Ouvrir le menu principal

Dévillac

commune française du département de Lot-et-Garonne

Dévillac
Dévillac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Haut-Agenais Périgord
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides en Haut-Agenais Périgord
Maire
Mandat
Frédéric Ledun
2014-2020
Code postal 47210
Code commune 47080
Démographie
Population
municipale
132 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 28″ nord, 0° 47′ 57″ est
Altitude Min. 96 m
Max. 191 m
Superficie 9,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Dévillac

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Dévillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dévillac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dévillac

Dévillac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située dans le Haut-Agenais limitrophe du département de la Dordogne.

Communes limitrophesModifier

Dévillac est limitrophe de six autres communes dont une avec le département de la Dordogne.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le 21 mai 1944, lors d'une opération contre le maquis engagée sur un front allant de Villeneuve-sur-Lot à Frayssinet-le-Gelat, des éléments de la 2e division SS Das Reich raflent deux hommes et une femme, au lieu-dit Freysses, pillent leur domicile, les torturent et assassinent les deux hommes. D'autres rafles et épisodes sanglants ont lieu le même jour à Lacapelle-Biron, Vergt-de-Biron, Frayssinet-le-Gélat, Salles, Fumel, Monsempron-Libos et Montagnac-sur-Lède[2].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Didier Grasset   Agent administratif
mars 2008 mars 2014 Véronique Pourchot[3]    
mars 2014 En cours Frédéric Ledun    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 132 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272180179170347357377350384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371329335300309274261264235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
225234231203195179180146154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
137113115129117121131132132
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Au lieu-dit Peyrelevade (en occitan "peyre" = pierre et "levada" = soulevée), il y avait un dolmen dont il ne reste que des vestiges sur terrain privé. Inventoriée en 1938 comme " détruite," la table aurait mesuré néanmoins 10,86 m de circonférence[8].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. L'affaire de Vergt-de-Biron et Lacapelle-Biron
  3. Communes de Lot et Garonne / Devillac sur le site de l'Amicale des maires de Lot-et-Garonne, consulté le 25 mars 2013.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Alain Beyneix, Les architectures mégalithiques du département de Lot-et-Garonne in : Bulletin de la Société préhistorique française, 2000, t. 97, N. 2. p. 239–264.