Diocèse de Laon

ancien diocèse catholique

Diocèse de Laon
(la) Dioecesis Laudunensis
Image illustrative de l’article Diocèse de Laon
Le cloître de la cathédrale Notre-Dame de Laon.
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction (anciennement) diocèse
Suppression 1790 / 1801
Province ecclésiastique Reims
Siège Laon
Diocèses suffragants aucun
Langue(s) liturgique(s) latin
Calendrier julien puis grégorien
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Laon (en latin : Dioecesis Laudunensis) est un ancien diocèse de l'Église catholique en France. Il est un des diocèses historiques de Picardie. Supprimé en 1801, il n'a pas été rétabli. Depuis 1828, les évêques diocésains de Soissons relèvent le titre d'évêque de Laon. Depuis 2015, Mgr Renauld de Dinechin, évêque diocésain de Soissons, est évêque de Laon.

Sous l'Ancien régime, l'évêque était duc et pair de Laon. Il participait à la cérémonie du sacre des rois de France lors de laquelle il portait la Sainte ampoule.

HistoireModifier

En 1336, l'Évêque Albert de Roye échange le village de Septvaux contre ceux d'Achery et Mayot appartenant à Enguerrand VI de Coucy.

En 1790, la constitution civile du clergé supprime le siège épiscopal de Laon.

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du , le pape Pie VII supprime le siège épiscopal de Laon et incorpore le territoire de l'ancien diocèse dans celui de Soissons qui couvre le département de l'Aisne et est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Paris.

Par la bulle Paternae charitatis du , Pie VII rétablit le siège archiépiscopal de Reims.

Le , le pape Léon XII autorise les évêques de Soissons à relever le titre d'évêque de Laon.

TerritoireModifier

À la veille de la Révolution française, le diocèse de Laon confinait : au nord, avec l'archidiocèse de Cambrai ; à l'est et du sud-est, avec celui de Reims ; au sud-ouest, avec le diocèse de Soissons ; et, à l'ouest, avec celui de Noyon.

Il couvrait le Laonnois (pagus Laudunensis) et la Thiérache (pagus Theoracensis).

En 1790, lors de la création des départements, les paroisses du diocèse de Laon sont rattachées au département de l'Aisne, hormis Brienne-sur-Aisne et La Neuville-aux-Joutes qui sont réunies à celui des Ardennes.

ÉvêquesModifier

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Dom Nicolas Lelong, Histoire ecclésiastique et civile du diocèse de Laon, 1783, (Maximilien Melleville, Dictionnaire historique du département de l'Aisne, Volume 2, 1865, page 34).
  • Édouard Fleury, Le clergé du Département de l'Aisne pendant la Révolution. Études révolutionnaires, chez Dumoulin libraire, Paris,1853, tome 1, tome 2
  • Édouard Fleury, Le diocèse de Laon pendant la Fonde, imprimerie Édouard Fleury, Laon, 1858 (lire en ligne)
  • Auguste Matton, « De l'autorité des évêques de Laon au Moyen-âge », dans Bulletin de la Société académique de Laon, 1858, tome 7, 2e partie, p. 241-301
  • Amédée Combier, « Le palais de l'évêché de Laon », dans Le Cabinet historique de l'Artois et de la Picardie, 1890-1891, tome 5, p. 220-223, 242-244, 271-275, 288-292, 313-319 (lire en ligne)
  • Suzanne Martinet, Montloon, reflet fidèle de la montagne et des environs de Laon de 1100 à 1300, Éditions de l'imprimerie du Courrier de l'Aisne, Laon, 1972, compte-rendu par R. Kaiser, dans Revue du Nord, 1974, no 222, p. 421-426 (lire en ligne)

Liens externesModifier