Diana Vichneva

danseuse étoile russe
Diana Vichneva
Диана Вишнева фото Авраменко.jpg
Diana Vichneva en 2013
Titre de noblesse
Prima ballerina assoluta
Biographie
Naissance
Nom de naissance
russe : Диана Викторовна Вишнёва
Nationalités
Formation
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix d'État de la fédération de Russie ()
Masque d'or ( et )
Artiste du peuple de la fédération de Russie ()
Artiste émérite de la fédération de Russie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Djana Viktorovna Vichneva [dj'ana viʃ'njɔvɐ] (en russe : Диана Викторовна Вишнёва, transcription anglaise : Diana Vishneva), née le à Saint-Pétersbourg, est une danseuse russe. Elle est devenue une célébrité mondiale en devenant danseuse étoile de compagnies prestigieuses comme celle du Théâtre Mariinsky puis de l'American Ballet Theatre qu'elle quitte en 2017 pour devenir directrice d'une école de danse à Saint Pétersbourg.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Diana Vishneva est née le à Leningrad, U.R.S.S (actuellement Saint-Pétersbourg, Russie). Elle dit avoir des ascendants russes et Tatars[1],[2].

Diana Vichneva entre à l'Académie de ballet Vaganova où elle étudie la danse classique avec Lioudmila Kovaleva[3],[4], Natalia Makarova, Rudolf Noureev et Mikhaïl Baryshnikov[2],[5] . Durant sa scolarité elle reçoit les meilleures notes jamais données à un élève de l'Académie.

CarrièreModifier

Ascension dans le Mariinsky balletModifier

Diplômée, elle intègre la troupe du Mariinsky (aussi appelé le Kirov) en 1995[6]. L'obtention de deux prix : les Benois de la Danse et le Soffite d'Or, dès le début de sa carrière, la propulse au rang de danseuse étoile en 1996, alors qu'elle n'a que 19 ans[3],[7].

Danseuse étoileModifier

Diana Vichneva danse avec le danseur étoile français Manuel Legris dans Manon au «Festival International de Ballet du Théâtre Mariinsky 2002» [8]. Les deux sont loués pour former un couple magnifique, Diana Vichneva surpassant même Svetlana Zakharova, considérée dans le monde du ballet comme une référence[9],[10].

Sur les grandes scènes internationalesModifier

Vichneva danse, pour la première fois, sur la scène de l'American Ballet Theatre lors de la session de printemps 2003. En 2005, l'Amérique, reconnaissant son talent, lui ouvre en grand ses portes en la nommant Principal dancer de cette formation[11].

Elle est également invitée par, entre autres, l'Opéra de Paris, la Scala de Milan[12], le Bayerisches Staatsballett (en)[3] de Munich ou encore le Théâtre Bolchoï, avec lequel elle fait ses débuts - tardifs pour une danseuse de sa renommée et de son talent - dans le rôle d'Odette et Odile du Lac des Cygnes.

Saison 2014-2015Modifier

Encore sous contrat en tant qu'étoile avec l'American Ballet Theatre, Diana Vichneva danse la moitié de l'année avec cette compagnie.

L'autre partie de la saison est dévolue au Mariinsky ballet, sa compagnie d'origine.

Entre le et le , Diana Vichneva interprète deux chorégraphies de Carolyn Carlson dans «Diana Vishneva: On the Edge» sur la scène du English National Opera de Londres[13],[14].

Elle danse dans le pas de trois Switch de Jean-Christophe Maillot, chorégraphe française et actuellement directrice des ballets de Monte-Carlo, et dans Woman in a Room de Carolyn Carlson, chorégraphe américaine de danse contemporaine[14],[15].

2017- 2020Modifier

Diana Vichneva quitte l'American Ballet Theatre pour ouvrir une école de danse à Saint Pétersbourg, malgré les difficultés à faire accepter les chorégraphies contemporaines en Russie[16],[17],[6],[18].

En 2020 , elle participe à l'hommage rendu à Maurice Ravel par les Ballets de Lausanne sous la direction de Maurice Béjart[19].

StyleModifier

Diana Vichneva, connue pour sa plastique, est surnommée « le visage du Mariinsky » alors même qu'elle ne possède pas la morphologie-type des danseuses de l'ex-Kirov - ni son style[réf. nécessaire].

Plus à l'aise dans les chorégraphies néo-classiques et contemporaines que dans les rôles du répertoire classique, l'ouverture du Mariinsky aux chorégraphies de George Balanchine ou William Forsythe[20] lui a permis de s'y consacrer tout particulièrement.

Autres activitésModifier

En 2008, Vichneva devient membre du Conseil Honoraire des Directeurs de la Société pour le Bien-être des Enfants Russes (en) (RCWS)[17].

En 2006, elle est une des danseuses du documentaire Ballerina qui suit différentes danseuses russes dans différents encours de leur carrière.

En 2014, elle est l'égérie pour lancer la nouvelle gamme de produits de soins des cheveux Discipline de Kérastase (l'Oréal)[21],[22],[23].

Vie privéeModifier

Vichneva épouse Konstantin Selinevich en 2013. De leur union naît, le , un garçon prénommé Rudolf-Viktor[1],[24].

RépertoireModifier

RécompensesModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) Sachkova, Svetlana (trad. Diana Vishneva - Comment concilier l'éducation d'un fils et la danse), « Диана Вишнева — о том, как совмещать воспитание сына с танцем », Vogue,‎
  2. a b et c (en) « Diana Vishneva | Biography & Facts », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b c et d (en) « Diana Vishneva », sur www.mariinsky.ru (consulté le )
  4. (en-US) Алиса Асланова, « Ludmila Valentinovna Kovaleva – Vaganova Ballet Academy », sur La Personne,‎ (consulté le )
  5. (en-US) Roslyn Sulcas, « Prima Ballerina With Supple Grace and a Will of Steel », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  6. a et b (en-US) Joan Acocella, « Farewell to Diana Vishneva », The New Yorker,‎ (lire en ligne)
  7. (en-US) Alastair Macaulay, « Three Sides of a Prima Ballerina, Made to Order », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  8. Kirov Ballet Maryinsky Festival, critique dans «Balletco» du mars 2002.
  9. (en) « Diana Vishneva », sur Dance Magazine, (consulté le )
  10. (en) « Prima Ballerina Diana Vishneva | Interview », sur Russian Art + Culture, (consulté le )
  11. Page de Diana Vichneva sur le site du American Ballet Theatre.
  12. Ariane Bavelier, « Le Ballet de la Scala embrasse Giselle », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  13. (en-GB) Judith Mackrell, « Diana Vishneva: ‘It’s not my wish to run the Bolshoi’ », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  14. a et b (en-GB) « Diana Vishneva: On the Edge review – stamina and conviction pushed to the limit », sur the Guardian, (consulté le )
  15. (en-US) « Diana Vishneva – On the Edge: Switch, Woman in a Room – London », sur DanceTabs, (consulté le )
  16. (en-US) Gia Kourlas, « Diana Vishneva Bids Farewell to Ballet Theater, but Not to Dance », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  17. a et b (en-US) Joshua Barone et George Etheredge, « Flowers, Flowers and More Flowers: How a Star Ballerina Says Goodbye », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  18. (en-US) The Washington Times http://www.washingtontimes.com, « Russian dancer challenges centuries of ballet tradition », sur The Washington Times (consulté le )
  19. (en) Ha-Cam Dinh, « Béjart fête Maurice in Paris - Diana Vishneva | Bejart Ballet », sur www.bejart.ch, (consulté le )
  20. (en-US) Roslyn Sulcas, « Catapulted Into the Present Tense », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  21. (en-US) « Kerastase Paris Enlists Diana Vishneva To Launch Discipline Collection For Hair • DanceLand », sur DanceLand, (consulté le )
  22. (en-US) Carly Cardellino, « The Beauty Secrets of a World-Famous Principal Ballerina », sur Cosmopolitan, (consulté le )
  23. (en-US) « Prima Ballerina Diana Vishneva for Kerastase Discipline », sur The Wonderful World of Dance Magazine, (consulté le )
  24. (en-GB) Social Spy, « Ballerina who 'transfixed' Chelsea owner Abramovich gives birth to first son », sur Talk Chelsea, (consulté le )
  25. « Diana Vichneva », sur Prix de Lausanne (consulté le )
  26. (en) « Diana Vishneva (Dancer) - BalletAndOpera.com », sur balletandopera.com (consulté le )
  27. (en) « Diana Vishneva », sur www.mariinsky.ru (consulté le )
  28. « Международный фестиваль Context. Diana Vishneva », sur www.contextfest.com (consulté le )
  29. (en) « Diana Vishneva », sur DANCING QUEENS (consulté le )
  30. a b c d et e (en) « Diana Vishneva (Dancer) - BalletAndOpera.com », sur balletandopera.com (consulté le )
  31. (de) « Diana Vishneva », sur DANCING QUEENS (consulté le )
  32. (en-US) « Stars of The 21st Century - Les Etoilles Du Etoiles Du 21st Century | International Ballet Gala » (consulté le )
  33. (en-US) « Dance Magazine Award Honoree: Diana Vishneva », sur Dance Magazine, (consulté le )

Liens externesModifier