Ouvrir le menu principal

Championnat d'Europe de football 1984

(Redirigé depuis Euro 1984)
Euro 1984
Description de l'image Euro 84.svg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 7e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants éliminatoires : 34
phase finale : 8
Épreuves 15 matchs joués

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l’Ouest (2)
Vainqueur Drapeau : France France (1er titre)
Finaliste Drapeau : Espagne Espagne
Demi-finalistes Drapeau : Danemark Danemark
Drapeau : Portugal Portugal
Buts 41 (2,7 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : France Michel Platini (9)

Navigation

Il s'agit de la 7e édition du Championnat d'Europe de football qui se tient tous les quatre ans et est organisé par l'UEFA (association regroupant les fédérations nationales de football d'Europe).

La phase finale organisée par la France entre le 12 et le , est, comme en 1980, disputée par huit nations. Toutes les équipes, à l'exception de la France (pays organisateur), ont dû disputer des qualifications pour y prendre part.

Le système mis en place à l'Euro 1980 (deux poules "demi-finale" de quatre dont la première place est qualificative pour la finale et la seconde pour le match pour la troisième place) est modifié sur proposition du pays organisateur qui souhaite la réintroduction d'une phase de demi-finales (ce qui fait deux matchs supplémentaires au programme). L'UEFA n'étant pas favorable (à l'époque) à une augmentation du nombre de matchs à disputer, un compromis est proposé et validé : les demi-finales sont rajoutées au programme et en contrepartie le match pour la troisième place est supprimé. Avec deux qualifiés par groupe, la phase de poule du premier tour rétrograde au statut de "quart de finale".

La France (qui gagne tous ses matchs) l'emporte en finale aux dépens de l'Espagne (2-0). Michel Platini établit le record de buts sur une édition (9).

Sommaire

StadesModifier

Sites du Championnat d'Europe 1984
Stade Ville Capacité
Parc des Princes Paris 50 000 places
Stade Félix-Bollaert Lens 50 000 places
Stade de la Beaujoire Nantes 52 000 places
Stade de Gerland Lyon 51 000 places
Stade Geoffroy-Guichard Saint-Étienne 48 000 places
Stade de la Meinau Strasbourg 51 550 places
Stade Vélodrome Marseille 55 000 places

(capacités données dans la configuration Euro '84)

GroupesModifier

Les éliminatoires du Championnat d'Europe de football 1984 permettent de déterminer les sept équipes qui rejoignent la France, qualifiée d'office en tant que pays organisateur, pour participer à l'Euro 1984.

Les huit équipes qualifiées sont réparties en deux groupes, de la façon suivante :

Groupe 1
  France
  Belgique
  Yougoslavie
  Danemark

Groupe 2
  Allemagne de l’Ouest
  Espagne
  Portugal
  Roumanie

RésultatsModifier

1er tourModifier

Groupe 1Modifier

La France bat le Danemark grâce au premier des neuf buts de Michel Platini, tandis que la Belgique dispose plus aisément de la Yougoslavie (2-0). La France assure sa qualification dès son deuxième match en battant largement ses voisins belges 5-0, dont un premier triplé de Platini, mais pas encore le véritable coup du chapeau. Le Danemark coule la Yougoslavie en la battant sur le même score. La Yougoslavie, alors sûre d'être éliminée au premier tour, est battue 3-2 par la France sur un coup du chapeau parfait de Platini : trois buts consécutifs, dans la même mi-temps, du gauche, de la tête et pour finir du droit sur coup franc. Le match de la dernière journée Danemark-Belgique est décisif pour la deuxième place qualificative. Les Danois remportent ce quasi-quart de finale et se hissent en demi-finale pour la seconde fois de leur histoire.

Groupe 1
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   France 6 3 3 0 0 9 2 +7
2   Danemark 4 3 2 0 1 8 3 +5
3   Belgique 2 3 1 0 2 4 8 -4
4   Yougoslavie 0 3 0 0 3 2 10 -8
12 juin France   1 0   Danemark
13 juin Belgique   2 0   Yougoslavie
16 juin France   5 0   Belgique
16 juin Danemark   5 0   Yougoslavie
19 juin France   3 2   Yougoslavie
19 juin Danemark   3 2   Belgique
France   1 – 0   Danemark Parc des Princes, Paris
20:30
  Historique des rencontres
Platini   78e Spectateurs : 47 570
Arbitrage : Volker Roth  
(Rapport)

Belgique   2 – 0   Yougoslavie Stade Félix-Bollaert, Lens
20:30
  Historique des rencontres
Vandenbergh   28e
Grün   45e
Spectateurs : 40 000
Arbitrage : Erik Fredriksson  
(Rapport)

France   5 – 0   Belgique Stade de la Beaujoire, Nantes
17:15
  Historique des rencontres
Platini   4e,   74e,   89e
Giresse   33e
Fernandez   43e
Spectateurs : 51 359
Arbitrage : Robert Valentine  
(Rapport)

Danemark   5 – 0   Yougoslavie Stade Gerland, Lyon
20:30
  Historique des rencontres
Arnesen   8e,   69e (pén.)
Berggreen   16e
Elkjær Larsen   82e
Lauridsen   84e
Spectateurs : 34 745
Arbitrage : Augusto Lamo Castillo  
(Rapport)

France   3 – 2   Yougoslavie Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Étienne
20:30
  Historique des rencontres
Platini   59e,   62e,   78e Sestic   32e
Stojkovic   84e (pén.)
Spectateurs : 45 789
Arbitrage : André Daina  
(Rapport)

Danemark   3 – 2   Belgique Stade de la Meinau, Strasbourg
20:30
  Historique des rencontres
Arnesen   41e (pén.)
Larsen   60e
Elkjær Larsen   84e
Ceulemans   26e
Vercauteren   39e
Spectateurs : 36 911
Arbitrage : Adolf Prokop  
(Rapport)

Groupe 2Modifier

La RFA, championne d'Europe en titre et vice-championne du monde en titre, se laisse surprendre lors du dernier match de poule par l'Espagne et échoue aux portes des demi-finales de ce deuxième Euro à 8 équipes. Elle fait 0-0 contre le Portugal dont c'est la deuxième compétition internationale après la Coupe du monde 1966, tandis que l'Espagne et la Roumanie font aussi match nul, mais avec des buts (1-1). La RFA vire en tête du groupe à l'issue de la deuxième journée en battant la Roumanie alors que les équipes ibériques font encore match nul. Dans un mouchoir de poche, les 4 équipes voient leur sort réglé à la dernière journée : les vainqueurs du dernier match, l'Espagne (contre l'Allemagne de l'Ouest) et le Portugal (contre la Roumanie) se qualifient, l'Espagne devançant son voisin portugais au nombre de buts marqués.

Groupe 2
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Espagne 4 3 1 2 0 3 2 +1
2   Portugal 4 3 1 2 0 2 1 +1
3   Allemagne de l’Ouest 3 3 1 1 1 2 2 0
4   Roumanie 1 3 0 1 2 2 4 -2
14 juin Allemagne de l’Ouest   0 0   Portugal
14 juin Roumanie   1 1   Espagne
17 juin Allemagne de l’Ouest   2 1   Roumanie
17 juin Portugal   1 1   Espagne
20 juin Allemagne de l’Ouest   0 1   Espagne
20 juin Portugal   1 0   Roumanie
Portugal   0 – 0   Allemagne de l’Ouest Stade de la Meinau, Strasbourg
17:15
  Historique des rencontres
Spectateurs : 47 950
Arbitrage : Romualdas Yushka  
(Rapport)

Espagne   1 – 1   Roumanie Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Étienne
20:30
  Historique des rencontres
Carrasco   22e (pén.) Bölöni   35e Spectateurs : 17 012
Arbitrage : Alexis Ponnet  
(Rapport)

Allemagne de l’Ouest   2 – 1   Roumanie Stade Félix-Bollaert, Lens
17:15
  Historique des rencontres
Völler   25e,   66e Coras   46e Spectateurs : 31 803
Arbitrage : Jan Keizer  
(Rapport)

Espagne   1 – 1   Portugal Stade Vélodrome, Marseille
20:30
  Historique des rencontres
Santillana   73e Sousa   52e Spectateurs : 30 000
Arbitrage : Michel Vautrot  
(Rapport)

Espagne   1 – 0   Allemagne de l’Ouest Parc des Princes, Paris
20:30
  Historique des rencontres
Maceda   90e Spectateurs : 47 691
Arbitrage : Vojtěch Christov  
(Rapport)

Portugal   1 – 0   Roumanie Stade de la Beaujoire, Nantes
20:30
  Historique des rencontres
Nené   81e Spectateurs : 24 266
Arbitrage : Heinz Fahnler  
(Rapport)

Tableau finalModifier

Demi-finales Finale
 23 juin - Stade Vélodrome, Marseille      27 juin - Parc des Princes, Paris
   France a.p.  3
   Portugal  2  
   France  2
 24 juin - Stade Gerland, Lyon
     Espagne  0
   Danemark  1 (4)
   Espagne t.a.b.  1 (5)  

Demi-finalesModifier

Cette demi-finale d'anthologie opposant la France au Portugal est la première d'une série noire pour les Portugais (qui continuera en 2000 et 2006). La France menée au score en première partie de prolongation renverse la situation dans les dernières minutes et s'impose sur le fil, 3 à 2 (après prolongation). Le but de la victoire inscrit par Platini est le huitième du meneur de jeu des Tricolores, et fait suite à son "coup du chapeau" du premier tour contre les Yougoslaves.

France   3 - 2
a.p.
  Portugal Stade Vélodrome, Marseille
20:00
  Historique des rencontres
Domergue   24e,   114e
Platini   119e
Jordão   74e,   98e Spectateurs : 54 848
Arbitrage : Paolo Bergamo  
(Rapport)
Bats - Battiston, Bossis, Le Roux, Domergue - Fernandez, Tigana, Platini, Giresse - Lacombe (   66e  Ferreri), Six (   104e  Bellone) Équipes Bento - Pinto, Lima Pereira, Eurico, Álvaro - Frasco, Sousa (   66e  Nené), Jaime Pacheco, Chalana - Diamantino (   46e  Gomes), Jordão

Entraîneur :
M.Hidalgo
Entraîneur :
F.Cabrita

Vingt ans après son titre obtenu à domicile, l'Espagne retrouve la finale en éliminant difficilement le Danemark aux tirs au but.

Espagne   1 - 1
a.p.
  Danemark Stade Gerland, Lyon
20:00
  Historique des rencontres
Maceda   67e Lerby   7e Spectateurs : 47 483
Arbitrage : George Courtney  
(Rapport)

Santillana  
Señor  
Urquiaga  
V. Muñoz  
Sarabia  

Tirs au but
5 - 4

  Brylle
  J. Olsen
  Laudrup
  Lerby
  Elkjær Larsen

Arconada - Señor, Salva (   102e  Urquiaga), Maceda, Camacho - Moreno (   60e  Sarabia), Gordillo, V. Muñoz, Gallego - Santillana, Carrasco Équipes Qvist, Sivebæk, M. Olsen (   113e  Brylle), Busk, I. Nielsen, Arnesen (   68e  J. Olsen), Bertelsen, Berggreen (  107e), Lerby, Laudrup, Elkjær Larsen

Entraîneur :
M. Muñoz
Entraîneur :
S.Piontek

FinaleModifier

La France remporte son premier titre international, devenant championne d'Europe en battant l'Espagne 2-0 au Parc des Princes. C'est lors de ce match qu'est née l'expression footballistique « faire une Arconada », du nom du portier espagnol, coupable d'une grossière maladresse sur un coup-franc tiré par Michel Platini et qui coûta l'ouverture du score.

France   2 - 0   Espagne Parc des Princes, Paris
20h00
  Historique des rencontres
Platini   57e
Bellone   90e
Spectateurs : 47 368
Arbitrage : Vojtěch Christov  
(Rapport)

Titulaires :
1 Joël Bats
5 Patrick Battiston   73e
4 Maxime Bossis
15 Yvon Le Roux (  85e)
3 Jean-François Domergue
14 Jean Tigana
6 Luis Fernandez
10 Michel Platini  
12 Alain Giresse
17 Bernard Lacombe   80e
11 Bruno Bellone
Remplaçants :
  73e  2 Manuel Amoros
  80e  9 Bernard Genghini
Entraîneur :
Michel Hidalgo
Titulaires :
1 Luis Arconada  
2 Santiago Urquiaga
12 Salva   85e
10 Ricardo Gallego
3 José Antonio Camacho
14 Julio Alberto Moreno   75e
7 Juan Antonio Señor
8 Víctor Muñoz
16 Francisco López Alfaro
9 Carlos Santillana
11 Francisco José Carrasco
Remplaçants :
  75e  19 Manuel Sarabia
  85e  15 Roberto Fernández
Entraîneur :
Miguel Muñoz

Les 20 champions d'EuropeModifier

Gardiens

Défenseurs

Milieux

Attaquants

Joueur cléModifier

L'UEFA a désigné le français Michel Platini comme joueur clé de la compétition[1].

Équipe du tournoiModifier

Meilleurs buteursModifier

Notes et référencesModifier