Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yule.

Daniel Yule
Image illustrative de l’article Daniel Yule
Daniel Yule lors du slalom de Zagreb en 2015.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2008 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suisse Suisse
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Martigny (Suisse)
Taille 187 cm
Poids de forme 87 kg
Club SC Champex Ferret
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde (individuel) 0 0 0
Championnats du monde (par équipe) 1 0 0
Coupe du monde (globes) 0 0 1
Coupe du monde (épreuves) 1 0 4

Daniel Yule, né le à Martigny (Suisse), est un skieur alpin suisse. Membre de l'équipe suisse, il est spécialisé dans les disciplines techniques (slalom). Daniel Yule est notamment champion olympique avec la Suisse dans la nouvelle épreuve du slalom parallèle par équipes mixtes à PyeongChang en 2018. La même année en décembre, il remporte sa première victoire en Coupe du monde, comblant un trou de onze saisons pour le slalom masculin suisse, en s'imposant à Madonna di Campiglio.

BiographieModifier

Daniel Yule est né à Martigny dans le canton du Valais. Ses parents sont originaires d'Écosse. Il passe sa jeunesse dans le canton du Valais. Il commence à skier très jeune et participe à ses premières courses de ski dès l'âge de 5 ans[1].

En 2008, il remporte 3 fois le championnat de Suisse OJ[2] et 2 fois le championnat britannique junior. Il est naturalisé afin d'être inclus dans l'équipe suisse juniors de ski alpin. En décembre 2008, Yule participe à plusieurs courses FIS et courses juniors. Il se spécialise dans les disciplines techniques comme le slalom et le slalom géant. En janvier 2011, il prend part à la coupe d'Europe de ski alpin. Un mois plus tard, il remporte sa première course FIS en slalom à Val d'Isère.

Le , Daniel Yule obtient ses premiers points en coupe d'Europe dans le slalom de Méribel. Six jours plus tard, il fait ses débuts en coupe du monde en participant au slalom de Kitzbühel, mais il ne parvient pas à se qualifier pour la seconde manche. Il remporte à la fin de la saison 2012 le championnat junior suisse de slalom.

Lors de la saison 2012-2013, il se place régulièrement dans le top 10 en coupe d'Europe. Le , il remporte sa première victoire en coupe d'Europe lors du slalom de Vemdalen. Il remporte aussi ses premiers points en coupe du monde le , lorsqu'il termine 17e dans le slalom de Bormio, en Italie. Le , il réussit son meilleur résultat en coupe du monde avec une 7e place au slalom à Kitzbühel, se qualifiant pour la même occasion pour les Jeux olympiques d'hiver 2014 de Sotchi[3], où il sera disqualifié pour avoir enfourché la première porte en deuxième manche[4]. Au terme de la saison 2013-2014, il remporte le classement général de la Coupe d'Europe de slalom, devant le Britannique David Ryding et le Suisse Reto Schmidiger, et termine 27e de la Coupe du monde de slalom.

Lors de la saison 2014-2015, il participe aux 10 slaloms de la saison de Coupe du monde, parvenant à marquer des points à huit reprises, dont fois dans les dix premiers, et connaissant par deux fois l’élimination en première manche. Il se classe au 16e rang final de la Coupe du monde de slalom, avec 153 points. Il participe également au slalom des championnats du monde de ski alpin 2015, lors duquel il est éliminé. En parallèle, il dispute la Coupe d’Europe de slalom, où il termine à la 4e place finale avec 329 points, derrière l’Italien Riccardo Tonetti, le Britannique David Ryding et le Suisse Bernhard Niederberger. Dans cette catégorie, il remporte deux épreuves à Chamonix et en montant sur le podium à Pozza di Fassa.

En janvier 2018, il finit troisième coup sur coup des prestigieux slaloms de Kitzbühel et Schladming, significant deux premiers podiums en Coupe du monde. Le 24 février 2018, lors des Jeux olympiques de PyeongChang, il remporte la médaille d'or de la nouvelle épreuve du Team Event, avec l'équipe de Suisse aux côtés de Denise Feierabend, Wendy Holdener, Luca Aerni et Ramon Zenhäusern, sur une victoire en finale face la formation autrichienne[5].

Le 22 décembre 2018, Daniel Yule profite des sorties de piste de Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen dans la deuxième manche du slalom pour remporter sa première victoire en Coupe du monde à Madonna di Campiglio[6], premier skieur suisse à s'imposer en slalom après Marc Gini à Reiteralm en novembre 2007[7].

Lors des championnats du monde 2019, il remporte, avec Wendy Holdener, Andrea Ellenberger, Aline Danioth, Ramon Zenhäusern et Sandro Simonet le titre de champion du monde par équipe[8].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Résultats aux Jeux olympiques
Édition / Épreuve Slalom Par équipes
JO 2014
  Sotchi
DSQ -
JO 2018
  Pyeongchang
8e   Or

Championnats du mondeModifier

Résultats aux Championnats du monde
Édition / Épreuve Slalom Par équipes
Mondiaux 2015
  Vail - Beaver Creek
DNF -
Mondiaux 2017
  Saint-Moritz
DNF 4e
Mondiaux 2019
  Åre
Abandon   Or

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 12e en 2018-2019;
  • 5 podiums dont 1 victoire.
  • 2 victoires par équipes.
Classements finaux de Coupe du monde par saison[9]
Saison/Classement Général Slalom
Class. Points Class. Points
2013-2014 88e 50 27e 50
2014-2015 51e 153 16e 153
2015-2016 50e 201 13e 201
2016-2017 34e 259 11e 259
2017-2018 22e 370 5e 370
2018-2019 12e 551 3e 551
Détail des victoires en Coupe du monde[10]
Saison / Épreuve Slalom Total
2018-2019   Madonna di Campiglio 1
Total 1 1

Championnats du monde juniorModifier

Résultats aux Championnats du monde juniors
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom
Mondiaux 2012
  Roccaraso
DNF 20e DNF
Mondiaux 2014
  Jasná
- -   Bronze

Coupe d'EuropeModifier

  • Vainqueur du classement du slalom en 2014.
  • 8 podiums, dont 4 victoires.
Classements finaux de Coupe d'Europe par saison[11]
Saison/Classement Général Slalom
Class. Points Class. Points
2011-2012 135e 41 51e 41
2012-2013 89e 94 33e 94
2013-2014 10e 378 1er 378
2014-2015 15e 329 4e 329
2015-2016 173e 12 81e 12
2016-2017 60e 160 15e 160

Championnats de SuisseModifier

  • Champion de Suisse : 2016 à Veysonnaz (en spécial).

Notes et référencesModifier

  1. « Biographie de Daniel Yule », sur danielyule.com, (consulté le 4 février 2014)
  2. (de) wb, « Ski Valais gewann bei den JO Knaben sämtliche Titel », Walliser Bote,‎ , p. 18.
  3. « Luca Aerni et Daniel Yule se qualifient pour Sotchi! », sur rts.ch, (consulté le 30 janvier 2014)
  4. SW/ATS, « Ski alpin: Daniel Yule 17ème en slalom avant d'être disqualifié », sur rhonefm.ch (consulté le 4 novembre 2015).
  5. FIS, « Olympic Winter Games PyeongChang (KOR) - Mixed Alpine Team Event - Official Results », sur fis-ski.com, (consulté le 23 décembre 2018)
  6. « Madonna di Campiglio : Daniel Yule s'impose pour la première fois en Coupe du monde », sur lequipe.fr, Groupe Amaury, (consulté le 22 décembre 2018).
  7. RTS Sport, « Ski: Daniel Yule remporte le slalom de Madonna di Campiglio! », sur RTSSport.ch, (consulté le 22 décembre 2018)
  8. ats/bond, « Mondiaux - Are 2019: la Suisse se pare d'or sur le Team Event », sur rts.ch, (consulté le 13 février 2019).
  9. (en) « Daniel Yule - WC Standings », sur data.fis-ski.com (consulté le 19 mars 2017).
  10. État au 24 décembre 2018
  11. (en) « Daniel Yule - EC Standings », sur data.fis-ski.com (consulté le 19 mars 2017).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :