Faustin-Archange Touadéra

homme politique centrafricain

Faustin-Archange Touadéra
Illustration.
Fonctions
Président de la République centrafricaine
En fonction depuis le
(4 ans, 9 mois et 22 jours)
Élection 14 février 2016
Réélection 27 décembre 2020
Premier ministre Mahamat Kamoun
Simplice Sarandji
Firmin Ngrebada
Prédécesseur Catherine Samba-Panza (transition)
Premier ministre de Centrafrique

(5 ans et 12 jours)
Président François Bozizé
Prédécesseur Élie Doté
Successeur Nicolas Tiangaye
Biographie
Nom de naissance Faustin-Archange Touadéra
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Bangui (Oubangui-Chari)
Nationalité centrafricaine
Parti politique KNK, indépendant puis MCU
Diplômé de université Lille I
université de Yaoundé
Profession professeur de mathématiques

Faustin-Archange Touadéra
Premiers ministres de Centrafrique
Présidents de la République centrafricaine

Faustin-Archange Touadéra, né à Bangui le , est un homme d'État centrafricain. Premier ministre de 2008 à 2013, il est élu président de la République en 2016.

BiographieModifier

Fils d’une famille de 10 enfants, du quartier populaire de Boy-Rabe de Bangui, Faustin-Archange Touadéra est né le , d'un père chauffeur et d'une mère cultivatrice[1].

Carrière universitaireModifier

Faustin-Archange Touadéra est titulaire de deux doctorats en mathématiques obtenus en 1986 à l'université Lille I et en 2004 à l'université de Yaoundé. En 1987, il devient professeur assistant de mathématiques à l'université de Bangui et il est vice-doyen de la faculté des sciences de l'université de 1989 à 1992. Il rejoint le Comité inter-États pour la standardisation des programmes de mathématiques dans les pays de langue française et l'océan Indien (CIEHPM) en 1999, servant en tant que président du comité de 2001 à 2003. Il est vice-chancelier en mai 2004 puis recteur de 2005 à 2008 de l'université de Bangui[2].

Carrière politiqueModifier

Premier ministreModifier

Faustin-Archange Touadéra est nommé Premier ministre le par le président François Bozizé à la suite de la démission d'Élie Doté.

Le , il démissionne de ses fonctions[3], avant d'être remplacé le 17 janvier par Nicolas Tiangaye, qui constitue un cabinet d'union nationale le 3 février suivant.

En 2014, il se réfugie sur la base de l'ONU de Bangui pendant six mois puis à Villeneuve d'Ascq[4], en France, avec son épouse et ses trois enfants[5].

Président de la RépubliqueModifier

 
Faustin-Archange Touadéra avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

À l'élection présidentielle de 2015-2016, il arrive deuxième du premier tour avec 19 % des voix, derrière son opposant, Anicet-Georges Dologuélé qui arrive en tête avec 23,7 %. Il est finalement élu président de la République à l'issue du deuxième tour, avec 62,7 % des suffrages contre 37,3 % à Anicet-Georges Dologuélé[6].

Son investiture se déroule le [7].

Le 26 septembre 2020, Faustin-Archange Touadéra, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle prévue le 27 décembre 2020[8].

Selon des résultats provisoires, le président a été réélu à la tête de la République centrafricaine avec 53,92 % des voix au terme d’un cycle électoral mouvementé. Le 18 janvier 2021 la Cour constitutionnelle valide sa réélection avec 53,16% des voix[9].

Notes et référencesModifier

  1. Centrafrique : cinq choses à savoir sur Faustin-Archange Touadéra, Jeune Afrique, 22 février 2016
  2. Biographie officielle
  3. « Centrafrique : le Premier ministre démis avant le gouvernement d'Union nationale », Le Point, 12 janvier 2013.
  4. « Villeneuve-d’Ascq : les attaches villeneuvoises du nouveau président de la Centrafrique », sur http://www.lavoixdunord.fr,
  5. Patricia Huon, « Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra, nouveau président surprise », liberation.fr, 21 février 2016.
  6. « Centrafrique : Touadéra élu président », sur lefigaro.fr, (consulté le 20 février 2016)
  7. « Centrafrique : Faustin Archange Touadéra met en place un secrétariat politique pour la gestion des 100 premiers jours » (consulté le 12 mars 2016)
  8. Jeune Afrique avec AFP, « Faustin-Archange Touadéra annonce sa candidature à la présidentielle centrafricaine », sur Jeune Afrique, (consulté le 26 septembre 2020)
  9. Pacôme Pabandji, « Centrafrique : la réélection de Faustin-Archange Touadéra validée par la Cour constitutionnelle », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier