Daniel Moyne

auteur-compositeur,producteur, réalisateur artistique français

Daniel Moyne est un auteur-compositeur, producteur et réalisateur artistique français.

Famille, jeunesse et formationModifier

BiographieModifier

En 1973, Daniel Moyne fait ses débuts dans le monde artistique en devenant l'assistant directeur artistique de Claude François[1]. A la demande du chanteur, il fait ses premiers pas dans le journalisme pour ses parutions (le magazine Podium). Quelque temps après, il devient rédacteur en chef adjoint au sein du groupe Filipacchi pendant douze années.

Au début des années 1980, son partenaire Gérard Louvin créé la société de production GLEM. Daniel Moyne le rejoint et devient producteur de disques et d'émissions de télévision. Il produit la chanson N'importe quoi, morceau qui a fait connaître Florent Pagny.

IL est également PDG du label de musique Baxter.

En 2001, il produit la comédie musicale Roméo et Juliette, de la haine à l'amour, par la suite, il produit d'autres comédies musicales en 2003 comme Les Demoiselles de Rochefort avec notamment Mélanie Cohl et le première comédie musicale juke-box française : Belles belles belles qui rend hommage à son premier interprète, Claude François.

Il écrit le titre Que reste-t-il enregistré par Jenifer qui parait sur son album homonyme en 2002.

Depuis 2009, il participe aux trois albums studios d'Amaury Vassili. En 2011, il compose avec Quentin Bachelet, la chanson Sognu sur des paroles de Jean-Pierre Marcellesi et Julie Miller. Elle est interprétée par Amaury Vassili, représentant de la France au Concours Eurovision de la chanson[2]. Malgré un résultat moyen (15e sur 25 pays), Daniel Moyne, Quentin Bachelet, Jean-Pierre Marcellesi et Julie Miller ont remporté, en marge du concours, le prix Marcel-Bezençon de la meilleure composition pour ce titre.

Accusations de viol sur mineurModifier

Accusations de viol sur un enfant de 10 ansModifier

En 2014, alors que la brigade de protection des mineurs reçoit un signalement concernant le fils adoptif de Daniel Moyne et Gérard Louvin, le neveu de ce dernier met en cause son oncle et Daniel Moyne. Après un interrogatoire, la procédure est finalement classée sans suite, le , pour cause de prescription[3],[4].

Accusations de viol sur mineur de moins de 15 ansModifier

En , Olivier A., le fils de la sœur de Gérard Louvin décide de porter plainte pour « viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant », « complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant » et « corruption de mineur », dénonçant ainsi des faits qui auraient été commis de 1986 à 1990 par Daniel Moyne, avec la complicité de Gérard Louvin, lorsqu'il avait entre 10 et 14 ans[5].

C'est dans un entretien accordé au Monde, que Olivier A. donne des détails sur l'affaire. Il indique « avoir été victime de nombreux actes d’agression sexuelle qui se sont aggravés jusqu’à l’âge de 14 ans ». Il a d'abord « été victime de caresses et de masturbations. Puis, il aurait été victime d’abus plus graves puisqu’il affirme avoir été obligé de pratiquer des fellations sur la personne de Daniel Moyne et cela ira jusqu'à des sodomies »[6].


Les deux hommes incriminés ont réagi par la voix de leurs avocats respectifs. Me Ayela, avocat de Gérard Louvin, déclare que selon lui, son client est victime d'un « chantage permanent à l'argent de la part d'Olivier, parce qu'il pense que Gérard est très riche, donc il lui demande de l'argent sous peine de déposer plainte [...] Gérard conteste avoir par passivité ou complicité laissé faire quoi que ce soit, et encore moins avoir encouragé quoi que ce soit ». Me Bekerman, avocate de Daniel Moyne, déclare de son côté : « L'affaire Duhamel a libéré la parole des victimes d'inceste, c'est une aubaine, mais ces affaires très graves ne doivent pas devenir des prétextes à des extorsions de fonds »[7].

Ces révélations ont provoqué un véritable séisme médiatique et secoué le monde du showbiz français[8].

Le , le journal Le Monde annonce quatre nouvelles plaintes contre le couple de producteurs Louvin-Moyne, pour viols et agressions sexuelles. [9]

Vie privéeModifier

Il est le mari de Gérard Louvin[10],[11].

Classement des titres classésModifier

Années Titres Classement des ventes
FR
[12]
BEL/Wa
[12]
BEL/Fl
[12]
CH
[12]
NL
[12]
1997 Te garder près de moi (Alliage et Boyzone) 3 3
1998 Cruel Summer (Alliage et Ace of Base) 24
1998 Je sais (Alliage) 22 27
1999 Il suffira (Larusso) 22 22
2000 Aimer (Damien Sargue et Cécilia Cara) 2 2 46
2000 Ne me jugez pas (Sawt el Atlas) 6 11
2000 Les Rois du monde (d'Avilla, Sargue, Baquet) 1 1 9 71
2000 Vérone (Frédéric Charter et la troupe) 8 16
2001 On dit dans la rue (d'Avilla, Sargue, Baquet) 21 32
2001 Avoir une fille (Sébastien El Chato) 12 15
2002 Comment lui dire (Grégori Baquet) 20 31
2002 Donne-moi (Baquet) 40
2003 Ma seule chanson d'amour (Florent Neuray et Frédérica Sorel) 33
2003 Le dernier reflet (Cara) 58
2003 Chanson des Jumelles (Mélanie Cohl et Frédérica Sorel) 24 30
2011 Sognu (Amaury Vassili) 33

Notes et référencesModifier

  1. http://www.comedie2000.com/detail_personne.php3?comedie_musicale=romeo_et_juliette&personne=daniel_moyne
  2. http://www.europe1.fr/Programme-TV/France-3/56e-Concours-Eurovision-de-la-chanson-39/
  3. Paris Match, « Accusations de viols incestueux : Gérard Louvin et son mari "réfutent complètement" », sur parismatch.com (consulté le 26 janvier 2021)
  4. « Violences sexuelles sur mineur : une plainte déposée contre le producteur Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne », sur Franceinfo, (consulté le 25 janvier 2021)
  5. « Le producteur de télévision Gérard Louvin accusé de complicité d’inceste par son neveu », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 25 janvier 2021)
  6. « Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne visés par une enquête pour viols sur mineurs », sur Europe 1 (consulté le 10 février 2021)
  7. « Le neveu du producteur Gérard Louvin raconte sa vie « brisée » par l’inceste », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2021)
  8. « France : le producteur télé Gérard Louvin objet d'une plainte de son neveu pour "complicité de viols sur mineur" », sur RTBF Info, (consulté le 27 janvier 2021)
  9. « Quatre nouvelles plaintes contre le couple de producteurs Louvin-Moyne, pour viols et agressions sexuelles », Le Monde, (consulté le 10 février 2021)
  10. « Touche pas à mon poste : le coming out surprise de Gérard Louvin », sur reviewer.lavoixdunord.fr, (consulté le 4 septembre 2014)
  11. Kevin Boucher, « Gérard Louvin : "Qui dans Paris n'était pas au courant que je suis homo ?" », sur PureMédias, (consulté le 4 septembre 2014)
  12. a b c d et e « Daniel Moyne dans les classements internationaux », sur ultratop.be (consulté le 4 septembre 2014)