Ouvrir le menu principal

Emberménil

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Emberménil
Emberménil
Mairie
Blason de Emberménil
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes de Vezouze en Piémont
Maire
Mandat
Jean-Paul Martin
2014-2020
Code postal 54370
Code commune 54177
Démographie
Population
municipale
262 hab. (2016 en diminution de 2,96 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 47″ nord, 6° 41′ 47″ est
Altitude Min. 234 m
Max. 313 m
Superficie 14,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Emberménil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Emberménil

Emberménil est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

GéographieModifier

Le territoire de la commune est limitrophe de 8 communes , une neuvième commune, Bures, touche Emberménil au nord-ouest.

Communes limitrophes de Emberménil
Mouacourt

Bures

Xures , Moncourt Vaucourt
Laneuveville-aux-Bois   Xousse
Vého Leintrey

ToponymieModifier

Embermengnil en 1407.

HistoireModifier

  • Présence gallo-romaine.
  • Dommages au cours de la guerre 1914-1918.
  • Lors de la Première Guerre mondiale, la commune d'Emberménil était très proche de la ligne de front comme en témoigne encore aujourd'hui le terrain marqué par les trous d'obus dans la forêt, l'abri du Kronprinz et des restes de barbelés allemands.
  • Une gare, désormais fermée, dont le bâtiment a été reconstruit suite aux destructions dues à la Première guerre[1]. Le bâtiment d'origine, de type 5 datait de 1852.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 16 avril 2014)
Jean-Paul Martin    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 262 habitants[Note 1], en diminution de 2,96 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
342276382418410413398414362
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
362382586580378417333354340
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
328350230165191177129174155
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
129118178232215251256261270
2016 - - - - - - - -
262--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Mémorials de guerreModifier

  • Monument aux morts
  • Plaque commémorative, sur la façade de la mairie, de deux civils fusillés le 5 novembre 1914.
  • Plaque commémorative, sur la façade de la mairie, d'un militaire américain tombé le 22 octobre 1944
  • Une tombe de guerre de la CWGC dans le cimetière.
  • Abri militaire 1914-1918, dit "l'Abri du Krönprinz" (en forêt de Parroy).

Édifices religieuxModifier

  • Église Saint-Étienne, reconstruite après 1950.
  • Statue de la Vierge noire (dans la forêt).
  • Calvaires du XVIIe siècle.

Édifices civilsModifier

  • Mémorial de l'abbé Grégoire, grande figure de la Révolution française, le premier à avoir fait abolir l'esclavage
  • Maison muséographique de l'Abbé Grégoire : vitraux, stèles, objets, cénotaphe, peinture en trompe-l'œil.
  • Fontaines.

Personnalités liées à la communeModifier

Héraldique, logotype et deviseModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier