Ouvrir le menu principal

Entente Sannois Saint-Gratien

club français de football
(Redirigé depuis Entente SSG)
Entente SSG
Logo du Entente SSG
Généralités
Surnoms L'Entente
Fondation (fusion)
(30 ans, 5 mois et 12 jours)
Statut professionnel Jamais
Couleurs Blanc et bleu
Stade Stade Michel-Hidalgo
(8 000 places)
Siège 2 boulevard de l'Entente
95210 Saint-Gratien
Championnat actuel National 2
Président Drapeau : France Bernard Williot
Entraîneur Drapeau : France Didier Caignard
Joueur le plus capé Drapeau : Sénégal El-Hadji Dieye (125 matchs)
Meilleur buteur Drapeau : République démocratique du Congo Patrick Etshimi (36 buts)
Site web entente-ssg.footeo.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

L'Entente Sannois Saint-Gratien, abrégée sous le nom d'Entente SSG, est un club de football français fondé le 1er juin 1989. Le club est basé dans les deux communes de Sannois et Saint-Gratien situées dans le département du Val-d'Oise.

Le club évolue en National, la troisième division française, au stade Michel-Hidalgo (du nom du sélectionneur de l'équipe de France de 1976 à 1984) situé sur la commune de Saint-Gratien.

HistoireModifier

Genèse du ClubModifier

L'Entente Sannois Saint-Gratien est fondé le 1er juin 1989 lors de la fusion entre l'OMNIA Sports Sannois Saint-Gratien (créé en 1944) et l'AS Saint-Gratien (créé en 1945). Ces deux clubs évoluaient en District du Val-d'Oise. L'équipe fanion du « nouveau » club débute inévitablement à ce niveau. L'ascension fulgurante de l'Entente commence à partir de 1995. Le club gravit alors tous les échelons de la hiérarchie en signant une promotion chaque saison, et devient par la même occasion champion de la Ligue de Paris Île-de-France de football en 1999.

Première arrivée en National (2003-2009)Modifier

Promu en National en 2003, le club se dote de structures professionnelles (SASP) afin de permettre la poursuite de l'aventure. La première saison en National est délicate mais l'Entente SSG obtient finalement son maintien en terminant à une honorable 12e place.

La saison 2004-2005 voit l'équipe franchir un palier en jouant les premiers rôles en National. Le 20 mai 2005, lors de la dernière journée et devant une affluence record pour un match de National de l'Entente SSG à domicile (2 939 spectateurs), l'équipe a la possibilité de monter en Ligue 2 si elle s'impose devant l'AS Cherbourg. Elle s'incline finalement par 1 but à 0, et termine à la 4e place du classement étant devancée par le FC Sète.
À la suite de cette saison 2004-2005, une polémique éclate. En effet, les dirigeants de l'Entente, le président Luc Dayan en tête, estiment que l'ASOA Valence (2e du classement) aurait dû être exclue du championnat avant la fin de la saison pour non-paiement des salaires de ses joueurs. Au lieu de cela, la Fédération Française de Football (FFF) interdit la montée du club Dromois à la fin du championnat, et maintient du même coup l'équipe de Clermont Foot (18e et premier relégable) en Ligue 2, plutôt que de promouvoir le club val-d'oisien.

Début 2009, l'Entente SSG obtient 500 000 euros de dédommagement de la FFF pour cette montée avortée. Le club voulait également un dédommagement sur le plan sportif, son objectif étant de rejoindre à court terme l'échelon supérieur. Pour cela, une pétition avait été lancée afin de faire intégrer l'équipe en Ligue 2 pour la saison 2009-2010. Elle a été signée par de nombreuses personnalités du monde sportif. À la fin de la saison 2008-2009, c'est l'inverse qui s'est produit puisque l'équipe a été reléguée sportivement en CFA (Championnat de France Amateur).

Retour à 0 en CFA (2010-2017)Modifier

C'est dans ce contexte que l'ancien joueur international français Vikash Dhorasoo est nommé président de l'Entente SSG, le 23 juillet 2009[1]. Cependant, il abandonne la présidence dès octobre 2009, estimant ne pas avoir les soutiens financiers nécessaires pour mener à bien le projet de l'Entente SSG[2].

Alors que le club continue d'évoluer en CFA, il dépose le bilan en août 2010. L'Entente SSG est ainsi reléguée en CFA2 (Championnat de France Amateur 2) à l'issue de la saison 2010-2011 pour motif économique[3]. Terminant 2e de son groupe à l'issue de la saison 2011-2012, puis 1re à l'issue de la saison 2012-2013, le club retrouve le CFA pour la saison 2013-2014.

Le 20 mai 2017, au terme d'une saison de CFA complète , l'Entente SSG valide sa montée en National après sa victoire sur l'AS Poissy 4-0[4]. L'Entente retrouve donc ce championnat huit ans après l'avoir quitté. Tout cela fut possible grâce à une équipe très équilibrée mêlant jeunesse et expérience. Patrick Etshimi fut d'un grand niveau et parti peu après la montée au Stade Lavallois tout juste relégué en National

Court retour en National (2017-2019)Modifier

Suite à leur victoire 4-0 face à l'AS Poissy les franciliens officialisent leur retour en National huit ans après l'avoir quitté.

Pendant le National 2017-2018, malgré de très bons résultats , notamment un nul contre le Red Star et le Le stade Lavallois ou une victoire contre l'AS Béziers les franciliens restent pendant une bonne partie du championnat entre la 5e et la 8e place avant de chuter en fin de saison. Les hommes de Vincent Bordot arrachent leur maintien dans un championnat très serré en gagnant un match décisif au Stade des Alpes contre le Grenoble Foot 38 alors second du championnat.

Les Val-d'Oisiens maintenus abordent National 2018-2019 sans grande sérénité. Énormément de cadres de l'équipe s'en vont vers des écuries concurrentes et le budget du club est considérablement réduit. L'Entente manquant de solidité défensive et de tranchant en attaque se retrouve logiquement à batailler pour son maintien. Malgré des résultats prometteurs notamment des matchs nuls contre le Rodez AF et Le Mans FC ou bien une victoire contre le FC Bourg-en-Bresse Péronnas et le FC Chambly-Oise , les ententistes trop fragiles en fin de match , ne pointent qu'à l'avant dernière place du national avec seulement 5 victoires pendant la saison. Suite à la mise à pied d'un membre du staff et de la démission de Patrick Gangloff l'Entente plongée dans la crise finit logiquement reléguée dès la 32e journée après sa défaite 2-0 contre Le Mans FC. Suite à cela l'Entraîneur Vincent Bordot au club depuis 2011 a indiqué ses intentions de départ, pour relever un nouveau challenge. Il deviendra alors entraineur du Red Star pour la saison 2019-2020.

Nouveau défi en National 2 (2019-[...])Modifier

L’équipe reléguée en National 2 et separée de son entraineur depuis 2011, Vincent Bordot, c’est alors l’ancien entraineur de l’ESSG, Didier Caignard, qui rejoindra le staff du club en tant qu’entraineur pour une durée estimée de 3 à 4 années. Il a d’ailleurs fait grandement évoluer l’Entente Sannois-Saint-Gratien dans les années 2000, en frôlant la montée en Ligue 2. Le club relégué évoluera alors cette saison en National 2 - Groupe B avec un effectif globalement remanié.

Identité du clubModifier

LogosModifier

Palmarès et recordsModifier

PalmarèsModifier

  • Champion du Val-d'Oise 1re Division District : 1989, 1996
  • Vainqueur de la coupe du Val-d'Oise : 1996, 1999, 2012 ,2018
  • Champion de Paris PH : 1997
  • Vice-champion de Paris DHR : 1998
  • Champion DH Paris : 1999 , 2005 (Équipe réserve)
  • Vainqueur de la coupe de Paris : 1999
  • Champion de CFA 2 : 2000-2001 (Groupe H) 2012-2013 (Groupe B)
  • Champion de CFA : 2016-2017 (Groupe B)
  • Vice-champion CFA : 2002-2003 (Groupe A)

Parcours en Coupe de FranceModifier

 
L'équipe qui a battu le RC Lens le 19 novembre 2011 (victoire 2-1 après prolongation)

L'Entente a attendu en vain un match à domicile contre une « grosse équipe » pendant ses années en National, d'autant que la réfection récente du Stade Michel-Hidalgo permet à celui-ci de recevoir des événements majeurs. Le tirage au sort s'est souvent montré défavorable aux val-d'oisiens.

L'équipe s'est malgré tout distinguée lors de l'épreuve 2005-2006 en éliminant le Stade de Reims alors pensionnaire de Ligue 2 au huitième tour. L'Entente arrive jusqu'en 1/16 de finale, éliminée au Stade Chaban-Delmas par les Girondins de Bordeaux 2-1 (doublé de Beto pour les aquitains).

En décembre 2010, le club, alors en CFA, croit tenir son « gros » match à domicile puisque le sort désigne le FC Metz comme adversaire au 8e tour à domicile. Les importantes chutes de neige sur la région parisienne combinées à l'absence de bâche de protection pour la pelouse conduisent la FFF à inverser l'ordre du match, l'Entente devant finalement se déplacer au Stade Saint-Symphorien et s'incliner 3-0.

Le 19 novembre 2011, le club réussit l'exploit de sortir de la compétition le RC Lens qui évolue alors en Ligue 2, sur le score de 2 buts à 1.

Lors de la Coupe de France 2017-2018 l'Entente réalise un exploit en éliminant le Paris FC alors 5e de ligue 2 dans match fou . L'Entente est ensuite éliminée 2-1 en 32e de finale par Épinal pensionnaire de National 2 par un but spinalien encaissé dans les arrêts de jeu.

Lors de la Coupe de France 2018-2019, l'Entente élimine successivement l'US Grigny, le Blanc-Mesnil SF, le FC Mtsapéré et le CS Sedan Ardennes pour atteindre les 32èmes de finale. L'équipe reçoit et élimine le Montpellier HSC , alors 4e de Ligue 1 grâce à un but de Matthieu Géran dans les arrêts de jeu, devant plus de 4 000 spectateurs. Au tirage des 16èmes de finale, l'Entente reçoit un club historique de Ligue 1, le FC Nantes. Malgré un match solide face aux Nantais, l'Entente sort avec les honneurs, battue par le plus petit des scores par un but de Kalifa Coulibaly peu après l'heure de jeu. Les Val-d'Oisiens ne parviendront donc pas à franchir leur record atteint lors de l'édition de 2005-06 .

Personnalités du clubModifier

Historique des entraîneursModifier

  • juin 1992 - juin 1997 :   Charles Tokplé
  • juin 1997 - octobre 2005 :   Didier Caignard
  • octobre 2005 - juin 2006 :   Laurent Croci
  • janvier 2006 - novembre 2006 :   Julio Moreno
  • janvier 2007 - juin 2009 :   Kamel Djabour
  • juin 2009 - juin 2011 :   Adrian Suka
  • juin 2011- mai 2019 :   Vincent Bordot
  • mai 2019 - :   Didier Caignard

Joueurs emblématiquesModifier

Effectif actuelModifier

Effectif de l'Entente SSG pour la saison 2019-2020 au 13 juin 2019[5]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
1 G   Ndongo, CiréCiré Ndongo 30/11/1998 (20 ans) Formé au club
30 G   Raphose, SébastienSébastien Raphose 29/06/1980 (39 ans) Angoulême CFC
40 G   Salamone, MickaëlMickaël Salamone 27/05/1992 (27 ans) FCM Aubervilliers
5 D   Pires, VincentVincent Pires 04/11/1988 (31 ans) FC Chambly-Oise
6 D   Magnora, AboubacarAboubacar Magnora 12/05/1996 (23 ans) Guinée -23 ans US Orléans rés.
23 D   Ba, HamidouHamidou Ba 13/02/1991 (28 ans) FC Chambly-Oise
19 D   Labor, JérémyJérémy Labor 19/03/1992 (27 ans) France -19 ans SV Zulte Waregem
20 D   Menard, AnthonyAnthony Menard 04/09/1996 (23 ans) SU Dives Cabourg
- D   Sy, AbdoulayeAbdoulaye Sy 19/09/1999 (20 ans) Formé au club
- D   Duflos, SonnySonny Duflos 08/06/1995 (24 ans) US Boulogne
- D   Vena, GaëlGaël Vena 02/02/1993 (26 ans) France -20 ans AS Fabréguoise
- D   Konté, LassanaLassana Konté 24/04/1990 (29 ans) AC Boulogne-Billancourt
8 M   Irié-Bi, BriceBrice Irié-Bi 11/07/1992 (27 ans) US Quevilly-Rouen
17 M   Rodrigues Silva, ChristopheChristophe Rodrigues Silva 06/02/1996 (23 ans) France -19 ans AC Ajaccio rés.
22 M   Doremus, MelvynMelvyn Doremus 29/10/1996 (23 ans) Formé au club
27 M   Sylva, KapokyengKapokyeng Sylva 12/10/1992 (27 ans) AS Poissy
28 M   Dieye, ElhadjiElhadji Dieye   08/09/1988 (31 ans) AS Vitré
- M   De Oliveira, MathieuMathieu De Oliveira 06/02/1993 (26 ans) Paris Saint-Germain rés.
- M   Nesri, YanisYanis Nesri 27/05/1997 (22 ans) Cergy Pontoise FC
7 A   Farade, KevinKevin Farade 01/09/1995 (24 ans) Lusitanos Saint-Maur
9 A   Dramé, BafodéBafodé Dramé 04/08/1989 (30 ans) Calais RUFC
10 A   Dia, SimonSimon Dia 17/07/1992 (27 ans) Olympique Saint-Quentin
12 A   Sea, WilliamWilliam Sea 03/03/1992 (27 ans) US Concarneau
15 A   Sidibé, Elhadji BadianeElhadji Badiane Sidibé 07/03/1994 (25 ans) US Créteil-Lusitanos
Entraîneur(s)
  •   Didier Caignard
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Nahim Rouabah
Kinésithérapeute
  •   Kamel Bouzid

Légende

 

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Structures du clubModifier

Structures sportivesModifier

StadesModifier

L'entente SSG joue ses matches à domicile au Stade Michel-Hidalgo qui a une capacité de 8 000 places .

Aspects juridiques et économiquesModifier

Statut juridique et dénomination du clubModifier

Éléments comptablesModifier

Chaque saison, l'Entente SSG publie son budget prévisionnel de fonctionnement après validation auprès de la DNCG, l'instance qui assure le contrôle administratif, juridique et financier des associations et sociétés sportives de football afin d'en garantir la pérennité. Le budget prévisionnel d'un club s'établit en amont de l'exercice à venir et correspond à une estimation de l'ensemble des recettes et des dépenses prévues par l'entité. Le tableau ci-dessous résume les différents budgets prévisionnels du club saison après saison.

Historique du budget prévisionnel de l'Entente SSG
Saison 2016-2017 2017-2018 2018-2019
Budget N.C 1,4 M€ 690 k€
Légende : M€ = millions d'euros, "k€" = milliers d'euros.

SponsoringModifier

L'équipementier de l'équipe est Umbro. Sur les maillots on peut voir aussi qu'ils sont sponsorisés par Kia Argenteuil et Seat

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Page Facebook des supporters de l'Entente Sannois Saint-Gratien "The White And Blue" : allezlentente.net

Notes et référencesModifier

  1. Vikash Dhorasoo nommé président de l'Entente-Sannois-Saint-Gratien, Le Monde du 23 juillet 2009
  2. Cela en est « nulle part. J'ai arrêté, j'ai décidé de ne rien faire. Les élus ont coupé les subventions. (...) Quand je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas d'argent, j'ai fait marche arrière. Un club de CFA a besoin d'environ 1 000 000 euros de budget, selon moi. Là, il y avait 100 000 euros pour démarrer. » Vikash Dhorasoo, entretien au site internet 10 Sport, 1er octobre 2009
  3. L'Entente toujours dans la tourmente, VOnews.fr, 22 juin 2011
  4. « l'Entente remonte en National 14 ans après », sur LeParisien, .
  5. « Effectif de l'Entente SSG », sur www.transfermarkt.fr/entente-ssg/