Ouvrir le menu principal

Domvallier

commune française du département des Vosges

Domvallier
Domvallier
Vue aérienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Mirecourt
Intercommunalité Communauté de communes de Mirecourt Dompaire
Maire
Mandat
Serge Valance
2014-2020
Code postal 88500
Code commune 88155
Démographie
Gentilé Domvallois, Domvalloises
Population
municipale
107 hab. (2016 en diminution de 12,3 % par rapport à 2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 34″ nord, 6° 05′ 03″ est
Altitude 288 m
Min. 281 m
Max. 377 m
Superficie 3,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domvallier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domvallier

Domvallier est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Domvallois.

Sommaire

GéographieModifier

À l’écart des grands axes, le village s’est en partie implanté sur la côte de Bulgnéville. Entre le plateau haut du village et le bas de la butte, le dénivelé est de 46 mètres. Le paysage très vallonné permet la juxtaposition de différentes unités écologiques : vergers, vignes, forêt, prairies. La majeure partie des terres est constituée de marnes compactes et lourdes, favorisant des récoltes fructueuses de blé. Si cette culture a longtemps été prédominante, le village est aujourd'hui essentiellement entouré de vastes prairies. C’est un village-rue constitué de fermes datant du XVIIIe siècle. Le bâti traditionnel y est encore très visible, pavage en pierre, murs en pierres sèches et usoirs nous donnent un exemple de village typique de la région.

Communes limitrophesModifier

  Juvaincourt Puzieux  
Baudricourt N Ramecourt
O    Domvallier    E
S
Thiraucourt Mirecourt

ToponymieModifier

HistoireModifier

Les origines du village de Domvallier sont lointaines[réf. nécessaire]. Le premier nom date du XIIe siècle : Wridicus Pinguis de Damviliaco. Puis se succèderont : le fiei de Donvaleir, Curatus de Dompno Valerio, Dompvalier, Donvalier, Donvalley, Dompavillier[réf. nécessaire].

Le village fut une des seigneuries du duc de Lorraine. Il y possédait un château, et le village comprenait également une église fortifiée et un étang seigneurial. À ce jour, il ne reste de l’ancienne église que la chapelle castrale avec, sur le mur extérieur, le bandeau funéraire des seigneurs du lieu et la tête brisée d’une statue de pierre du XVIe siècle. Du château qui était placé près de l’étang, il ne reste rien mis à part la toponymie du lieu « le Château ». Du second, situé en haut du village, on devine encore quelques fondements de l’importante bâtisse.

Politique et administrationModifier

 
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1884 1896 Victor Hugo (1842-1922)    
1896 1935 Jean-Joseph Aimé Colin (1856-1938)    
1935 1956 Louis Joseph Félix Deschaseaux (1879-1956)   Abbé
Décédé en cours de mandat
1956 1973 Jean-François Péry (1897-1973)   Décédé en cours de mandat
1973 mars 1977 Émile Georges Antoine Fairise (1905-2000)    
mars 1977 mars 1983 Émile Roger Augustin Huel (1916-2001)    
mars 1983 juin 1995 Denis Lamarche    
juin 1995 avril 2014 Bernard Thomas SE  
avril 2014 En cours Serge Valance    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 107 habitants[Note 1], en diminution de 12,3 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
127145142159166184209228200
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
213209192180176175170157172
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
153122124143135137203135127
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2016
116139136137127126124115107
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Vallier.

Les sentiers Victor-Hugo et Sainte-Menne, jalonnés de panneaux didactiques, permettent de découvrir le patrimoine du village, comme l'église par exemple.

À la sortie du village, en direction de l'aéroport de Juvaincourt, la sculpture monumentale de l'Américain Don Ledbetter, réalisée en 2008 lors du Symposium international de sculpture sur bois de Mirecourt.

Personnalités liées à la communeModifier

C’est dans les registres paroissiaux de Domvallier que l’on trouve la trace des ancêtres de Victor Hugo. Jean Hugo était laboureur à Ramecourt au début du XVIIIe siècle. Il y décédera ainsi que son épouse Catherine Mansuy en 1731. Leur petit-fils, Joseph Hugo - fils de Jean-Philippe et de Catherine Grandmaire - né à Baudricourt en 1727, sera le père du général Hugo.

  • Ambroise Ambroise, imprimeur
    Ambroise, fils de Jean Ambroise de Domvallier, monte un atelier d'imprimerie à Mirecourt et publie en 1616 pour l'abbaye de Poussay l'"Officium Beatae Mennae Virginis". Également graveur sur bois, il exécute pour Houion à Épinal les illustrations des "Rois et Ducs d'Austrasie" - d'après l'édition allemande de 1591 - ornées de cuivres gravés par Pierre Woeiriot.
    En 1623, Ambroise projette de créer une papeterie sur le ruisseau du Val d'Arol, mais le projet n'aboutit pas. Il part travailler à Epinal sans doute chez Pierre Houion dont il épousera la veuve Anne Briden. En butte à maints procès, ayant perdu sa seconde épouse, il se remarie avec Mengeolle Louis, quitte Epinal et part travailler à Metz.
    Jean Ambroise, fils de sa première épouse, serait à l'origine de la dynastie des imprimeurs Ambroise de Laval.

Héraldique, logotype et deviseModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Les Vosgiens Célèbres aux Éditions Gérard Louis - 1990

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier