Congrégation laïque masculine

Une congrégation laïque masculine est un institut de vie consacrée de l'Église catholique dont les membres prononcent des vœux simples (par opposition aux vœux solennels) et ne sont pas (ou rarement) prêtres.

HistoriqueModifier

Les congrégations religieuses laïques voient le jour vers la fin du XVIIe siècle, Jean-Baptiste de La Salle fonde les frères des écoles chrétiennes en 1680. La plupart se dédient à l'instruction de la jeunesse et à des œuvres de charité (soins des malades, des orphelins, prisonniers), habituellement elles excluent la prêtrise pour leurs membres mais quelques instituts l'autorisent pour exercer la fonction d'aumônier de la communauté[1]. Ces instituts sont prévus par le droit canonique 588 - § 3[2]. Ils peuvent être de droit pontifical ou de droit diocésain.

Congrégations de droit pontificalModifier

Congrégations de droit diocésainModifier

Congrégations éteintesModifier

Notes et référencesModifier