Frères franciscains de Brooklyn

congrégation religieuse catholique pour hommes

Frères franciscains de Brooklyn
Image illustrative de l’article Frères franciscains de Brooklyn
Devise : Deus Meus Et Omnia
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 1989
par Jean-Paul II
Institut Congrégation laïque masculine
Type Apostolique
Spiritualité Franciscaine
Règle de saint François
But Enseignement
Structure et histoire
Fondation 31 mai 1858
Brooklyn
Fondateur John McMahon et Vincent Hayes
Abréviation O.S.F
Patron saint François d'Assise
Rattaché à l'ordre des frères mineurs
Site web (en) Site officiel
Liste des ordres religieux

Les frères du Tiers-Ordre régulier de Saint François d'Assise de Brooklyn (en latin: Congregation Fratrum Tertiariorum Franciscalium) ou simplement frères franciscains de Brooklyn forment une congrégation laïque masculine de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est un rameau de la congrégation des frères franciscains de Mountbellew fondée en Irlande en 1818, pour l'enseignement des garçons.

L'évêque de Brooklyn, Mgr John Loughlin voyant croître le nombre d'immigrés irlandais dans son diocèse, invite les frères de Mountbellew à s'y implanter. Deux frères, John McMahon et Vincent Hayes arrivent à Brooklyn à Cobble Hill en 1858 et ouvrent un an plus tard le St. Francis College, premier établissement d'enseignement supérieur du diocèse. La communauté se détache de la communauté-mère et se place sous la juridiction de l'évêque local. Ils obtiennent l'approbation civile de la part des autorités de l'État de New York en 1868. L'institut devient de droit pontifical en 1989 sous le pontificat de Jean-Paul II.

Œuvres et diffusionModifier

Les frères se vouent aujourd'hui essentiellement à l'éducation chrétienne de la jeunesse des milieux populaires. Ils administrent des écoles dans le New Jersey, la Caroline du Nord, la Floride, le Missouri, le Connecticut et le Nouveau-Mexique.

Leur maison généralice se trouve à Brooklyn.

Au , l'institut comptait 80 religieux dans 11 maisons.

SourcesModifier