Domèvre-sous-Montfort

commune française du département des Vosges
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Domèvre.

Domèvre-sous-Montfort
Domèvre-sous-Montfort
L'église Saint-Epvre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Vittel
Intercommunalité Communauté de communes Terre d'Eau
Maire
Mandat
Dominique Collin
2014-2020
Code postal 88500
Code commune 88144
Démographie
Population
municipale
57 hab. (2017 en diminution de 6,56 % par rapport à 2012)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 03″ nord, 6° 04′ 06″ est
Altitude Min. 294 m
Max. 391 m
Superficie 3,28 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Domèvre-sous-Montfort
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Domèvre-sous-Montfort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domèvre-sous-Montfort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domèvre-sous-Montfort

Domèvre-sous-Montfort est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

GéographieModifier

 
Situation géographique de Domèvre-sous-Montfort.
Communes limitrophes de Domèvre-sous-Montfort
Remicourt Mirecourt Mattaincourt
Estrennes   Bazoilles-et-Ménil
Remoncourt Rozerotte

ToponymieModifier

Le toponyme vient du latin médiéval Domnus Aper, où Domnus, littéralement seigneur, maître, désigne le saint. Ce type de toponyme, qui fait d'un saint le maître et le protecteur d'un lieu et de ses habitants, est fréquent au Haut Moyen Âge. Saint Èvre, septième évêque de Toul, était particulièrement vénéré dans ce diocèse de Toul (on y compte une cinquantaine d'églises qui lui sont dédiées)[1].

HistoireModifier

En 1777, Dominique Grandgeorge, riche laboureur amodiateur originaire de Racécourt, épouse Jeanne Martin, fille de Joseph Martin amodiateur de Domèvre. C'est lui qui fit restaurer totalement le village, et contribua avec son épouse à l'édification de l'église, terminée en 1839.

Un médaillon ovale gravé dans la pierre, à gauche de l’entrée de la nef de l’église de Domèvre-sous-Montfort, indique : « à la postérité, pour les dons faits à l’église par Jeanne Martin, épouse de Dominique Grandgeorge, la fabrique, et, à défaut, la commune, s’oblige à faire chanter une messe haute le jour de leur fête – 1840. »

Dominique Grandgeorge fut le premier maire de Domèvre en 1793. Il mourut en 1819. Son fils Nicolas lui succéda, puis ses petits-fils Étienne et Laurent. Ce dernier fit construire le château actuel.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790 1819 Dominique Grandgeorge   Propriétaire
    Nicolas Grandgeorge   Propriétaire, percepteur à vie des contributions
1835 1850 Étienne Grandgeorge   Propriétaire, négociant en bois
    Laurent Grandgeorge   Propriétaire, percepteur à vie des contributions
1871   Paul Grandgeorge   Propriétaire, cultivateur
  mars 2001 Michel Collin    
mars 2001 avril 2014 Bernard Holl    
avril 2014 En cours Dominique Collin    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2017, la commune comptait 57 habitants[Note 1], en diminution de 6,56 % par rapport à 2012 (Vosges : -2,55 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
149137161159175183197213215
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
185171175156153136137129117
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1048689847266906672
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017 -
6462555556635857-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'intérieur de l'église Saint-Epvre.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Aude Wirth, Les Noms de lieux de Meurthe-et-Moselle : Dictionnaire étymologique, Haroué, Gérard Louis, , 313 p. (ISBN 2-914554-43-5).
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.