Ouvrir le menu principal

Constellium
logo de Constellium

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actions simplifiée. Société cotée au New York Stock Exchange
Action New York Stock ExchangeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Amsterdam
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Direction Jean-Marc Germain (Président-directeur général)
Peter Matt (directeur financier)
Directeurs Jean-Marc Germain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Au 31 décembre 2015[1] :
Flottant (87,82 %)
BPI France (12,18 %)
Activité Fabrication de produits en aluminium
Effectif environ 12 000 (2018)[2]
Site web www.constellium.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 5,7 milliards d'€ (2018)[2]

Constellium est un groupe spécialisé dans la fabrication de produits en aluminium, incluant produits laminés, produits extrudés et pièces structurelles.

Son centre de recherche C-TEC a concrétisé de nombreuses avancées technologiques dans le domaine des alliages d’aluminium[3]. Constellium fournit principalement les secteurs de l'aérospatial, de l'automobile et de l'emballage. Parmi ses clients, on trouve notamment Mercedes- Benz[4], Audi[5], BMW[6], Fiat Chrysler Automotive[7], Ford[8], Airbus[9], Boeing[10] ou Bombardier[11]. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 5,2 milliards d'euros en 2017[12].

Constellium a mis en place une politique de développement durable fondée sur le cycle de vie de l’aluminium.

Sommaire

HistoireModifier

Constellium est le résultat de plusieurs fusions entre Pechiney, Alcan et Alusuisse. Nationalisé au début des années 1980, Pechiney a été privatisé en 1995. Le groupe est ensuite cédé au canadien Alcan en 2003, et devient Alcan Engineered Products (AEP). En 2007, il intègre le groupe minier anglo-australien Rio Tinto[13].

Début 2011, Rio Tinto cède 61 % du capital d’Alcan Engineered Products au fonds financier Apollo Management (51 %), avec une participation d'un fond de l'État français, le Fonds stratégique d’investissement (10 %)[1].

En mai 2011, le groupe change de nom et devient « Constellium », dérivé du mot « constellation » et du suffixe « ium » pour aluminium. Il se dote également d’un nouveau logo[13]. En mai 2013, Constellium est introduit en bourse au New York Stock Exchange et Euronext Paris (CSTM)[14]. Le groupe se retire d’Euronext Paris en février 2018[15].

Dates-clés[16]Modifier

  • 1855 : création de la société Henri Merle et Compagnie (renommée Pechiney en 1950)
  • 1888 : création de l’Aluminium Industrie Aktien Gesellshaft (AIAG). L’entreprise prend le nom Alusuisse en 1963 et Algroup en 1988
  • 1902 : création de The Northern Aluminium Company Ltd (qui devient Aluminium Company of Canada Ltd en 1925)
  • 1928 : l’Aluminium Company of Canada, Ltd, devient une filiale d’Aluminium Limited, une holding
  • 1966 : Aluminium Limited change de nom et devient Alcan Aluminium Limited
  • 1987 : Alcan Aluminium Limited fusionne avec sa filiale principale, Aluminium Company of Canada, Limited
  • 2000 : Alcan Aluminium Limited fusionne avec Algroup (Alusuisse Group Ltd) et devient Alcan Inc. en 2001
  • 2003 : Alcan Inc. fait l’acquisition de Pechiney
  • 2007 : Rio Tinto rachète la totalité d’Alcan et annonce ses intentions de céder la branche Alcan Engineered Products (AEP)
  • 2011 : le 4 janvier, Rio Tinto cède 61 % d’AEP, dont 51 % au fonds d’investissement Apollo Management et 10 % au Fonds stratégique d'investissement. Rio Tinto conserve 39 % du capital[1].
  • 2013 : le 23 mai, Constellium est introduit en bourse au New York Stock Exchange et NYSE Euronext Paris (CSTM)
  • 2014: le 3 octobre, Constellium annonce l'acquisition de la société Wise Metals pour un montant de 1,4 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros)

Organisation[17]Modifier

Constellium compte près de 12 000 employés dans le monde et exploite 24 sites de production en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. La société a son siège à Amsterdam et des bureaux à Baltimore, Paris et Zurich[18].

Constellium est composé de 3 divisions :

  • Aerospace and Transportation (6 sites basés en France, en Suisse et aux États-Unis, et environ 4 000 salariés)
  • Packaging and Automotive Rolled Products (4 sites basés en France, en Allemagne et aux États-Unis, et environ 4 300 salariés)
  • Automotive Structures and Industry (13 sites répartis en France, République tchèque, Allemagne, Slovaquie, Suisse et États-Unis et environ 3 000 salariés)

ImplantationsModifier

Constellium est établi commercialement sur plus de 60 marchés en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, aux Amériques ainsi qu'en Asie-Pacifique[19].

Le groupe réalise ~10 % de ses ventes en France et 90 % à l’international[20]. Certains de ses sites de production sont basés en France, dont notamment le site de Neuf-Brisach (Haut-Rhin), d’Issoire (Puy-de-Dôme) et Ussel (Corrèze); d’autres sont situés à Singen et Gottmadingen (Allemagne), Sierre (Suisse), à Van Buren, Muscle Shoals et Ravenswood (États-Unis)[21].

Un centre de recherche et développement est implanté à Voreppe (Isère) depuis 1967[22] (C-TEC) et dispose d’un hub aux États-Unis, à Plymouth, Michigan.

Le site de production de Neuf-Brisach (Haut-Rhin) a une capacité de production de 400 000 tonnes d'aluminium liquide par an pour les marchés de l'automobile (Peugeot, Renault, BMW, Mercedes, Tesla...) et de l'emballage[23]. 3 milliards de canettes usagées sont recyclés chaque année et réutilisées mélangées avec de l'aluminium primaire[23]. En 2016, l'entreprise a inauguré une deuxième ligne de finition des produits laminés destinés à l'automobile[23]. La pleine cadence, attente fin 2018, permettra de doubler la capacité de production du site à l'aide d'une ligne de laminage à chaud et de trois lignes de laminages à froid[23].

Le site de production d’Issoire, en France, est l'une des deux principales usines de tôles aéronautiques au monde, avec 1 600 employés. L’usine produit notamment la solution Airware® pour des clients comme Airbus et Boeing.

InnovationModifier

Constellium investit dans la recherche et développement. Le groupe dispose d’une équipe de plus de 200 spécialistes R&D[24] dans son centre de recherche a Voreppe, en France (C-TEC). Au cours des 50 dernières années, C-TEC a déposé plus de 600 familles de brevets et marques de commerce, pour des innovations révolutionnaires en alliage d’aluminium pour l’aéronautique, l’automobile et l’emballage[3]

Il compte parmi ses innovations :

  • Solar Surface Selfclean : fonctionnalité pour les miroirs solaires composée de 2 couches de protection qui permettent d'obtenir un effet auto-nettoyant à la surface des miroirs de panneaux de centrales solaires[25],
  • AIRWARE : alliages basse densité adaptés à une utilisation dans toutes les pièces de la structure primaire d'un avion. Cette technologie permet de réduire jusqu'à 25 % le poids des avions, de réduire leur consommation de carburant et d’optimiser leur recyclage en fin de vie. Ce procédé a été adopté par Airbus, Bombardier, Dassault Aviation et les fabricants d’engins spatiaux comme SpaceX[19],[26],
  • HSA6 : une nouvelle génération d’alliages à haute résistance pour les composants structurels de l’industrie automobile,
  • Surfalex : solution de surface pour les tôles des ouvrants de carrosserie automobile,
  • Securalex : solutions haute absorption d’énergie pour pièces de carrosserie de sécurité (crash),
  • Aeral : solution pour les aérosols qui permet d’alléger les produits de 30 %
  • Des profilés aluminium high-tech pour moteurs hybrides, produits avec des tolérances de l'échelle du micromètre, et intégrés dans la partie stator du moteur électrique[26].

Lancé en 2013, l’« Advanced Light Metals Processing Research Center » (Centre de recherche sur le traitement des métaux légers avancés), une collaboration entre Constellium, l'Université Brunel et Jaguar Land Rover, est un centre d'innovation consacré à l'industrie automobile. En 2016, le partenariat entre Constellium et Brunel s'est élargi avec l'ouverture du Constellium University Technology Center (UTC), un centre de recherche consacré à la conception, au développement et au prototypage d'alliages d'aluminium et de composants de structure automobile[27]. En 2016, Constellium a ouvert un centre de recherche supplémentaire consacré à l’allègement des automobiles à Plymouth, dans le Michigan[3][28].  

Le projet OFELIAModifier

Constellium s’est associé à des partenaires industriels (Aubert et Duval, REX-Composites et LUSINA) et des laboratoires de recherche (l’Institut français de mécanique avancée de Clermont-Ferrand, Armines-CEMEF, le laboratoire de recherche des Mines ParisTech et Armines-SPI) pour financer le programme de recherche OFELIA[19] à hauteur de 4 millions d’euros.

Soutenu par les collectivités locales et les pouvoirs publics, ce projet vise à optimiser la fabrication des pièces issues de la technologie AirWare ainsi que son procédé de recyclage.

Innovation AIRWAREModifier

La technologie AIRWARE consiste en une gamme de solution pour le marché de l'aéronautique. Combinant résistance, légèreté, durabilité et recyclabilité, ce projet de 52 millions d'euros a déjà été adopté par de nombreux constructeurs : l'Airbus A350 XWB (fuselage, structures des ailes), le Bombardier CSeries (fuselage) ou encore le lanceur Falcon 9 de SpaceX en sont équipés[29]. L'objectif de Constellium est de remplacer les matériaux composites par l'aluminium dans les structures des prochains avions[30]. Cette innovation nécessite en outre moins d'assemblage et des coûts et temps de maintenance moindres[30].

La phase pilote du projet a été réalisée dans le centre R&D de Constellium à Voreppe (Isères) et une fonderie destinée aux alliages basses densités et à l'industrialisation de cette nouvelle technologie a été inauguré le 26 mars 2013 à Issoire (Puy-de-Dôme)[29].

Politique de développement durableModifier

Le recyclage de l'aluminium profite aux générations actuelles et futures en permettant d'économiser l'énergie et d'autres ressources naturelles. Il faut jusqu'à 95 % moins d'énergie pour le recycler que pour produire de l'aluminium de première fusion, ce qui limite d'autant les émissions, notamment de gaz à effet de serre. Cette propriété d'être recyclable à l'infini fait que, de nos jours, environ 75 % de tout l'aluminium produit dans l'histoire, soit près de un milliard de tonnes, est encore en utilisation, ce qui suppose dans certains cas d'innombrables cycles de vie[31].

La politique de développement durable de Constellium a pour objectif l’optimisation de l’impact de l’aluminium à travers tout son cycle de vie[32]. Celle-ci est pilotée par un conseil développement durable, et fait l’objet d’un reporting régulier[33]. Constellium est membre fondateur de l'Aluminium Stewardship Initiative (ASI), une organisation mondiale à but non lucratif, multi-parties prenantes, pour l'industrie de l'aluminium[34]. ASI établit des normes pour l'ensemble de la chaîne de valeur de l'aluminium, y compris dans des domaines tels que l'exploitation minière, les émissions de gaz à effet de serre, la gestion des déchets, la gestion des matériaux, la biodiversité, les droits humains et l'approvisionnement stratégique responsable[35].

Recyclage de l'aluminiumModifier

Constellium est un leader de l'industrie du recyclage des canettes en aluminium[réf. nécessaire].  S’appuyant sur des usines à Muscle Shoals, en Alabama, et à Neuf-Brisach, en France, la société a la capacité de recycler l'équivalent de 23 milliards de canettes par an[36][37][38].

Constellium collabore avec les associations European Aluminium Association, Metal Packaging Europe, US Aluminum Association et le Can Manufacturers Institute pour accroître le recyclage des canettes. En particulier, la société soutient l'objectif de l'industrie européenne de l'aluminium visant à atteindre un taux de recyclage de canettes de 80% d'ici 2020[33].  

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Alcan EP devient Constellium
  2. a et b Constellium, nouveau nom d'Alcan EP pour une nouvelle stratégie
  3. a b et c (en-US) « Constellium Celebrates 50 Years of Innovation at C-TEC - Light Metal Age Magazine », Light Metal Age Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  4. (en-GB) « Constellium to supply aluminium Auto Body Sheet for new Mercedes-Benz CLS – Automotive Purchasing », sur automotivepurchasing.com (consulté le 29 octobre 2018)
  5. (en-GB) « ModernMetals.com | Constellium provides aluminum solutions for the new Audi A7 », sur www.modernmetals.com (consulté le 29 octobre 2018)
  6. (en-US) « Constellium supplying BMW for 5 Series - Automotive Manufacturing Solutions », Automotive Manufacturing Solutions,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  7. (en) « Constellium named preferred aluminum supplier for Alfa Romeo Stelvio », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  8. (en-US) « Constellium Provides Aluminum Structural Parts for All-New Ford F-150 - World Industrial Reporter », World Industrial Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  9. (en) « Constellium signs multiyear contract with Airbus », Aerospace Manufacturing and Design, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  10. (en-US) WV Department of Commerce, « Constellium awarded multiyear agreement with Boeing », sur www.wvcommerce.org (consulté le 29 octobre 2018)
  11. (en-US) Reuters Editorial, « BRIEF-Constellium consolidates partnership with Bombardier through... », U.S., {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  12. (en) « Constellium at a glance », Constellium,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  13. a et b Le groupe d’aluminium (ex-Pechiney), qui devrait enregistrer un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de dollars cette année, cherche des relais de croissance
  14. [1]
  15. « Constellium se retire d'Euronext - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 29 octobre 2018)
  16. constellium.com, who we are
  17. constellium.com, what we do
  18. Constellium, « Finance - Aluminium supplier », sur www.constellium.com (consulté le 20 novembre 2017)
  19. a b et c Constellium optimise l’éco-efficience
  20. http://www.constellium.com/aluminium-company/aluminium-manufacturing-leader/constellium-at-a-glance
  21. Alcan EP passe à des mains américaines
  22. Le Centre de Recherche d'Alcan à Voreppe célèbre son 40e anniversaire
  23. a b c et d « Constellium investit en France », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2017)
  24. constellium.com, our R&D center and services
  25. Revêtements autonettoyants pour réflecteurs...
  26. a et b Alcan Engineered Products présente des innovations d’avenir au salon Aluminium 2010 d’Essen
  27. (en-GB) « New metals processing centre unveiled at Brunel | Brunel University London », sur www.brunel.ac.uk (consulté le 29 octobre 2018)
  28. (en-US) « Constellium Debuts New R&D Capabilities At Brunel University – Aluminium Insider », Aluminium Insider,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  29. a et b Constellium, « Constellium inaugure à Issoire une fonderie nouvelle génération dédiée à sa technologie AIRWARE / Actualités / Home - Centre Technologique sur l'aluminium et ses alliages : solutions et produits innovants | Centre Technologique », sur www.constellium.com (consulté le 20 novembre 2017)
  30. a et b Constellium, « Airware technology: low density aluminium alloy for aircrafts », sur www.constellium.com (consulté le 20 novembre 2017)
  31. (en) interstruct AG, « Aluminium Recycling – Développement durable », sur recycling.world-aluminium.org (consulté le 29 octobre 2018)
  32. (en) « The life-cycle of aluminium » (consulté le 28 octobre 2018)
  33. a et b (en) « Business And Sustainability Performance Report 2017 » (consulté le 28 octobre 2018)
  34. (en-US) « Constellium - Aluminium Stewardship Initiative », sur aluminium-stewardship.org (consulté le 29 octobre 2018)
  35. (en-US) « ASI Standards - Aluminium Stewardship Initiative », Aluminium Stewardship Initiative, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  36. (de) « Constellium Invests in Aluminium Recycling in Alabama », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)
  37. (en-US) « Constellium boosts recycling capabilities with new furnace at its Muscle Shoals facility », sur ADVFN (consulté le 5 novembre 2018)
  38. (en) « Sustainability and Recycling », Constellium,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)

Liens externesModifier

Article connexeModifier