Course en ligne masculine des moins de 23 ans aux championnats du monde de cyclisme sur route 2017

Course en ligne masculine des moins de 23 ans aux championnats du monde de cyclisme sur route 2017 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course22e Championnat du monde de cyclisme sur route des moins de 23 ans
CompétitionChampionnats du monde de cyclisme sur route 2017 CDM
Date22 septembre 2017
Distance191 km
PaysNOR Norvège
Lieu de départBergen
Lieu d'arrivéeBergen
Partants178
Arrivants121
Vitesse moyenne39,738 km/h
Résultats
VainqueurFRA Benoît Cosnefroy (France espoirs)
DeuxièmeGER Lennard Kämna (Allemagne espoirs)
TroisièmeDEN Michael Carbel Svendgaard (Danemark espoirs)
◀ 20162018 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La course en ligne masculine des moins de 23 ans aux championnats du monde de cyclisme sur route 2017 a lieu sur 191 kilomètres le à Bergen, en Norvège.

Système de qualificationModifier

Le système de qualification, fixé par le comité directeur de l'Union cycliste internationale, comprend quatre dispositions :

  • La première est basée sur les classement par nations des moins de 23 ans des circuits continentaux au 15 août 2013 :
    • la première nation classée à l'UCI Africa Tour peut inscrire cinq partants, la deuxième en inscrit quatre, et les trois suivantes trois partants ;
    • les trois premières nations classées à l'UCI America Tour peuvent inscrire cinq partants, les trois suivantes en inscrivent quatre, et les quatre suivantes trois partants ;
    • les deux premières nations classées à l'UCI Asia Tour peuvent inscrire cinq partants, les deux suivantes en inscrivent quatre, et les trois suivantes trois partants ;
    • les quinze premières nations classées à l'UCI Europe Tour peuvent inscrire cinq partants, les cinq suivantes en inscrivent quatre, et les septsuivantes trois partants ;
    • la première nation classée à l'UCI Oceania Tour peut inscrire cinq partants, la deuxième en inscrit trois ;
  • Les nations non encore qualifiées au travers de ces dispositions peuvent inscrire un coureur :
    • Les nations africaines ayant un coureur de moins de 23 ans classé parmi les 60 premiers au classement individuel hommes élite de l’UCI Africa Tour
    • Les nations américaines ayant un coureur de moins de 23 ans classé parmi les 200 premiers au classement individuel hommes élite de l’UCI America Tour
    • Les nations asiatiques ayant un coureur de moins de 23 ans classé parmi les 150 premiers au classement individuel hommes élite de l’UCI Asia Tour
    • Les nations européennes ayant un coureur de moins de 23 ans classé parmi les 400 premiers au classement individuel hommes élite de l’UCI Europe Tour
    • Les nations océaniennes ayant un coureur de moins de 23 ans classé parmi les 20 premiers au classement individuel hommes élite de l’UCI Oceania Tour
  • Une nation classée au classement final de la Coupe des Nations U23 UCI et non encore qualifiée au travers des dispositions 1 et 2 bénéficie de 3 partants.
  • Les cinq premières nations au classement de la Coupe des nations peuvent aligner un coureur supplémentaire. Les champions continentaux peuvent être alignés en supplément du quota attribué à leur nation, à condition toutefois de ne pas dépasser la limite de six coureurs partants par nations. Ainsi une nation qui aurait qualifié un sixième coureur via le classement de la Coupe des nations ne peut bénéficier de cette règle. Un champion continental dont la nation ne s'est pas qualifiée peut toutefois participer à la course.

En outre, le champion du monde en titre, s'il appartient à une nation non encore qualifiée, peut participer. La nation organisatrice, si elle n'est pas qualifiée au travers de ces critères, peut aligner 1 coureur[1].

Au regard de ces critères, les quotas suivants sont attribués :

  • 6 coureurs : Belgique, Danemark, France, Grande-Bretagne, Norvège
  • 5 coureurs : Australie, Biélorussie, Canada, Colombie, Érythée, Estonie, Allemagne, Irlande, Italie, Kazakhstan, Corée du Sud, Pays-Bas, Pologne, Russie, Slovénie, Espagne, États-Unis
  • 4 coureurs : Argentine, Venezuela, Équateur, Grèce, Hongrie, Japon, Lettonie, Maroc, Chine, Portugal, Suisse
  • 3 coureurs : Algérie, Autriche, Azerbaïdjan, Chili, Costa Rica, Rapublique tchèque, Finlande, Guatemala, Hong Kong, Iran, Liban, Luxembourg, Mexique, Mongolie, Nouvelle-Zélande, Panama, Porto Rico, Rwanda, Serbie, Afrique du Sud, Suède, Ukraine, Viet-Nam
  • 1 coureur : Brésil, Salvador.

Meron Abraham (champion d’Afrique), Matías Muñoz (champion panaméricain), Hayato Okamoto (champion d'Asie) et Lucas Hamilton (champion d'Océanie) sont autorisés à participer en plus du quota attribué à leur nation. Ce n'est en revanche pas le cas du champion d'Europe Casper Pedersen car le Danemark a atteint le plafond de six coureurs qualifiés[2].

ClassementModifier

Rang Coureur Pays Temps
  Benoît Cosnefroy   France h 48 min 23 s
  Lennard Kämna   Allemagne + s
  Michael Carbel Svendgaard   Danemark + s
4 Oliver Wood   Royaume-Uni + s
5 Vincenzo Albanese   Italie + s
6 Damien Touzé   France + s
7 Max Kanter   Allemagne + s
8 Michał Paluta   Pologne + s
9 Mark Downey   Irlande + s
10 Anders Skaarseth   Norvège + s
11 Nicolás Tivani   Argentine + s
12 Patrick Müller   Suisse + s
13 Stylianos Farantakis   Grèce + s
14 Marc Hirschi   Suisse + s
15 Bjorg Lambrecht   Belgique + s
16 Alexandr Riabushenko   Biélorussie + s
17 Wilmar Paredes   Colombie + s
18 Giovanni Carboni   Italie + s
19 Emiel Planckaert   Belgique + s
20 Tadej Pogačar   Slovénie + s
21 Iván García Cortina   Espagne + s
22 Callum Scotson   Australie + s
23 Pavel Sivakov   Russie + s
24 Lucas Eriksson   Suède + s
25 Jon Irisarri   Espagne + s
26 Jaakko Hänninen   Finlande + s
27 Rasmus Tiller   Norvège + s
28 Pascal Eenkhoorn   Pays-Bas + s
29 Valentin Madouas   France + s
30 Michael Storer   Australie + s

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier