Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Green.

Emma Green
Image illustrative de l’article Emma Green
Emma Green lors des London Anniversary Games de Londres en juillet 2014.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 2002 - 2017
Nationalité Drapeau : Suède Suédoise
Naissance (34 ans)
Lieu Göteborg
Taille 1,80 m
Poids 62 kg
Club Örgryte IS
Entraîneur Per Tedenrud
Records
2,01 m (2010)
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Ligue de diamant - - 3
Championnats d'Europe - 1 1
Champ. d'Europe en salle - - 1
Championnats de Suède 18 5 1

Emma Anna-Maria Green (née le dans le district de Bergsjön à Göteborg) est une athlète suédoise spécialiste du saut en hauteur, médaillée de bronze aux championnats du monde de 2005.

CarrièreModifier

 
Emma Green lors de la finale des Championnats du monde de Berlin en 2009 où elle termine 7e.

Deuxième des Championnats d'Europe espoirs 2005 derrière la Russe Tatyana Kivimyagi, elle participe à sa première compétition internationale majeure en catégorie séniors à l'occasion des Championnats du monde d'Helsinki. Troisième du concours avec la marque de 1,96 m (nouveau record personnel), elle est devancée sur le podium par sa compatriote Kajsa Bergqvist et l'Américaine Chaunte Howard.

Le , Emma Green remporte la médaille d'argent des Championnats d'Europe de Barcelone après avoir franchi la hauteur de 2,01 m à sa deuxième tentative, améliorant de trois centimètres son record personnel établi un mois auparavant à Sollentuna, en Suède[1]. Elle s'incline face à la Croate Blanka Vlašić (2,03 m) mais parvient à devancer l'Allemande Ariane Friedrich au nombre d'essais réussis[2].

1 mois plus tard, elle termine à la seconde place de la Coupe continentale de Split avec 1,95 m derrière Blanka Vlašić mais devant Levern Spencer.

Après une contre-performance lors des mondiaux de Daegu (avant-dernière avec 1,89 m), Emma Green remporte une nouvelle médaille européenne, le bronze, à Helsinki, qu'elle partage avec la Russe Irina Gordeeva et l'Ukrainienne Olena Holosha. En mars 2013, elle remporte la médaille de bronze des championnats d'Europe en salle qui se déroulent chez elle, à Göteborg, avec la marque de 1,96 m. Elle est devancée par l'Espagnole Ruth Beitia, médaillée d'or avec 1,99 m et par sa compatriote Ebba Jungmark, médaillée d'argent avec 1,96 m également.

 
Emma Green à l'occasion des Championnats du monde de Moscou en août 2013 où elle se classe 5e.

Lors du Championnat du monde 2013, elle peint ses ongles aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole des droits LGBT, avant de les recouvrir de rouge à la suite des réprimandes de l'IAAF[3]. En fin d'année, elle remporte à nouveau la 3e place du classement général de la Ligue de diamant, après l'avoir déjà eu en 2010 et 2011.

En 2014, Green termine à la 5e place des championnats du monde en salle. Blessée au dos en début de saison, elle fait son retour sur les pistes milieu juillet à Londres où elle termine 3e avec 1,93 m. Aux Championnats d'Europe de Zurich où elle arrive physiquement diminuée, Green n'arrive malheureusement pas à glaner une nouvelle médaille, après 2010 et 2012. Elle termine à la 9e place du concours avec 1,90 m.

En 2015, elle ne participe à aucune compétition et ne concourt pas aux Championnats du monde de Pékin. Le 28 octobre, elle annonce sur son blog se séparer de son coach Yannick Tregaro pour s'entrainer désormais avec Per Tedenrud, grand coach suédois du saut en hauteur actuel.

 
Emma Green lors des Championnats du monde en salle de Doha, en mars 2010.

Emma Green reprend la compétition le 12 février 2016 à Toruń où elle franchit 1,87 m. De nouveau gênée par ses problèmes récurrents au tendon d'achille, elle manque la grande partie de sa saison et notamment les Jeux olympiques de Rio. Elle participe la semaine suivante aux Championnats de Suède puis au Finnkampen, match athlétique opposant la Suède et la Finlande.

Elle annonce sur son blog qu'elle mettra fin à sa carrière après la saison en salle 2017[4]. Elle ouvre sa saison le 21 janvier à Hirson (France) où elle s'impose avec 1,86 m puis réussit les minimas pour les Championnats d'Europe en salle une semaine plus tard avec 1,89 m[5], qu'elle égale le 8 février à Banská Bystrica[6].

Elle met un terme à sa carrière après une élimination aux qualifications des championnats d'Europe en salle[7]. Elle travaille désormais avec son ancienne coach mentale à donner des conférences sur la santé mentale[7].

Vie privéeModifier

Emma Green s'est mariée et vit avec son entraineur Yannick Tregaro. Ils divorcent en avril 2014[8].

Après la fin de sa carrière en mars 2017, Emma Green annonce en octobre de la même année sur les réseaux sociaux sa grossesse[9], qu'elle partage avec son compagnon Emil Salon. Elle donne naissance à une fille, Bente, le 31 janvier 2018[10],[9].

PalmarèsModifier

Records personnelsModifier

Épreuve Performance Lieu Date
Saut en hauteur Plein air 2,01 m  Barcelone 1er août 2010
En salle 1,98 m   Malmö 23 février 2008
Saut en longueur 6,41 m (+ 0,9 m/s)   Helsingborg 21 août 2005
100 m 11 s 58 (+ 2,0 m/s)   Doha 12 mai 2006
200 m 23 s 02 (+ 0,6 m/s)   Malaga 29 juin 2006

Meilleures performances par annéeModifier

Saut en hauteur[12]
Année Marque Date Lieu Rang[13]
2001 1,82 m   Murcie
2002 1,82 m   Mannheim
2003 1,86 m   Tampere 96e
2004 1,90 m   Kvarnsveden 49e
2005 1,97 m   Helsingborg 7e
2006 1,96 m   Banská Bystrica 8e
2007 1,95 m
  Rome
  Stockholm
14e
2008 1,98 m   Malmö 9e
2009 1,96 m
  Malmö
  Berlin
10e
2010 2,01 m   Barcelone 4e
2011 1,95 m   Daegu 11e
2012 1,95 m   Örebro 11e
2013 1,97 m   Moscou 8e
2014 1,97 m
  Třinec
  Hustopeče
9e
2016 1,90 m   Torremolinos 37e
2017 1,89 m
  Bromma
  Banská Bystrica
13e

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Green defeats Lowe in Sollentuna », iaaf.org, 2 juillet 2010
  2. (en) Résultats du concours du saut en hauteur féminin des Championnats d'Europe 2010, european-athletics.org, 1er août 2010
  3. Amain Mercier, « Green-Tregaro, ongles incarnés », Libération, (consulté le 17 août 2013)
  4. « Emma Green | Just another Hannas Room site », sur hannasroom.com (consulté le 2 septembre 2016)
  5. (sv) « Green EM-klar efter seger i byggvaruhus », Expressen,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2017)
  6. (sk) atletis.sk, « Banskobystrická latka 2017 :: ONLINE », sur www.hrdosport.sk (consulté le 9 février 2017)
  7. a et b (sv) « Emma Greens oro för att bli mamma: "Vill att allt ska vara vackert" », Expressen,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  8. (sv) « Emma Green Tregaro och Yannick Tregaro skiljer sig », Aftonbladet,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  9. a et b (sv) « Emma Greens lycka – har fått barn: "Galet underbart" », Expressen,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  10. (sv) « Emma Green har fått en dotter », Göteborgs-Posten,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  11. À la suite de la disqualification pour dopage d'Anna Chicherova, de Yelena Slesarenko et de Vita Palamar
  12. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année sur le saut en hauteur », site apulanta.fi (consulté en 15e septembre 2009)
  13. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année