Ouvrir le menu principal

Championnats du monde de ski alpin

compétition de ski
Ne doit pas être confondu avec Coupe du monde de ski alpin.
Championnats du monde de ski alpin
Description de l'image FIS.svg.
Généralités
Sport Ski alpinVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1931
Organisateur(s) FIS
Périodicité Tous les 2 ans
Site web officiel FIS

Palmarès
Tenant du titre Descente :
Drapeau : Norvège Kjetil Jansrud
Drapeau : Slovénie Ilka Štuhec
Super-G :
Drapeau : Italie Dominik Paris
Drapeau : États-Unis Mikaela Shiffrin
Slalom géant :
Drapeau : Norvège Henrik Kristoffersen
Drapeau : Slovaquie Petra Vlhová
Slalom  :
Drapeau : Autriche Marcel Hirscher
Drapeau : États-Unis Mikaela Shiffrin
Super combiné :
Drapeau : France Alexis Pinturault
Drapeau : Suisse Wendy Holdener
Par équipes :
Drapeau de la Suisse Suisse
Plus titré(s) Femmes :
Flag of Germany.svg Christl Cranz (12 titres)
Hommes :
Drapeau : Autriche Toni Sailer
Drapeau : Autriche Marcel Hirscher (7 titres)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Championnats du monde de ski alpin 2019

Les championnats du monde de ski alpin est une compétition créée par la Fédération internationale de ski (FIS) en 1931. Contrairement à la Coupe du monde de ski alpin, cette compétition récompense les skieurs sur une seule épreuve, dans laquelle chaque pays ne peut aligner plus de quatre coureurs ; les champions du monde en titre n'étant pas concernés par cette règle. Entre 1931 et 1939, les championnats ont lieu tous les ans. Après-guerre, ils se tiennent les années paires et sont remplacés par les Jeux olympiques d'hiver le cas échéant. Depuis 1985, ils sont organisés les années impaires. Avec 275 médailles dont 92 titres, l'Autriche est le pays le plus récompensé de l'histoire des championnats, suivi de la Suisse et de la France. Les plus titrés sont Toni Sailer et Marcel Hirscher (en comptant les deux obtenues par équipe pour ce dernier) avec sept médailles d'or, alors que celui qui compte le plus de podiums est Kjetil Andre Aamodt avec un total de douze médailles. Chez les dames, c'est encore la skieuse des années 1930 Christl Cranz qui mène sur les deux tableaux, avec douze titres et quinze podiums.

Sommaire

OriginesModifier

Après les créations de la FIS et de la Fédération française de ski en 1924 (année des premiers Jeux olympiques d'hiver à Chamonix), le ski alpin ne possédait alors qu'une seule épreuve internationale de renommée : le Challenge Roberts of Kandahar (futur Arlberg-Kandahar, créé en 1911). Le ski alpin alors dans les années 1920 manquait de reconnaissance vis-à-vis du ski nordique, au point de ne pas être retenu aux JO d'hiver. Ce n'est qu'en 1928 à l'initiative de l'Anglais Arnold Lunn que fut présenté un projet d'intégration à la FIS du ski alpin, refusé cette année-là notamment en raison d'une opposition des pays nordiques, mais que Arnold Lunn représenta en 1930 à Oslo et qui alors sera accepté ; la FIS autorisera la création d'épreuves tests. C'est ainsi que Arnold Lunn décida d'organiser les premiers championnats du monde de ski alpin à Mürren en 1931 avec une épreuve de descente et de slalom selon le sexe.

Évolution de la compétitionModifier

Au début des années 1930, les championnats du monde sont les seules épreuves internationales reconnues par la FIS, qui décide à partir de 1936 d'incorporer la compétition aux Jeux olympiques d'hiver à Garmisch-Partenkirchen. Les Mondiaux sont alors disputés chaque année sur le continent européen. À partir de 1932, une nouvelle épreuve de ski alpin prend place : le combiné (épreuve comprenant une descente et deux slaloms, il n'avait pu se disputer en 1931 en raison d'une tempête de neige). Les premiers champions sont tous issus du continent européen, notamment les pays alpins tels que la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche ou la France. De 1939 à 1948.

Les championnats du monde sont interrompus par la Seconde Guerre mondiale. À leur reprise, des modifications sont effectuées. La FIS décide que les différentes éditions auront lieu les années paires. Par conséquent, les épreuves olympiques sont considérées aussi comme des championnats du monde (ainsi un champion olympique sera automatiquement champion du monde). L'édition de 1948 est marquée aussi par la première victoire d'une skieuse alpin non-européenne (Gretchen Frazer, Américaine). En 1950 ce sera la première fois que les championnats du monde seront organisés hors d'Europe, à Aspen aux États-Unis. Les épreuves de combiné y sont remplacés par l'épreuve de slalom géant (finalement le combiné sera de nouveau inscrit au programme à partir de 1954).

Cette formule est maintenue jusqu'en 1982. La FIS décide alors de déplacer les championnats du monde les années impaires à partir de 1985 et de faire en sorte que l'on distingue bien les champions olympiques et les champions du monde. Ainsi en 1984, à Sarajevo, les champions olympiques ne sont plus reconnus comme champions du monde. En 1987, une nouvelle épreuve est incorporée au programme : le Super-G. Une autre suivra en 2005 où hommes et femmes participent à la même épreuve par équipes, le slalom parallèle mixte en formations nationales ou Team Event, cette dernière épreuve devenant olympique lors des Jeux de PyeongChang 2018.

Format actuel de la compétitionModifier

 
Christel Pascal participant à l'épreuve de slalom aux championnats du monde 2001.

Les championnats du monde ont actuellement lieu les années impaires dans une station de sports d'hiver désignée par un vote au sein de la FIS. Chaque skieur peut être engagé dans six épreuves différentes :

Des médailles d'or, de bronze et d'argent sont décernées aux trois premiers de chaque épreuve, dont les résultats ne sont pas pris en compte au classement général de la coupe du monde. Les temps n'étant pas mesurés au-delà du centième de seconde, il n'est pas inhabituel que des médailles d'or, d'argent ou de bronze soient partagées.

PalmarèsModifier

HommesModifier

Année Descente Slalom Slalom géant Super-G Combiné
1931   Walter Prager   David Zogg
1932   Gustav Lantscher   Friedl Däuber   Otto Furrer
1933   Walter Prager   Anton Seelos   Anton Seelos
1934   David Zogg   Franz Pfnür   David Zogg
1935   Franz Zingerle   David Zogg   Anton Seelos
1936   Rudolf Rominger   Rudolf Matt   Rudolf Rominger
1937   Émile Allais   Émile Allais   Émile Allais
1938   James Couttet   Rudolf Rominger   Émile Allais
1939   Helmut Lantschner   Rudolf Rominger   Josef Jennewein
1948   Henri Oreiller   Edi Reinalter   Henri Oreiller
1950   Zeno Colò   Georges Schneider   Zeno Colò
1952   Zeno Colò   Othmar Schneider   Stein Eriksen
1954   Christian Pravda   Stein Eriksen   Stein Eriksen   Stein Eriksen
1956   Toni Sailer   Toni Sailer   Toni Sailer   Toni Sailer
1958   Toni Sailer   Josef Rieder   Toni Sailer   Toni Sailer
1960   Jean Vuarnet   Ernst Hinterseer   Roger Staub   Guy Périllat
1962   Karl Schranz   Charles Bozon   Egon Zimmermann   Karl Schranz
1964   Egon Zimmermann   Josef Stiegler   François Bonlieu   Ludwig Leitner
1966   Jean-Claude Killy   Carlo Senoner   Guy Périllat   Jean-Claude Killy
1968   Jean-Claude Killy   Jean-Claude Killy   Jean-Claude Killy   Jean-Claude Killy
1970   Bernhard Russi   Jean-Noël Augert   Karl Schranz   Billy Kidd
1972   Bernhard Russi   Francisco Fernández-Ochoa   Gustav Thöni   Gustav Thöni
1974   David Zwilling   Gustav Thöni   Gustav Thöni   Franz Klammer
1976   Franz Klammer   Piero Gros   Heini Hemmi   Gustav Thöni
1978   Josef Walcher   Ingemar Stenmark   Ingemar Stenmark   Andreas Wenzel
1980   Leonhard Stock   Ingemar Stenmark   Ingemar Stenmark   Phil Mahre
1982   Harti Weirather   Ingemar Stenmark   Steve Mahre   Michel Vion
1985   Pirmin Zurbriggen   Jonas Nilsson   Markus Wasmeier   Pirmin Zurbriggen
1987   Peter Müller   Franck Wörndl   Pirmin Zurbriggen   Pirmin Zurbriggen   Marc Girardelli
1989   Hans-Jörg Tauscher   Rudolf Nierlich   Rudolf Nierlich   Martin Hangl   Marc Girardelli
1991   Franz Heinzer   Marc Girardelli   Rudolf Nierlich   Stephan Eberharter   Stephan Eberharter
1993   Urs Lehmann   Kjetil André Aamodt   Kjetil André Aamodt annulé   Lasse Kjus
1996   Patrick Ortlieb   Alberto Tomba   Alberto Tomba   Atle Skaardal   Marc Girardelli
1997   Bruno Kernen   Tom Stiansen   Michael von Grünigen   Atle Skaardal   Kjetil André Aamodt
1999   Hermann Maier   Kalle Palander   Lasse Kjus   Lasse Kjus
  Hermann Maier
  Kjetil André Aamodt
2001   Hannes Trinkl   Mario Matt   Michael von Grünigen   Daron Rahlves   Kjetil André Aamodt
2003   Michael Walchhofer   Ivica Kostelić   Bode Miller   Stephan Eberharter   Bode Miller
2005   Bode Miller   Benjamin Raich   Hermann Maier   Bode Miller   Benjamin Raich
Année Descente Slalom Slalom géant Super-G Super combiné
2007   Aksel Lund Svindal   Mario Matt   Aksel Lund Svindal   Patrick Staudacher   Daniel Albrecht
2009   John Kucera   Manfred Pranger   Carlo Janka   Didier Cuche   Aksel Lund Svindal
2011   Erik Guay   Jean-Baptiste Grange   Ted Ligety   Christof Innerhofer   Aksel Lund Svindal
2013   Aksel Lund Svindal   Marcel Hirscher   Ted Ligety   Ted Ligety   Ted Ligety
2015   Patrick Küng   Jean-Baptiste Grange   Ted Ligety   Hannes Reichelt   Marcel Hirscher
2017   Beat Feuz   Marcel Hirscher   Marcel Hirscher   Erik Guay   Luca Aerni
2019   Kjetil Jansrud   Marcel Hirscher   Henrik Kristoffersen   Dominik Paris   Alexis Pinturault
2021
2023

FemmesModifier

Année Descente Slalom Slalom géant Super-G Combiné
1931   Esmé Mackinnon   Esmé Mackinnon
1932   Paula Wiesinger   Rösli Streiff   Rösli Streiff
1933   Inge Wersin-Lantscher   Inge Wersin-Lantscher   Inge Wersin-Lantscher
1934   Anny Rüegg   Christl Cranz   Christl Cranz
1935   Christl Cranz   Anny Rüegg   Christl Cranz
1936   Evelyn Pinching   Gerda Paumgarten   Evelyn Pinching
1937   Christl Cranz   Christl Cranz   Christl Cranz
1938   Lisa Resch   Christl Cranz   Christl Cranz
1939   Christl Cranz   Christl Cranz   Christl Cranz
1948   Hedy Schlunegger   Gretchen Frazer   Trude Jochum-Beiser
1950   Trude Jochum-Beiser   Dagmar Rom   Dagmar Rom
1952   Trude Jochum-Beiser   Andrea Mead-Lawrence   Andrea Mead-Lawrence
1954   Ida Schöpfer   Trude Klecker   Lucienne Schmidt-Couttet   Ida Schöpfer
1956   Madeleine Berthod   Renée Colliard   Ossi Reichert   Madeleine Berthod
1958   Lucille Wheeler   Inger Bjørnbakken   Lucille Wheeler   Frieda Dänzer
1960   Heidi Biebl   Anne Heggtveit   Yvonne Rüegg   Anne Heggtveit
1962   Christl Haas   Marianne Jahn   Marianne Jahn   Marielle Goitschel
1964   Christl Haas   Christine Goitschel   Marielle Goitschel   Marielle Goitschel
1966   Marielle Goitschel[1]   Annie Famose   Marielle Goitschel   Marielle Goitschel
1968   Olga Pall   Marielle Goitschel   Nancy Greene   Nancy Greene
1970   Annerösli Zryd   Ingrid Lafforgue   Betsy Clifford   Michelle Jacot
1972   Marie-Thérèse Nadig   Barbara Ann Cochran   Marie-Thérèse Nadig   Toril Forland
1974   Annemarie Moser-Pröll   Hanni Wenzel   Fabienne Serrat   Fabienne Serrat
1976   Rosi Mittermaier   Rosi Mittermaier   Kathy Kreiner   Rosi Mittermaier
1978   Annemarie Moser-Pröll   Lea Sölkner   Maria Epple   Annemarie Moser-Pröll
1980   Annemarie Moser-Pröll   Hanni Wenzel   Hanni Wenzel   Hanni Wenzel
1982   Gerry Sorensen   Erika Hess   Erika Hess   Erika Hess
1985   Michela Figini   Perrine Pelen   Diann Roffe   Erika Hess
1987   Maria Walliser   Erika Hess   Vreni Schneider   Maria Walliser   Erika Hess
1989   Maria Walliser   Mateja Svet   Vreni Schneider   Ulrike Maier   Tamara McKinney
1991   Petra Kronberger   Vreni Schneider   Pernilla Wiberg   Ulrike Maier   Chantal Bournissen
1993   Kate Pace   Karin Buder   Carole Merle   Katja Seizinger   Miriam Vogt
1996   Picabo Street   Pernilla Wiberg   Deborah Compagnoni   Isolde Kostner   Pernilla Wiberg
1997   Hilary Lindh   Deborah Compagnoni   Deborah Compagnoni   Isolde Kostner   Renate Götschl
1999   Renate Götschl   Zali Steggall   Alexandra Meissnitzer   Alexandra Meissnitzer   Pernilla Wiberg
2001   Michaela Dorfmeister   Anja Pärson   Sonja Nef   Régine Cavagnoud   Martina Ertl
2003   Mélanie Turgeon   Janica Kostelić   Anja Pärson   Michaela Dorfmeister   Janica Kostelić
2005   Janica Kostelić   Janica Kostelić   Anja Pärson   Anja Pärson   Janica Kostelić
Année Descente Slalom Slalom géant Super-G Super combiné
2007   Anja Pärson   Šárka Záhrobská   Nicole Hosp   Anja Pärson   Anja Pärson
2009   Lindsey Vonn   Maria Riesch   Kathrin Hölzl   Lindsey Vonn   Kathrin Zettel
2011   Elisabeth Görgl   Marlies Schild   Tina Maze   Elisabeth Görgl   Anna Fenninger
2013   Marion Rolland   Mikaela Shiffrin   Tessa Worley   Tina Maze   Maria Riesch
2015   Tina Maze   Mikaela Shiffrin   Anna Fenninger   Anna Fenninger   Tina Maze
2017   Ilka Štuhec   Mikaela Shiffrin   Tessa Worley   Nicole Schmidhofer   Wendy Holdener
2019   Ilka Štuhec   Mikaela Shiffrin   Petra Vlhová   Mikaela Shiffrin   Wendy Holdener
2021
2023

Par équipesModifier

Année Coupe des nations
2005   Allemagne
2007   Autriche
2009 annulée
2011   France
2013   Autriche
2015   Autriche
2017   France
2019   Suisse

Skieurs les plus récompensés (en individuel)Modifier

Skieurs les plus titrésModifier

 
Toni Sailer a remporté 7 titres aux mondiaux dans les années 1950, un record en individuel chez les hommes.
 
Christl Cranz, 12 titres et 15 médailles entre 1934 et 1939 reste au sommet du palmarès féminin.

Les tableaux ci-après détaillent les skieurs ayant remporté au moins 4 médailles d'or aux Championnats du monde en individuel.

Hommes
Nom Pays   Or   Argent   Bronze Total
Toni Sailer   Autriche 7 1 0 8
Jean-Claude Killy   France 6 0 0 6
Kjetil André Aamodt   Norvège 5 4 3 12
Marcel Hirscher   Autriche 5 4 0 9
Gustav Thöni   Italie 5 2 0 7
Aksel Lund Svindal   Norvège 5 2 2 9
Ingemar Stenmark   Suède 5 1 1 7
Ted Ligety   États-Unis 5 0 2 7
Marc Girardelli   Luxembourg 4 4 3 11
Pirmin Zurbriggen   Suisse 4 4 1 9
Émile Allais   France 4 4 0 8
Rudolf Rominger   Suisse 4 1 2 7
Stein Eriksen   Norvège 4 1 1 6
Bode Miller   États-Unis 4 1 0 5
Anton Seelos   Autriche 4 1 0 5
Femmes
Nom Pays   Or   Argent   Bronze Total
Christl Cranz   Allemagne 12 3 0 15
Marielle Goitschel   France 7 4 0 11
Anja Pärson   Suède 7 1 3 11
Erika Hess   Suisse 6 0 1 7
Annemarie Moser-Pröll   Autriche 5 2 2 9
Mikaela Shiffrin   États-Unis 5 1 1 7
Janica Kostelić   Croatie 5 0 0 5
Tina Maze   Slovénie 4 5 0 9
Hanni Wenzel   Liechtenstein 4 3 2 9
Pernilla Wiberg   Suède 4 1 1 6

Skieurs les plus médaillésModifier

 
Kjetil André Aamodt a pris part à 12 podiums aux mondiaux entre 1991 et 2003.

Les tableaux ci-après détaillent les skieurs ayant remporté au moins 6 médailles aux Championnats du monde en individuel.

Hommes
Nom Pays Total   Or   Argent   Bronze
Kjetil André Aamodt   Norvège 12 5 4 3
Marc Girardelli   Luxembourg 11 4 4 3
Lasse Kjus   Norvège 11 3 8 0
Marcel Hirscher   Autriche 9 5 4 0
Aksel Lund Svindal   Norvège 9 5 2 2
Pirmin Zurbriggen   Suisse 9 4 4 1
Toni Sailer   Autriche 8 7 1 0
Émile Allais   France 8 4 4 0
Gustav Thöni   Italie 7 5 2 0
Ingemar Stenmark   Suède 7 5 1 1
Ted Ligety   États-Unis 7 5 0 2
Rudolf Rominger   Suisse 7 4 1 2
David Zogg   Suisse 7 3 4 0
Benjamin Raich   Autriche 7 2 4 1
Jean-Claude Killy   France 6 6 0 0
Stein Eriksen   Suède 6 4 1 1
Karl Schranz   Autriche 6 3 2 1
Hermann Maier   Autriche 6 3 2 1
Guy Périllat   France 6 2 3 1
Günther Mader   Autriche 6 0 1 5
Willi Steuri   Suisse 6 0 1 5
Femmes
Nom Pays Total   Or   Argent   Bronze
Christl Cranz   Allemagne 15 12 3 0
Marielle Goitschel   France 11 7 4 0
Anja Pärson   Suède 11 7 1 3
Annemarie Moser-Pröll   Autriche 9 5 2 2
Tina Maze   Slovénie 9 4 5 0
Hanni Wenzel   Liechtenstein 9 4 3 2
Lindsey Vonn   États-Unis 8 2 3 3
Lisa Resch   Allemagne 8 1 4 3
Erika Hess   Suisse 7 6 0 1
Mikaela Shiffrin   États-Unis 7 5 1 1
Renate Götschl   Autriche 7 2 3 2
Käthe Grasegger   Allemagne 7 0 1 6
Pernilla Wiberg   Suède 6 4 1 1
Inge Wersin-Lantschner   Autriche 6 3 3 0
Vreni Schneider   Suisse 6 3 2 1
Annie Famose   France 6 1 2 3
Nicole Hosp   Autriche 6 1 2 3

Tableau des médailles par nationModifier

Mis à jour après les championnats 2019.

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Autriche 96 103 95 294
2    Suisse 66 69 60 195
3   France 45 51 35 131
4   Allemagne 34 35 45 114
5   États-Unis 28 25 34 87
6   Norvège 23 20 16 59
7   Italie 21 24 26 71
8   Suède 17 10 21 48
9   Canada 14 8 7 29
10   Slovénie 6 6 2 14
11   Croatie 6 1 2 9
12   Liechtenstein 5 9 7 21
13   Grande-Bretagne 4 4 3 11
  Luxembourg 4 4 3 11
15   Yougoslavie 1 3 5 9
16   Finlande 1 2 2 5
17   Slovaquie 1 2 1 4
18   République tchèque 1 1 2 4
19   Australie 1 0 1 2
  Espagne 1 0 1 2
21   Japon 0 1 1 2
  Pologne 0 1 1 2
23   Union soviétique 0 0 2 2
TOTAL 375 379 372 1126

Récapitulatif des différents championnats du mondeModifier

Lieux d'organisation des championnats du monde de ski alpin
Rang États Nombre d'organisations
(effectuées et à venir)
Lieux
(à venir)
1   Suisse 9 Mürren (1931, 1935), Saint-Moritz (1934, 1948, 1974, 2003, 2017), Engelberg (1938), Crans-Montana (1987)
2   Autriche 8 Innsbruck (1933, 1936, 1958), Bad Gastein (1964), Schladming (1982, 2013), Saalbach-Hinterglemm (1991), Sankt Anton am Arlberg (2001)
3   Italie 7 Cortina d'Ampezzo (1932, 1956, 2021), Val Gardena (1970), Bormio (1985, 2005), Sestrières (1997)
4   États-Unis 6 Aspen (1950), Squaw Valley (1960), Lake Placid (1980), Vail (1989, 1999), Beaver Creek (2015)
5   France 5 Chamonix (1937, 1962), Grenoble (1968), Val-d'Isère (2009), Méribel-Courchevel (2023)
6   Japon 3 Sapporo (1972, 1976), Morioka (1993)
6   Suède 3 Åre (1954, 2007, 2019)
8   Allemagne 2 Garmisch-Partenkirchen (1978, 2011)
9   Pologne 1 Zakopane (1939)
9   Norvège 1 Oslo (1952)
9   Chili 1 Portillo (1966)
9   Espagne 1 Sierra Nevada (station de ski) (1996)

Notes et référencesModifier

  1. Un test médical lors de l’hiver 1967 établit qu’Erika Schinegger est un homme. Le classement est officiellement révisé le 14 décembre 1996 et le titre de championne du monde est remis à Marielle Goitschel.