Ouvrir le menu principal

Pelé : Naissance d'une légende

film sorti en 2014
(Redirigé depuis Pelé (film))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelé (homonymie).
Pelé
Naissance d’une légende
Description de cette image, également commentée ci-après
Pelé, avec le gardien suédois Kalle Svensson pendant la Coupe du monde 1958

Titre original Pelé: Birth of a Legend
Réalisation Jeff Zimbalist
Michael Zimbalist
Scénario Jeff Zimbalist
Michael Zimbalist
Sociétés de production Exclusive Media Group
Imagine Entertainment
Seine Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film biographique
Durée 107 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pelé : Naissance d’une légende (Pelé: Birth of a Legend) est un film biographique américain écrit et réalisé par Jeff Zimbalist et Michael Zimbalist, sorti en 2016.

SynopsisModifier

Ayant grandi dans les favelas, le jeune Edson, dit Pelé, est formé au football de rue, imprégné du ginga qui est l'essence du football brésilien mais qui est aussi accusé de la défaite cuisante de 1950 et de la déchéance sportive qui s'ensuit[1]. Remarqué, le jeune garçon rejoint le club de Santos mais se heurte à la nouvelle religion du football inspiré des équipes européennes. Son talent et ses capacités hors normes le mènent ensuite jusqu’à la Coupe du monde de 1958, où, à seulement 17 ans, il impose une créativité footbalistique retrouvée.

Fiche techniqueModifier

  États-Unis :
  France : (directement en vidéo)

DistributionModifier

ProductionModifier

Autour du filmModifier

  • Edson Arantes do Nascimento, le véritable Pelé, fait un caméo de 18 secondes vers 1 heure 23 minutes 37 secondes. Il est l'homme qui est en train de boire du café au salon de l’hôtel, où est installée l'équipe nationale du Brésil. L'un des joueurs de l'équipe touche le sucrier sur sa table avec le ballon de foot et fait verser le sucre ; l'acteur Kevin de Paula[3] lui dit : "Je suis désolé monsieur!"
  • Extrêmement hagiographique et mélodramatique, le film prend beaucoup de liberté avec la vérité historique, créant des épisodes de fiction parfois peu vraisemblables[4].
  • Par exemple durant la deuxième mi-temps de la demi finale contre la France, le nom du Français Robert Jonquet est cité alors qu'il est sorti sur blessure à la 35eme minute. Les remplacements n'existaient alors pas. La France jouait à 10 contre 11 et perdait 2-1 à la mi-temps. Ce qui contredit la narration du film qui montre à la mi-temps un Pelè en plein doute proposant à José Altafini de prendre sa place, ( Ce qui était impossible les remplacements n'existant alors pas.

Notes et référencesModifier

  1. Cette idée est abondamment évoquée dans le film, devenant même un des ressorts du scénario.
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. Kevin de Paula
  4. Pélé, naissance d'une légende, un biopic-catalogue d'exploits article sur le site Le Point.fr.

AnnexesModifier