Ouvrir le menu principal

Les Demoiselles de Rochefort (comédie musicale)

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une comédie musicale de 2003. Pour le film musical de Jacques Demy de 1967, voir Les Demoiselles de Rochefort.

Les Demoiselles de Rochefort
Lyrics Jacques Demy et Alain Boublil
Musique Michel Legrand
Mise en scène Redha
Chorégraphie Redha
Décors Dominique Lebourges
Costumes Dominique Borg
Lumières Nicky Tisserand
Production Glem Productions (Gérard Louvin)
Première
Lille Grand Palais Drapeau de la France
Dernière
Palais des congrès de Paris Drapeau de la France
Langue d’origine français
Pays d’origine Drapeau de la France France

Les Demoiselles de Rochefort est une comédie musicale de 2003 mise en scène par Redha, d'après le film éponyme de Jacques Demy en 1967.

Sommaire

SynopsisModifier

Deux sœurs jumelles, Delphine et Solange, rêvent d’une carrière artistique de danseuse et de concertiste et aussi du grand amour… Yvonne, leur mère, tient le café de la place et regrette d’avoir laissé partir Simon Dame, son grand amour de jeunesse.

Beau marin, peintre à ses heures, Maxence recherche son idéal féminin tandis qu'il termine son service militaire. Andy, grand musicien, ami de Simon Dame, tombe amoureux de Solange alors qu'il vient donner un concert à Rochefort.

La kermesse qu'installent Les Forains sur la place va accélérer le tourbillon de la vie et précipiter les rencontres…

HistoriqueModifier

L'idée première de Gérard Louvin était de faire monter sur scène le duo Native dans une mise en scène de Roger Louret. Une lecture se déroule en présence de Michel Legrand. La séparation du duo de chanteuses contrarie la suite de ce projet. Après coup, Gérard Louvin et Michel Legrand décident d'adapter Un été 42 mais se ravisent lorsqu'ils ne parviennent pas à acquérir les droits américains de l'oeuvre. Le producteur propose sur ces entrefaites au chorégraphe de Roméo et Juliette Redha de se charger de la mise en scène des Demoiselles de Rochefort. Celui-ci, qui avait alors remplacer au pied levé le metteur en scène initialement prévu pour Roméo et Juliette, de la haine à l'amour, accepte la proposition et est donc à la base du projet[1],[2].

Avec Alain Boublil, le compositeur de l'oeuvre d'origine écrit une dizaine de nouveaux titres. L'enregistrement du CD par les interprètes sélectionnés par castings s'étale de décembre 2002 à janvier 2003. Vient par après la conception des décors et des costumes et en parallèle, les artistes participent plusieurs fois par semaines à des ateliers de chant et de comédie dès février 2003 avant qu'aient lieu les répétitions[3].

La première du spectacle a lieu le à Lille Grand Palais. Le 26 septembre, Les Demoiselles de Rochefort sont sur la scène du Palais des congrès de Paris[4],[5]. Après trois mois de représentations parisiennes, le rideau tombe le 30 décembre 2003 après une centaine de représentations.

Une partie de l'équipe artistique de Roméo et Juliette, de la haine à l'amour se retrouve pour la création en 2003 de Belles belles belles ainsi que des Demoiselles de Rochefort. De ce spectacle, sort en single le titre Ma Seule Chanson D'Amour par Frédérica Sorel et Florent Neuray. La face B est Une Proposition Honnête interprétée par Nuno Resende, Frédérica Sorel et Mélanie Cohl[6]. La Chanson des jumelles de Frédérica Sorel et Mélanie Cohl atteint la 24e place du classement français et la 30e place du classement belge des meilleures ventes[7]. Distribué par Universal Music, un album en est extrait[8],[9]. TF1 Vidéo édite un DVD.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

 
Nuno Resende dans Les Demoiselles de Rochefort

DoubluresModifier

  • Sonia Blick : Delphine
  • Anne-Céline Lopez : Solange
  • Claude Lancelot
  • Dennis Astorga
  • Grégory Gonel
  • Joachim Sautter
  • Marie-Laure Chiquerille
  • Stéphanie Pons

ChansonsModifier

Acte IModifier

  • Prologue
  • Nous voyageons de ville en ville
  • La répétition
  • Chanson de Maxence
  • Conflit
  • Chanson de Delphine à Lancien
  • D’où vient l’amour de Delphine
  • Marins, amis, amants ou maris
  • Le cœur dans l'eau
  • Chanson d'Yvonne
  • L'assassinat
  • Les rencontres
  • Les petits avions
  • La rêverie de Delphine
  • On ne va pas passer toute notre vie à Rochefort
  • Thème du concerto
  • Andy amoureux
  • Chanson d'Andy
  • Chanson de Solange
  • Dans le port de Hambourg
  • Chanson des Jumelles

Acte IIModifier

  • La femme coupée en morceaux
  • Kermesse
  • Chanson d'un jour d'été
  • Je fais des vedettes
  • Chanson de Simon Dame
  • Toujours et Jamais
  • L'arrestation
  • D’où vient l’amour
  • Quand je pense à lui
  • D'où vient l'amour
  • C’est toi qu’elle aime
  • Ma seule chanson d'amour
  • L’Heure du départ
  • Chanson des Jumelles (rappel)

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. Patrick Alluin, « Philippe Candelon – De Monclar à Rochefort », sur regardencoulisse.com, (consulté le 17 juin 2018)
  2. Thierry Quinson, « Gérard Louvin – Le spectacle avant tout », sur regardencoulisse.com, (consulté le 17 juin 2018)
  3. Patrick Alluin, « Edouard Thiébaut – Singin’ in Rochefort ! », sur regardencoulisse.com, (consulté le 17 juin 2018)
  4. Eddy Przybylski, « Le chanteur de Liège et les demoiselles de Rochefort », sur dhnet.be, (consulté le 23 février 2013)
  5. Jean-Luc Wachthausen, « Toniques « Demoiselles de Rochefort » », sur Le Figaro, (consulté le 1er mai 2013)
  6. « Frédérica Sorel & Florent Neuray – Ma Seule Chanson D'Amour », sur discogs.com (consulté le 23 février 2013)
  7. « Mélanie Cohl & Frédérica Sorel - Chanson des jumelles (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 23 février 2013)
  8. Stéphane Ly-Cuong, « Les Demoiselles de Rochefort », sur regardencoulisse.com, (consulté le 17 juin 2018)
  9. « Michel Legrand – Les Demoiselles De Rochefort - La Comédie Musicale », sur discogs.com (consulté le 17 juin 2018)

AnnexesModifier