Ouvrir le menu principal

Thiers Dore et Montagne

communauté de communes française

Communauté de communes Thiers Dore et Montagne
Blason de Communauté de communes Thiers Dore et Montagne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Forme Communauté de communes
Siège Thiers
Communes 30
Président Tony Bernard (PG)
Date de création
Code SIREN 200070712
Démographie
Population 37 460 hab. (2016)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Superficie 624,41 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Thiers Dore et Montagne
Localisation dans le Puy-de-Dôme.
Liens
Site web cctdm.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Thiers Dore et Montagne est une communauté de communes française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Représentant la partie nord du parc naturel régional Livradois-Forez, les deux plus grandes villes de l'intercommunalité sont Thiers et Courpière.

HistoriqueModifier

Le premier projet de schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) du Puy-de-Dôme, dévoilé en octobre 2015, proposait la fusion des communautés de communes entre Allier et Bois Noirs, de la Montagne Thiernoise, du Pays de Courpière et Thiers communauté[1]. Il est confirmé en mars 2016[2].

La fusion de ces quatre communautés de communes est prononcée par l'arrêté préfectoral no 16-02853 du 12 décembre 2016. La structure intercommunale prend le nom de « Thiers Dore et Montagne »[3].

Identité visuelleModifier

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

La communauté de communes Thiers Dore et Montagne est située au nord-est du département du Puy-de-Dôme. Elle constitue également la partie nord du parc naturel régional Livradois-Forez.

La Dore, rivière dont le nom est présent dans celui de l'intercommunalité, traverse trois anciennes communautés de communes sur les quatre que compte actuellement Thiers Dore et Montagne. Elle coule dans celle de Thiers communauté, d'entre Allier et Bois Noirs et du Pays de Courpière. Le mot « Montagne » rappel quant à lui l'intercommunalité de la Montagne Thiernoise.

CompositionModifier

Elle est composée des 30 communes suivantes[4] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Thiers
(siège)
63430 Thiernois 44,49 11 700 (2016) 263
Arconsat 63008 Arconsatois 22,63 613 (2016) 27
Aubusson-d'Auvergne 63015 6,79 256 (2016) 38
Augerolles 63016 Augerollais 33,01 894 (2016) 27
Celles-sur-Durolle 63066 38,9 1 742 (2016) 45
Chabreloche 63072 Chabrelochois 9,61 1 227 (2016) 128
Charnat 63095 Charnatois 5,42 212 (2016) 39
Châteldon 63102 Châteldonnais 28,43 775 (2016) 27
Courpière 63125 31,82 4 142 (2016) 130
Dorat 63138 Dorachons 17,26 710 (2016) 41
Escoutoux 63151 27,4 1 359 (2016) 50
Lachaux 63184 Chaulards 22,27 280 (2016) 13
La Monnerie-le-Montel 63231 Monnerinois 4,65 1 740 (2016) 374
Néronde-sur-Dore 63249 8,93 505 (2016) 57
Noalhat 63253 Noalhatois 5,13 246 (2016) 48
Olmet 63260 Olmetois 15,54 162 (2016) 10
Palladuc 63267 Palladucois 13,35 551 (2016) 41
Paslières 63271 Paslièrois 27,77 1 525 (2016) 55
Puy-Guillaume 63291 Puy-Guillaumois 25,02 2 743 (2016) 110
La Renaudie 63298 Renaudiens 18,02 120 (2016) 6,7
Ris 63301 Risais 15,76 781 (2016) 50
Sainte-Agathe 63310 Sainte-Agathois 18,31 190 (2016) 10
Saint-Flour 63343 Sanflorains 9,45 282 (2016) 30
Saint-Rémy-sur-Durolle 63393 Sanrémois 18,17 1 734 (2016) 95
Saint-Victor-Montvianeix 63402 Saint-Victoriens 45,18 248 (2016) 5,5
Sauviat 63414 Sauviatois 15,62 543 (2016) 35
Sermentizon 63418 Sermentizonais 18,41 578 (2016) 31
Viscomtat 63463 Viscomtois 25,44 537 (2016) 21
Vollore-Montagne 63468 Vollorois 21,22 307 (2016) 14
Vollore-Ville 63469 30,41 758 (2016) 25

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
43 64043 40743 19541 71739 57038 37237 47837 460
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au 01/01/2019.
(Source : Insee[5])
 

AdministrationModifier

SiègeModifier

La communauté de communes siège à Thiers, 47 avenue du Général de Gaulle[3].

Les élusModifier

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 58 membres représentant chacune des communes membres[6].

PrésidenceModifier

Tony Bernard est élu président de l'intercommunalité le 18 janvier 2017. Il a obtenu 27 voix sur 58, contre 20 pour Abdelhraman Meftah (ancien président de Thiers communauté) et 11 pour Michel Gonin (ancien président du Pays de Courpière)[7].

CompétencesModifier

L'intercommunalité exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres. Parmi celles-ci, quatre sont obligatoires, cinq sont optionnelles et quinze sont facultatives[3] :

Compétences obligatoires

  • Actions de développement économique
  • Aménagement de l'espace pour la conduite d'actions d'intérêt communautaire
  • Aménagement, entretien et gestion des aires d'accueil des gens du voyage (compétence jusque-là exercée par aucune des quatre anciennes communautés de communes[2])
  • Collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés (compétence jusque-là exercée partiellement par les quatre anciennes communautés de communes[2])

Compétences optionnelles

  • Protection et mise en valeur de l'environnement
  • Politique du logement et du cadre de vie
  • Création, aménagement et entretien de la voirie
  • Construction, entretien et fonctionnement d'équipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire et d'équipements de l'enseignement pré-élémentaire et élémentaire d'intérêt communautaire
  • Action sociale d'intérêt communautaire

Compétences facultatives

  • Développement du multimédia
  • Mise en œuvre de la politique de pays
  • Numérisation des cas des communes et mise en place d'un système d'information géographique
  • Contribution au développement des équipements ferroviaires
  • Entretien et gestion de la bascule publique de Courpière
  • Gestion des dossiers usines et ateliers-relais existants
  • Actions à caractère touristique
  • Assainissement (compétence exercée jusque-là en partie par les CC de la Montagne Thiernoise et du Pays de Courpière ; obligatoire à partir du [2])
  • Développement culturel
  • Petite enfance, enfance et jeunesse
  • Services publics (aménagement et entretien des bureaux de poste, gendarmerie nationale de Courpière)
  • Petit patrimoine
  • Action en faveur du maintien de l'offre de santé
  • Subventions aux associations et aux personnes privées
  • Étude et réflexion sur le transport à la demande

Régime fiscal et budgetModifier

La communauté de communes applique la fiscalité professionnelle unique. Celle-ci « permet une intégration renforcée du territoire » des anciennes communautés de communes Entre Allier et Bois Noirs et Thiers communauté, alors à fiscalité additionnelle[2].

Projets et réalisationsModifier

RéalisationsModifier

ProjetsModifier

Le plus gros projet retenu par la communauté de commune est la construction d'une nouvelle piscine intercommunale. Pour rappel, Thiers possédait deux piscines municipales (Iloa et René Barnérias), Saint-Rémy-sur-Durolle une piscine intercommunale, Courpière une piscine municipale et la même chose pour Puy-Guillaume.

Une seule piscine assure les scolaires, celle de Thiers, mais devenant obsolète, la mairie de Thiers et Thiers-Dore et Montagne réfléchissent en priorité sur la construction prochaine d'une nouvelle piscine intercommunale sur le site d'Iloa Les rives de Thiers à Thiers.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) – Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 26 décembre 2016).
  2. a b c d et e « Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) – Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 26 décembre 2016).
  3. a b et c Direction des collectivités territoriales et de l'environnement – Bureau du contrôle de légalité – Intercommunalité, « ARRÊTÉ prononçant : la fusion des communautés de communes « Entre Allier et Bois Noirs », « de la Montagne Thiernoise », « du Pays de Courpière » et « Thiers communauté » à compter du  » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-062, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 16 décembre 2016), p. 114-124.
  4. Composition de la CC Thiers Dore et Montagne (200070712)., sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2019)
  5. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CC Thiers Dore et Montagne (200070712)., sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2019)
  6. « « Thiers, Dore et montagne » verra le jour au 1er janvier 2017 », sur lamontagne.fr, (consulté le 6 février 2017).
  7. « Thiers Dore et Montagne : Tony Bernard élu président de l'intercommunalité », sur lamontagne.fr, (consulté le 6 février 2017).

AnnexesModifier