Ouvrir le menu principal
Pierina Legnani dans Le Lac des cygnes (1895)
Mathilde Kschessinska dans Raymonda en 1900

Le titre de « prima ballerina assoluta ((it)première ballerine absolue) était originellement inspiré par les maîtres du ballet italien du début du Romantisme, et désignait une ballerine considérée comme douée de talents exceptionnels, comme étant au-dessus du niveau des autres principales ballerines.

HistoireModifier

Ce titre fut attribué pour la première fois de manière officielle à Pierina Legnani par le maître de ballet français du Ballet impérial de Saint-Pétersbourg, Marius Petipa, en 1894. Il s'inspirait des maîtres de ballets italiens de l'époque du ballet romantique qui distinguaient des ballerines exceptionnelles.

Marius Petipa considérait Pierina Legnani, qui dansa au Ballet impérial de 1893 à 1901, comme la danseuse suprême de toute l'Europe. La deuxième ballerine à recevoir ce titre fut Mathilde Kschessinska, elle aussi issue du Théâtre Mariinsky, mais Petipa désapprouva ce choix et y voyait l'influence des faveurs impériales (la danseuse fut l'amante de Nicolas II de Russie).

En URSS, il ne fut conféré qu'à deux danseuses : Galina Oulanova, puis Maïa Plissetskaïa. À l'étranger, Alicia Alonso à Cuba, Alessandra Ferri en Italie, Alicia Markova et Margot Fonteyn en Angleterre le reçurent. La Française Yvette Chauviré l'obtint également, ainsi que la Sud-Africaine Phyllis Spira (en 1984).

Rudolf Noureev estimait que Cynthia Gregory (en) aurait été la seule ballerine des États-Unis qui pût mériter ce titre. Une autre ballerine qui n'a jamais reçu ce titre est Anna Pavlova, alors qu'elle est considérée par beaucoup comme la meilleure ballerine de tous les temps.

NoteModifier

Liens internesModifier