Daniel Mach

personnalité politique française

Daniel Mach est un homme politique français, né le à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Daniel Mach
Illustration.
Fonctions
Maire de Pollestres

(24 ans, 11 mois et 6 jours)
Élection 18 juin 1995
Réélection 11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur René-Louis Fayaud
Successeur Jean-Charles Moriconi
Député français

(10 ans)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Circonscription 1re des Pyrénées-Orientales
Législature XIIe et XIIIe
Groupe politique UMP
Prédécesseur Jean Vila
Successeur Jacques Cresta
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Nationalité Française
Parti politique UDF
UMP
Les Républicains
Profession Cadre commercial

BiographieModifier

Membre de l'UDF, Daniel Mach a soutenu la candidature de François Bayrou à la présidentielle de 2002[1] avant de rejoindre l'UMP.

Il est depuis le député de la 1re circonscription des Pyrénées-Orientales, membre du groupe UMP. Élu une première fois le , il est réélu le avec 56,98 % des suffrages exprimés. Candidat à sa propre succession en 2012, avec pour suppléant l'avocat fiscaliste Romain Grau, délégué départemental de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), il obtient au second tour, le , le résultat de 33,82 %, contre 42,95 % pour le candidat du Parti socialiste, Jacques Cresta, et 23,24 % pour celui du Front national, Louis Aliot.

Il est le père du rugbyman Brice Mach, talonneur du Castres olympique[2].

Daniel Mach a porté plainte contre le rappeur Monsieur R, affirmant que sa chanson FranSSe constituait un « outrage aux bonnes mœurs ». Mais le tribunal l'a débouté en [3]. Le il est l'un des 110 députés français à signer une lettre « à l'attention de Nicolas Sarkozy » afin de lui faire prendre conscience qu'il ne faut pas créer un État palestinien, et ce bien avant la prise de position officielle de la France sur ce sujet.

Il a été juge titulaire de la Haute Cour du au .

Daniel Mach est membre du collectif Jamais sans mon département.

Parmi les propositions de lois signées par Daniel Mach, on peut relever des propositions :

  • XIIIe législature :
    • tendant au rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes (n° 1521 du ),
  • XIIIe législature[4] :
    • tendant à permettre l'ouverture des commerces le dimanche (n° 326 du ),
    • visant à supprimer l'impôt sur la fortune (n° 377 du ),

MandatsModifier

  • Député
    • 19/06/2002 - 19/06/2007 : député
    • 20/06/2007 - 17/06/2012 : député

RéférencesModifier

Liens externesModifier