (consulté le 15 février 2020)
  11. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Le dehors et le dedans », sur Ina.fr (consulté le 15 février 2020)
  12. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Le choix de la peine », sur Ina.fr (consulté le 15 février 2020)
  13. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Parents et enfants », sur Ina.fr (consulté le 15 février 2020)
  14. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Epouse et fermière », sur Ina.fr (consulté le 15 février 2020)
  15. Institut National de l’Audiovisuel- Ina.fr, « Si je sème du blé je ne récolte pas de l'avoine », sur Ina.fr (consulté le 15 février 2020)
  16. (en) « Paysannes - Partie 1: Travail (1980) », sur imdb.com (consulté le 14 février 2020)
  17. (en) « Paysannes - Partie 2: Famille (1980) », sur imdb.com (consulté le 14 février 2020)
  18. (en) « Paysannes - Partie 3: Révolte (1980) », sur imdb.com (consulté le 14 février 2020)
  19. (en) « Karlheinz Stockhausen et les grottes de Jeïta (1969) », sur imdb.com (consulté le 16 février 2020)
  20. « Karlheinz Stockhausen - In den Höhlen von Jeita (1969) », sur youtube.com (consulté le 15 février 2020)
  21. Stockhausen et les grottes de Jeïta, Stockhausen-Verlag, (OCLC 726412515, lire en ligne)
  22. (en) « Un homme de Russie (1970) », sur imdb.com (consulté le 16 février 2020)
  23. a et b Robinson, « Les Films de Gérard Patris: FILMOGRAPHIE », sur Les Films de Gérard Patris, (consulté le 15 février 2020)
  24. (en) « Yehudi Menuhin, chemin de lumière (1971) », sur imdb.com (consulté le 16 février 2020)
  25. (en) « François Reichenbach (1921–1993) », sur imdb.com (consulté le 16 février 2020)
  26. (en) « My Name is Stern (1972) », sur imdb.com (consulté le 16 février 2020)
  27. a et b Serge Hanin, La notation musicale (36 min 06 s), 1re partie : La dictature de l'œil, TF1 (prod.) INA (distrib.), (lire en ligne)
  28. TF1, « Bruits en fête et sons de plaisir : Un théâtre musical : pourquoi, pour qui ? (extrait) », sur youtube.com, (consulté le 16 février 2020)
  29. Serge Hanin, La notation musicale (34 min 06 s), 2e partie : Les libertés surveillées, TF1 (prod.) INA (distrib.), (lire en ligne)
  30. « Naussac, la vie engloutie... | Daniel Ropars | 1978 | Encyclo-ciné », sur www.encyclocine.com (consulté le 15 février 2020)
  31. « Patrons-télévision | Gérard Mordillat/Nicolas Philibert | 1978 | Encyclo-ciné », sur www.encyclocine.com (consulté le 15 février 2020)
  32. Éditions Larousse, « Archive Larousse : Journal de l'année Édition 1971 - dossier - Spectacles, Chansons », sur www.larousse.fr (consulté le 16 février 2020)

Liens externesModifier